Les big baits

NOM PHOTO

 

Les poissons nageurs et leur utilisation: VI Les Big baits

 

Les Big baits sont pour moi l’accomplissement du pêcheur aux leurres durs, le seul inconvénient c’est qu’ils demandent un matériel spécifique capable d’encaisser leur poids, jusqu’à 80g en moyenne pour monter à 120 g sur les gros modèles.

Oubliez si vous n’avez qu’une canne en 15/40 et en spinning car cette dernière souffrira trop, par contre une casting de qualité en 15/50 peut suffir et je m’en sert régulièrement pour jerker quelques gros big bait sans toutefois dépasser les 70g.

 

 

Chez les big baits, hormi les swimbaits géants, nous ne trouvons que deux types de leurres les jerkbait sans bavette et les pullbaits.

Un brochet pris au Gliddin Rap de Rapala






 

Les pullbaits se manient comme si l’on conduisait un leurre à la laisse alors que les jerks sans bavette se jerkent et demandent un matériel d’excellente qualité pour résister à cette animation costaud. Pour résumer un pull bait nage seul en zigzag alors qu’un jerk demande un mouvement du bras.

Pour ceux qui le maitrisent et ceux qui désirent le maitriser je vous conseille sans réserve un ensemble casting qui offre plus de solidité et de fluidité dans le jerk. Un big bait sans matériel adapté, ça casse vite le bras donc pensez à l’investissement. La canne nécéssaire demande une certaine raideur et surtout une taille adaptée, il ne faut pas qu’elle soit trop longue sinon le mouvement du jerk de haut en bas fera taper le scion à la surface de l’eau, c’est pourquoi elle ne mesure rarement que plus d’1m80.

Parmi les leurres proposés, un sort nettement du lot: Il s’agit du Buster Jerk de CWC. Doté d’une grosse bille à basse fréquence, il fait monter les brochets en pleine eau qui viennent voir ce que c’est que ce gros truc qui fait ce boucan.

Trois tailles de Buster Jerk de CWC

 

Un jerk bait nage en walking the dog sous l’eau, certains nagent en subsurface, d’autres vont descendre à deux mètres. Les jerkbigbait ont deux défauts, du fait de l’important changement de direction il arrive qu’il s’emmêlent avec le bas de ligne d’où un usage conseillé d’un avançon rigide . Deuxième défaut courant, comme il nagent parallèlement au fond et sont armés de gros triples ils s’accrochent facilement, donc prudence quand vous choisissez votre modèle en fonction de sa densité et de la zone à pêcher.

Les big baits sont très efficaces et la plupart du temps il n’y a qu’eux qui font décaler les brochets postés en pleine eau. Un excellent leurre à tester d’urgence.

Si vous ne souhaitez pas investir dans un ensemble Big bait, les buster jerk existent en taille 10 et 12 cm qui sont utilisable avec votre ensemble spinning. Ceux qui les ont essayés (comme moi) sont conquis.

Reste un leurre atypique parmi les bigbaits: Le Zalt. Ce poisson nageur nordique ne ressemble a rien de connu mais ceux qui l’utilisent ne l’ébruitent que très peu: Ca prend du poisson et ça prend même pas mal…

Malheureusement, bien qu’ayant pêché avec des amateurs de  Zalt,  je n’en ai jamais essayé donc je n’en dirai pas plus.

Dans la prochaine et dernière page nous verrons la dernière famille que sont les gros swimbaits, vous aurez alors fait le tour complet de la planète leurres durs.

 

Comments are closed.