Les différents sièges et leurs embases

NOM PHOTO

 

Les différents sièges et leurs embases

Lorsque vient le moment d’offrir un bon siège à son postérieur on peut se retrouver face à un choix cornélien : Quel type de siège et surtout quelle embase pour ma barque.

Voici un petit tour certes non exhaustif, des sièges et des embases qui pourra vous aider à faire votre choix.

Pour démarrer regardons ensemble les différents modèles de sièges. Pour la petite histoire j’ai commencé avec un siège de bureau dont j’avais coupé les pieds pour visser le tout sur le banc de la barque, pas cher et relativement confortable  sauf quand il pleuvait car le tissu et la mousse se gorgeaient d’eau.

 

Il existe beaucoup de modèles de sièges, heureusement car il y a encore 10 ans ceux ci étaient rare et très chers. Généralement un siège est vendu nu sans sa platine ou embase, il vous faudra l’acheter en plus.

Donc un siège est fixé sur une platine qui peut se fixer sur un pied qui lui se fixera sur une embase, c’est clair non ?

 

Il existe les sièges a dossier rabattant simples comportant une assise en mousse pour les fesses et le dos. Ils sont confortables quoique finissent par taler le cul lors de longues parties en verticale par exemple. Ce sont les moins chers et ils sont très solides.

 

Ensuite on passe au siège rabattant avec assise plus épaisse tels que ceux installés dans ma deuze, plus confortables ils valent un peu plus cher, quoi que les prix baissent.

 

Pour les plus fortunés on trouvera des sièges super confort à mousse ferme.

 

Les sièges dits « bicyclette » sont faits pour être utilisés en position semi-debout. Il en existe trois forme, une forme réellement bicyclette, une forme plus large avec un bourrelet arrière et une forme qui combine ces deux avantages.

 

Je passerai sur le talle-cul en mousse noire qui équipe certains sièges ergonomiques de caissières de grandes surfaces et que l’on retrouve sur certains bateaux.

 

Une fois ses sièges choisis, il faut choisir ses embases et platines. Si vous pêchez sur une barque avec  banc, et que vous ne voulez pas percer le banc, achetez une double platine pivotante et fixez là.

 

Pour un montage amovible il existe un boitier plastique que j’ai eu durant trois ans et qui maintient bien cette platine.




La platine la plus classique est une plaque à visser comportant un morceau de tige centrale qui s’enfonce ou bien dans un pied ou alors dans une embase. Pour une fixation sur une embase elle même vissée sur un banc cette platine devra comporter en outre un ressort pour  rehausser votre siège de quelques centimètres du banc afin d’éviter les frottements.

 

 

L’embase est une plaque percée au centre et dont le trou est renforcé par une virole en plastique ou en laiton.

photo: profil nature

 

Comme la tige mesure environ 10 cm, il vous faudra 11cm de dégagement entre le plancher et la coque ce qui est courant sur un pontage de barque mais moins sur un plancher fixé sur les renforts.

Pour la fixation sur plancher il existe plusieurs grands types de pieds. Les fixes qui se visseront au plancher et les amovibles dont celles ci :

 

Les platines dites « tracker » ou américaines où le pied se prends dans l’embase et se maintien par pression de forme plastiques (photo embase bass pro) et pour terminer les embases coniques.



Celles ci existent en femelle pour un plancher. Elles mesurent 5 cm de profondeur et le pied du siège lui aussi conique se maintient par pression. Pour les planchers encore moins épais il existe des embases coniques mâles qui sortent du sol.

Sur ma barque jon boat Alumacraft j’ai donc une embase simple pour le siège arrière sur banc, une américaine pour le siège bicyclette et une conique pour le siège central.

Il existe aussi plus marginalement d’autres systèmes mais autant rester sur du classique dont vous trouverez les pièces détachées chez la plupart de vos revendeurs.

 

Achetez des platines et embases inox, c’est certes plus cher mais c’est beaucoup plus solide et ça ne rouillera pas.

 

La platine décentreur de sièges est idéale car elle permet de passer d’une position « pêche » centrale à une position « pilotage » où la barre franche vous oblige à vous décaler sur le coté. Ce petit accessoire ne coute que 15 euros  sur le site de l’aigle pêcheur mais le modèle en photo est plus élaboré.

 

Concernant les pieds il existe des pieds classiques à tige, ce sont les plus courants. Pour un siège assis normal il vous faudra choisir  un pied de 50 cm, pour un banc je possède un pied de 33 cm qui me permet de pêcher assis ou en position surélevées quand l’envie m’en prend. Les pieds télescopiques sont à réserver aux sièges bicyclette et pour ceux ci un pied pneumatique est d’un grand confort car vous réglez instantanément sa hauteur.

 

Heureux les possesseurs de barques alu comme moi qui peuvent fixer tout cela facilement, pour les autres matières que sont le polyéthylène et le polyester c’est plus délicat. Voici le système pour les barques en rotomoulé:

 

Personnellement tous mes sièges sont amovibles, je trouve cela plus sûr lorsque je tracte ma barque, moins de prise au vent et moins de risque qu’avec les accidents de revêtements routiers de voir s’envoler son siège pour le fossé et de ne s’en apercevoir qu’à l’arrivée.

Question matière l’alu brossé est idéal pour les pieds alors que l’inox l’est pour les embases. Mes embases en alu brossé tiennent bien depuis 2009 mais oubliez celles en acier normal qui font tout juste l’année.

Gardez la pêche


Comments are closed.