Sortie au large de Saint Malo fin septembre (Bar et Thon)
avatar

Le vent souffle toujours sur la Bretagne armoricaine….

Et nous sortons plus excité que jamais du port de saint Malo! Je n’ai quasiment pas péché (en mer) depuis mon dernier report .D’après les échos que j’ai eu; il y a de belles concentrations de poissons au large de saint Malo et en plus il y a du thon..Bref nous sommes chaud!

Le gros gros danger quand vous cherchez deux espèces, c’est de n’en attraper aucune. En effet, à vouloir trop bien faire on a vite faite de s’éparpiller. Notre plan est donc le suivant. Commencer par le bar et regarder le large pour voir si il n’y a pas de chasse. En gros chercher le bar le matin et le thon l’après midi.

Le bar

Le spot qui avait tant donné en Avril dernier semble complètement vide. Pas un seul échos et pas une seule touche. Nous décidons donc de pousser un peu plus au large. Avec 86 de coef , ce petit plateau du large fait vraiment une marche magnifique! Nous nous calons la première dérive et regardons le sondeur.

 

Comme vous pouvez le voir il y a du poisson en activité! En fait pour être honnête c’est pire que ça! c’est l’orgie! A chaque passage ça tape! Ce sont pas des monstres, mais moi avec ça je m’éclate!

 

Que dire… Qu’on a trouvé le bon caillou au bon moment! Alors on en profite ! J’ai tout essayé! Les leurres souples; les cuillers; les leurres durs et les poppers… ça rentrait et ça rentrait. Tellement facile qu’au bout de 50 poissons j’en ai eu marre. Le truc c’est que lancer et ramener un poisson c’est marrant au début mais que la traque ça reste mon truc.. Donc la case bar étant validée on est allé chercher les thons.

Le thon

Trouver des chasses, regarder la mer à s’en faire mal au yeux... (je suis assez fier de cette phrase)

J’aime ces moments où notre cerveau scrute et analyse chaque crête de vague! Une première chasse en vue! Nous fonçons et arrivons en retard bien évidement. Il faut alors scruter et scruter encore. Analyse, prédire le mouvement des oiseaux!

Ci dessous on peut voir à quoi ressemble des détections de thons dans 50 mètres d’eau.

 

Une deuxième chasse explose. Mais ce ne sont vraiment pas des grosses concentrations.. A chaque fois nous arrivons trop tard…

Après je ne sais pas combien d’approches, nous avons enfin une chasse à portée de lancer! Philippe balance son popper et moi le press bait. Deux approches différentes pour maximiser nos chances. Le popper de Philippe se fait expulser mais le poisson ne se pique malheureusement pas. Mon presse bite (dsl j’ai pas pu m’en empêcher) se fait bloquer en pleine récupération. Puis plus rien.. le poisson fonce vers le bateau et je dois rattraper à toute vitesse le mou dans la ligne….Puis ça repart vraiment et le frein entonne sa longue litanie hurlante! Rappel au poste de combat ! 

Le combat s’engage donc avec ma canne, et heureusement c’est un petit de 30 kilos max ! Au delà pour moi c’est vraiment dur physiquement. Nous alternons le combat Philippe et moi, avec parfois des angles de cannes pas très catholique…

Mais après 15 min de combat c’est finalement le thon qui se décroche très près du bateau. C’est un mal pour un bien, le poisson repart ainsi dans les meilleurs conditions et nous nous avons eu le plaisir de faire un peu de muscu et d’apercevoir les flancs argentés de ce seigneur des mers.

Niveau matos…comme vous pouvez le voir on avait des bidons pour faire des bornes si besoin.

Niveau canne pour le bar j’ai uniquement pêché avec la Phenix TX 764 M c’est la canne que je prends quand je peux n’en avoir qu’une! En plus d’être une des cannes les plus résonnantes de mon arsenal, c’est une canne qui plie bien au combat et qui m’apporte vraiment beaucoup de fun !

Pour le thon c’est une autre histoire, je tourne avec deux modèles ; l’incroyable américaine tuna express .une canne qui me surprendra toujours pas sa puissance et sa capacité à balancer des petits leurres. Et la deuxième canne est la charmante Japonaise TR 86 super Tuna , un tissage du blank sublime et une douceur d’action. Bref ces deux cannes ont vu des belles horreurs (en terme d’angle) avec moi et ne m’ont toujours pas largué.

Au niveau des moulins sur le thon c’est du Daiwa 8000 et le bar en Daiwa 3000

 

Bref nous rentrons heureux, le sentiment d’avoir réussi notre objectif ! Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez relire cet article sur la pêche du thon.

Sur ceux Bon Vent, Bonne Mer!

 

About Tahitifish

Passionné d'écailles et de mucus, je pêche tout et partout. Grosse prédilection pour le Bar et le Black Bass, je ne dédaigne pas les brochets et les perches...en pêche aux leurres presque exclusivement. A pied en Float tube ou en Bateau tant que je suis près de l'eau c'est bon!
This entry was posted in informations diverses pêche, pêche, reportage de pêche, Vidéos pêche and tagged , , , . Bookmark the permalink.

5 Responses to Sortie au large de Saint Malo fin septembre (Bar et Thon)

  1. Greg says:

    Très excitant la pêche sur chasse 😀
    Mais j’ai pas un bon souvenir des combats par contre. Effectivement, ça envoie vraiment le thon et le combat sur les poissons de 40kg était une souffrance.

  2. Ouchhh !!!
    Tu m’ a emmené un fois au large de Saint Malo, c’est un coin superbe et je me remémore cette sortie régulièrement. Patoche en parle souvent, merci à toi pour cette sortie et tous tes articles qui nous font rêver.

    • Tahitifish says:

      Bonjour Sylvain..
      C’est un très bon souvenir que cette sortie en mer qui date malheureusement d’il y a trop longtemps ! En 2020 nous devons pêcher ensemble!

  3. Axel says:

    Salut,
    La pêche en mer, c’est quand même pas la même qu’en eau douce …
    Un jour peut être …
    Axel