Aménager un bac à vif

vifs

Tout pêcheur de carnassiers s’est un jour confronté au problème de l’approvisionnement en vifs.

D’aucuns ont la chance d’habiter en bord de rivière ou en bord de lac et de disposer d’un  ou plusieurs tambours de machines à laver implantés à l’année.

Pour la plupart des autres, conserver ses vifs reste un problème surtout en été.  Après de nombreuses années de tâtonnement j’ai réussi à garder mes vifs en évitant les hécatombes meurtrières. Je vous propose de partager ma méthode, au demeurant très simple, et vous faire bénéficier de mon expérience à ce sujet.

Tout d’abord examinons ce qu’il ne faut pas faire:

Garder beaucoup de poissons dans peu d’eau et garder les vifs à la cave dans l’obscurité.

C’est simple, si vous évitez ces deux travers vous pourrez conserver vos vifs pour vos parties de pêche.

 

Vous devrez penser pour votre futur bac à vif   à avoir beaucoup d’eau, un système de filtration, un système d’oxygénation, une lumière naturelle et  un emplacement empêchant les variations de température.

 

Beaucoup d’eau:

Les vifs (gardons, vairons, goujons, rotengles, carpettes……) nécessitent un certain volume d’eau pour survivre. Si en plein cœur de l’hiver on peut garder 10 vifs dans un seau d’eau de 10 litres, il en va autrement en fin de printemps et en été. Pour les conserver il faudra veiller à ce que l’eau reste  fraiche et qu’ils disposent minimum d’au moins 10 litres par poisson.

J’ai possédé un tambour de machine à laver mais j’ai vite arrêté. Le peu d’espace disponible faisait que les poissons s’écaillaient contre le métal et crevaient assez vite. De même quelques paniers ajourés de seaux à vifs posés dans une mare ne permettait de garder les vifs que quelques jours en été jusqu’à deux ou trois semaines en hiver. Le problème est toujours le rapport place/volume d’eau/nombre de poissons.

L’idéal est une mare de plusieurs mètres cubes mais se pose alors le problème de la capture des vifs.

 

Le bac à vif et la réserve d’eau de pluie

Un système de filtration:

pompe Fluval 4+

Tout système de pompe de jardin ou d’aquarium convient, du moment que sa taille et sa capacité soit en rapport avec le volume d’eau.

Depuis plusieurs années, j’utilise une pompe de marque FLUVAL modèle   4+ à filtre intérieur qui convient parfaitement. En rejetant l’eau en jet elle me permet même d’oxygéner mon bac. On peut utiliser des pompes simples pour bassins de jardins mais elles sont un peu plus cher que celles d’aquarium.

 

Un système d’oxygénation:

Hormis ma pompe qui rejette l’eau filtrée par le dessus en jet puissant, il existe des pompes à air d’aquariophilie qui au moyen d’un « sucre » produisent un chapelet de bulles servant à l’oxygénation. Vérifier si cette pompe est étanche et peut supporter son fonctionnement en extérieur.

 

La lumière naturelle:

Vos vifs ne sont pas des guppys élevés en aquarium depuis leur naissance, ils ont besoin d’un cycle jour/nuit égal au cycle réel en fonction de la saison. C’est pourquoi j’ai choisi de disposer mon bac en extérieur. Auparavant j’avais un vieux congélateur dans ma cave mais une grande partie de mes vifs mourraient lorsque j’allumai la lumière. J’ai constaté qu’en les laissant sous l’influence de la lumière extérieure ce phénomène ne se reproduisait pas. Donc, installez votre bac dehors ou sous une fenêtre de votre garage.

 

Les variations de température:

Voilà ce qui fait crever régulièrement nos vifs.  Un bac en plein soleil et c’est une eau qui prend 20 degrés en quelques heures, fatal pour nos vifs.

J’ai résolu ce problème en installant mon bac contre la façade nord de ma maison, qui plus est à l’ombre des frondaisons. Ainsi même en plein cœur de la canicule, ce bac ne voit jamais le soleil et la température de l’eau reste stable.

Si vous gardez votre bac à l’intérieur, dites vous bien que la fraicheur de la nuit ne lui bénéficiera pas. J’ai eu un aquarium dans mon garage et la différence de température de l’eau au petit matin en juillet aout était flagrante entre mon aquarium et mon bac extérieur.

Vous pouvez utiliser un vieux congélateur dont les parois isolées le prémuniront des effets du soleil mais encore faut il que votre épouse accepte un vieux congel tout moche dans le terrain.

 

 

Les différents bacs à vifs:

Il y a quelques années, certains pêcheurs gardaient leurs vifs dans des bacs ou le niveau d’eau était très bas, les poissons se chargeant naturellement d’oxygéner l’eau avec leurs mouvements. Cela peut convenir pour une nuit mais au delà les déjections de poissons transformeront l’eau et la rendront impropre à leur survie.

L’aquarium: Si vous avez les moyens, un aquarium d’au moins 300 litres est idéal pour conserver un vingtaine de vifs, de plus on peut les admirer tout à loisir. Le système de filtration sera tip top, idem pour l’oxygénation. Vous pourrez même les nourrir avec des aliments industriels.

 

Principal défaut, une eau qui devient vraiment trop chaude en été pour nos poissons endémiques.

Le bac extérieur: En bois, en béton, en plastique, qu’importe du moment qu’il ait une bonde de vidange. L’idéal est un bac de 500 litres, au delà il sera trop difficile d’attraper les poissons à l’épuisette. Une bonne pompe d’aquarium ou de bassin de jardin suffira.

Les systèmes pour mares et étangs: Oubliez le tambour de machine à laver, il convient bien pour deux ou trois jours mais pas au delà.

Vous pouvez fabriquer un enclos flottant avec des morceaux de chevrons et y agrafer un ou plusieurs filets d’épuisette à carpe à maille fine. Ce système copie les enclos d’élevage de saumons, les poissons y survivent bien mais le filet s’obstrue assez rapidement par  la vase, les algues et les déjections. Pourtant c’est l’un des plus efficaces.

A titre personnel et après de multiples essais je dispose d’un vieux lavoir de camping en béton d’une capacité de 300 litres d’eau. Possédant une bonde de vidange, je le nettoie au karcher une a deux fois par an pour éviter la pullulation des algues (il existe des produits d’aquariophilie qui règlent ce problème). Etant à l’ombre, ces algues ne sont pas trop envahissantes car au soleil l’eau devient bien vite un vrai bouillon de culture.  Ma pompe FLUVAL 4+ à bientôt trois ans et fonctionne sans relâche de mi mars à fin février. Elle n’a droit qu’à quinze jours de repos et à un nettoyage en profondeur. Je nettoie son filtre en mousse tous les mois, ce qui me prend environ 10 minutes. De plus son avancée en béton permet de protéger mes seaux que je stocke dessous. Deux épuisettes d’aquarium permettent de faire le plein rapidement au petit matin.

 

Je ne nourris pas mes vifs, ils tiennent au moins deux mois sans manger, les déchets et la nourriture non consommée font tourner l’eau. De même si un poisson crève je l’ôte le plus rapidement possible. En cas d’attaque de points blancs ou de mousse je verse un produit de chez TETRA, le MédiFin qui solutionne rapidement ces incidents.

Vous pouvez aussi utiliser un container industriel pour liquides. On en trouve d’occasion partout. Il suffit de réduire son volume et de le camoufler avec un canisse et vous avez un bac correct, facile à entretenir et garanti résistant au gel.

 

Deux choses primordiales  à retenir: Votre bac doit rester en extérieur et au nord, ne mettez jamais trop de vifs. Avec ces deux précautions vous pourrez jouir d’une bonne réserve pour un bon mois.  A l’heure actuelle (novembre), j’ai une quarantaine de vifs qui m’emmèneront jusqu’à la fin de la saison , j’irai en pêcher d’autres plus tard. Je ne change jamais l’eau (vieille recette d’aquariophiliste) mais j’en ôte un quart tous les mois pour la remplacer par de l’eau de pluie.

Petit truc en plus, j’ai récupéré des moules dans des étangs et j’en garde toujours deux ou trois pour filtrer naturellement mon eau.

Il est possible d’avoir une installation plus performante  mais pour conserver quelques vifs est-il nécessaire d’engager des frais et d’investir dans une station d’élevage ? Si j’achetais tous mes vifs, à raison de 0,4 euros pièces, j’en passe environ 400 par saison, ça me reviendrait à 160 euros. Mon bac ne m’a rien couté, la pompe environ 20 euros. Donc financièrement c’est intéressant et ça permet d’avoir toujours des vifs sous la main.

 

Gardez la pêche.

60 Responses to Aménager un bac à vif

  1. fabien03 says:

    Bonjour à tous,
    j’ai acheté un aquarium de 84 litres pour y mettre mes quelques vifs mais ils ne survivent pas + d’une journée alors que j’y ai mis un bulleur, des pierres volcaniques il est bien remplis et je l’ai mis dans un endroit toujours à l’ombre mais en respectant le cycle jour/nuit.
    Aidez moi s’il vous plait car même 1 vif n’a pas survécu la journée.
    Merci d’avance.

  2. bastien says:

    Bonjour a tous, j’ai peut être de quoi en aider certain , je suis aquariophile et je pense que certaines choses s’adaptent . Dans un premier temps il faut faire tourner votre installation en eau avec votre pompe vos filtres pendant 3 semaines un mois pour que le cycle des nitrites ce mette en place et que le chlore s’évapore , dans un second temps ,pour favoriser le développement bactérien , ses même bactéries qui font le cycle des nitrites, vous pouvez mettre de la pouzzolane ( roche volcanique ) ou des céramique aquariophile ou pour bassin dans votre filtre ou au fond de votre bac . Normalement ces 2, 3 petites choses devrait vous éviter pas mal de mortalité , bon courage a vous 😉

  3. seb v says:

    Bonjour , je me suis fais un aquarium dans mon garage pour mes vifs avec tous les conseils que vous avez déjà nommé et ils ont tenu sans problème durant 1 mois et là je ne comprends pas ils meurent les uns après les autres depuis que j’en ai attrapé quelques un pour l’ouverture. Ont ils été stressés quand j’ai justement eu du mal à les attraper? Ou alors avez vous deja été confronté à ça ? Je suis preneur de tous vos conseils. Merci

    • J’ai eu ce cas lorsque je les avait gardé sous une terrasse dans l’obscurité, le stress en tuait quelques uns tous les jours alors qu’avant ils avaient tenu un mois sans aucun mort. C’est pourquoi je les garde dehors à la lumière et les dérange souvent.

  4. cécile says:

    Bonjour , je possède actuellement un aquarium de 40 litre avec une pompe bien adapter , pour commencer et essayer j’ai mis 3 gardons , il y en a 2 qui sont mort , le problème c’est l’eau qui est de couleur blanchâtre , j’aimerait savoir de quoi cela provient il j’ai changer 2 fois l’eau , un fois avec un eau du robinet filtré et une fois (car j’ai la chance d’habiter a coté d’un étang et d’une rivière ) d’avoirt changer l’eau avec celle de l’étang malgré ca la couleur reste la meme avez vous des idéé de se que je peux faire de se que sa peux etre ?
    merci et bravo pour le sitte

  5. holyda samuel says:

    Bonjours j ai un acquoirium de 700l avec une pompe fait pour se volume met j arrive pas a garder les gardons et rotangle vivant il y a que les carasin qui survive comment faire pour les garder en vie car je péche pas mal est sa me posse un probleme

  6. olivier says:

    Bonjour,
    Votre site est super intéressant 😉
    Habitant dans les Ardennes ,la question du gel en hiver me pose un doute sur un bac en extérieur,les températures pouvant descendre à -10 – 15 .Le bac ne risque t’il pas d’être gelé ?
    Merci

  7. Papyjo79 says:

    Bonjour et merci.

    Pour la nourriture, tu parles de nourriture industrielle ,
    De quoi s’agit il et ou se les procurer.

    J’ai aménager un fut de 200l en y déposant quelques pierres au fond.
    Et j’ai 5 gardons et une dizaine de carpeau

    J’ai une pompe à air (sucre) et un filtre

    Merci pour tes conseils

  8. Steeve Decreus says:

    Bonjour;
    Merci sylvain pour tout vos conseils. Faire partager votre expérience nous permet d’avancer dans la conservation de nos chères vifs.

    Silures un jour, Silures toujours…

  9. Julien says:

    Bonjour, j’aurai aimé avoir quelques conseils pour conserver les vairons en aquarium mais je sais pas du tout comment faire.
    Mon objectif serait de pouvoir les conserver une saison voir plus si possible

    Merci d’avance et n’hésitez pas à me contacter par mail => julien_marzac@hotmail.fr

    • Mission Impossible pour toute une saison, je vous expliquerai ça par mail plus tard.

      • mane says:

        bonjour sylvain
        je me suis régalé ce matin depuis 7h avec ton site
        peut tu me dire pourquoi il est impossible de garder des vairons
        g une cuve de 1000 lts dans le jardin avec une bonne filtration de 3400l/h et comme j’ai du mal a trouver des vairons par chez moi je voulais en commander et les stocker vivant
        merci d’avance

        • Bonjour,
          Les raisons peuvent être diverses, température, qualité de l’eau, taux de nitrite et état sanitaire des poissons…
          Logiquement ça devrait aller avec un bac de cette taille et une grosse pompe comme celle ci.
          Commencez par faire tourner le bac à vif durant deux semaines à vide et essayez avec quelques poissons pour voir. Si les poissons crèvent ce peut être une maladie virale, en ce cas il faut changer l’eau et désinfecter à la javel le filtre.

  10. bouquet says:

    super votre site ,bravo et merci pour tout ses conseils !!!!! avec toute ses idées les gardons de mon mari devrait etre portant pour ses brochets !!!
    bien amicalement

  11. Nath52 says:

    Bonjour Sylvain!
    J’ai un gros problème de mortalité de mes vifs!
    J’ai un bac de 150l, un bulleur, une pompe avec un filtre, tout cela adapté à la taille du bac.
    J’ai mis 20 gardons pêchés dans une petite rivière et 2 jours après tous morts!
    Même les vifs que j’achète chez mon détaillant meurent en quelques jours, que ce soit des gardons, carpes, tanches,…
    Le bac a été rempli d’eau du robinet et l’installation a tourné 3semaines sans vifs.
    Pourrait il s’agir d’un problème de mauvaise qualité de l’eau?
    Merci d’avance pour vos réponses

    • A mon avis, ç a vient de l’eau, penser à la passer au Medifin, il y a surement une bactérie dedans, ou alors l’eau était trop chaude.

      • Nath52 says:

        Merci pour votre réponse.
        L’eau est à 18°, le bac est dans ma grange dans un coin tranquille avec peu de lumière.
        Par contre est ce vrai que les vifs se conservent mieux dans l’obscurité presque totale?
        Un pêcheur m’a dit qu’il mettait une plaque sur son bac pour que les vifs soient dans le noir quasi total…

        • J’oserai dire surtout pas dans le noir, dans l’ombre mais le noir va certes les calmer mais il vont crever lorsque la lumière va s’allumer, ça m’est arrivé il y a quelques années avec un congel dans la cave et je perdais tous mes vifs lorsque j’allumai, ils faisaient un infarctus ou un malaise.

          • Nath52 says:

            Ok.Merci mais quand on va à la pêche de bonne heure le matin, comment faire pour ne pas allumer la lumière…?;-)
            Il faut bien mettre les vifs dans le seau et dans le noir ça doit être folklo….

          • Avec une petite lampe électrique pas de soucis car les poissons ont encore un jour/nuit par contre toujours dans le noir, ils doivent être déphasés et ça peut les stresser, ce qui expliquerait ce phénomène.

          • Nath52 says:

            Ok merci j’ai donc retirer la plaque et laissé juste un grillage pour qu’ils ne sautent pas.
            Je vais acheter du medifin et traiter l’eau et faire attention à la lumière…
            Demain matin je vais pêcher des vifs, on verra ce que ça donne….

  12. jerome says:

    bonjour tout le monde,voici mon instalation :une cuve plastique de 300 litres dans mon garage face a une fenetre ,pour la lumiere naturelle,une pompe fluvial 303,(300 l par heure),avec trois etages de filtration: ceramique ,charbon actif et ouate .un aerateur avec un gros sucre.eau du robinnet traitee avec un produit tetra pour neutraliser le chlore et autres cochonneries,faire tourner 2 ou 3 jours avant d y mettre les vifs.un produit tetra en prevision de maladie et roulez jeunesse ! bonne peche a tous , jerome .

  13. grimoin says:

    je voudrais bien mettre une cuve de 1000 litres pour garder mes gardon dans mon jardin que je loue mais le problème c que j ai pas l électricité dans mon jardin alors comment faire .

    pouvez vous m aider si vous avez la solution a mon problème. ❓ ❓ ❓
    merci a tous :roll:

    • granier says:

      bonjour, un panneau solaire et un convertisseur une batterie un régulateur et sa fait de l’électricité le tout pour 250 €

  14. Costes says:

    Quelques point à surveiller pour un bonne maintenance de poisson vivant!
    1)température /oxygène ,essayer d avoir une eau la plus froide possible elle contient plus d oxygène dissous . Utiliser un filtre intérieur d’ aquariophilie avec sortie d’eau à venturie
    2)laisser tourner l installations 3 semaines sans poisson
    3)adapter la quantité de vif au volume d eau
    4)changer régulièrement 5%du volume avec de l’eau dechloré (reposée)
    5)ne pas nourrir les vif ou très peu (pollution )
    6)acclimater vos vifs, pas de chocs thermique pas de changement brutal de qualité d’eau
    7)favoriser le volume d’eau,nettoyé le filtre qu’avec l’eau du bac!

    • J’ajouterai que je nettoie les mousses du filtre à l’eau de javel et je laisse décanter la mousse durant plusieurs jours pour évacuer la javel. Cela tue les microbes qui aiment se réfugier dans les filtres.

  15. Ariane says:

    Bonjour,
    Nous venons de construire un vivier de +/- 3metres sur 2 afin d’y conserver des gardons pour la peche en hiver.
    Beaucoup meurent alors qu’il y a un filtre adapté à la capacité du vivier et une pompe pour l’O2.
    Certains poissons présentent au bout de quelques jours , quand on les observe dans l’eau, comme de grandes taches blanches. En les sortant, on s’apercoit que c’est un gros dépot de mucus, celui ci entraine la mort. Voici ma question, j’ai lu qu’en touchant les gardons au moment d’oter l’hamecons, avec des mains seches on les brulaient, un linge également, un provoquait une perte de mucus, parfois quelques écailles ( ce qui n’arrive pas avec les bremettes). Ce manque de mucus amène une attaque de bactéries ou autres…. entrainant une mortalité. Nous avons opté pour une main mouillée avant d’oter l’hamecon et une seule manipulation afin d’éviter toute brulure. Pensez vous que nous sommes sur la bonne voie, la mortalité a grandement diminué. Avez vous une autre idée?
    Le vivier est en, en raison d’un petit terrain, exposé au soleil( même s’il est rare) et l’eau encore très claire. Des plantes sont elles nécessaires?
    Seconde question, depuis quelques jours nous avons comme des bulles qui flottent sur l’eau oréollées de couleurs ( comme celles du liquide vaiselle), nous pensons à une mauvaise blague de voisins et craignons pour nos vifs…..le filtre aura-t-il raison de ce probleme s’il s’avere exact? ou avons nous intéret a faire analyser l’eau.
    Merci pour votre patience et bravo pour cet article qui est d’un plus grand interet et nous a appris énormément.
    Bonne journée et merci
    Ariane

    • Bonjour Ariane,
      La manipulation des vifs, il est vrai, leur ôte du mucus et les rends plus fragile mais en temps normal ça ne pose pas de problème. Là votre eau abrite un champignon, il faut la traiter avec du « tetra Medifin » (en gros du sulfate du cuivre mais déjà liquide). La dose est notée sur l’emballage.
      La mortalité des vifs est un mystère, des fois ils tiennent très longtemps d’autres fois non, l’important est de ne pas trop en mettre. Si votre vivier fat 6 m3 essayez de ne pas dépasser 300 vifs.

      Si le vivier est au soleil, ombrez le plus possible pour que les changements de température soient le plus progressifs possibles, des plantes, un arbre tout ce qui peut ombrer.
      Pour les taches façon liquide vaisselle ce sont des hydrocarbures si elles son irisées: huile, essence, liquide vaisselle, lessive…
      Il n’y a pas de solution, le filtre n’y fera pas grand chose. Attendez de voir ce que ça donne et sinon changez l’eau.
      Si il y a un ruisseau pas loin, allez y prendre des pierres recouvertes d’algues et récupérez quelques gammares et invertébrés, ça peut rendre votre eau plus naturelle.

      • Ariane says:

        Bonjour Sylvain,
        Un tout grand merci pour votre réponse. Votre site est une mine d’or pour nous pêcheurs encore amateurs et en quête d’apprendre.
        Je vais aller acheter le produit et traiter.
        Nous n’avons pas pensé aux pierres recouvertes d’algues mais nous ramenons à chaque sortie de l’eau prélevée dans la rivière justement pour tous ces invertébrés, qui je trouvais, devaient être un plus pour les poissons.
        Le vivier est en effet exposé, cependant au vu du temps en Belgique, pas besoin de le protéger de ses rayons 😉 😈 , le faire était dans notre intention, nous avons mis des plantes pour ombrer la zone et planté un arbre non loin.
        A notre prochaine escapades, nous ramenerons des pierres comme conseillé.
        Mille fois merci pour votre gentillesse.
        Bonne journée
        Ariane

        • Ariane says:

          Bonjour Sylvain,
          J’en reviens à vous pour mon vivier.
          J’ai traité comme conseillé pour les champignons etc… cela a été un peu mieux, ensuite à nouveau des morts.
          J’ai retraité, ajouté des probiotiques, ramené de l’eau d’étang mais bon peu, ce n’est pas évident, ajouté plantes et quelques algues naturelles prélevées là bas. Deux problemes persistent:
          les gardons sont toujours malades et ont une grosse couche sur le dos, de sorte de boue ,d’autres plus claire, je pense toujours à ce champignon. J’ai des photos à votre disposition mais je ne sais si je peux et ou les envoyer.
          Seconde question: nous avons ramené des gardons pechés et pris à la lèvre dans un bac oxygéné par une pompe branchée dans le véhicule, et à l’arrivée la moitié étaient vendre en l’air( manque d’air et je penseà l’ eau qui s’est réchaufée) , je pense donc au choc thermique. Avez vous un conseil? nous avons eu sur 2 jours de peche 60 gardons et tous sont pour ainsi dire morts, je suis fâchée sur moi même car c’est du gâchis.
          Nous allons pecher mais nous n’oserons plus en ramener.
          Il y a t-til une astuce pour les ramener sains et saufs( 18 km) . Ils sont partégés dans un grand seau à amorce et une glaciere oxygénée.
          Dites moi si vous souhaitez voir les photos. Vider le vivier une 3 eme fois est dur, de plus comment être certain d’avoir éradiqué ces champignons.
          Je vous remercie pour vos futures informations.
          Bonne journée
          Ariane

          • Là ça dépasse mes compétences de pêcheur, il vous faut aller voir chez les aquariophiles et spécialistes de bassins d’ornement.
            Pour les gardons à ramener il n’y a pas de solution, à part de l’eau bien oxygénée, s’ils crèvent je ne vois pas comment faire, ça m’est arrivé et ensuite j’ai utilisé une grosse glacière avec des pains de glace et deux bulleurs mais il arrivait d’en avoir des morts à l’arrivée.
            Bon courage pour l’éradication de ce champignon

          • Ariane says:

            Merci Sylvain, si je trouve le produit miracle, je vous en tiendrai informé, cela pourrait servir à d’autres personnes.
            Ps: pour le transport, j’ai appris que l’on pouvait les mettre dans un sac en plastic avec eau et oxygène comme quand on achète des poissons chez l’aquariophile… à tester…
            Bon après midi

          • Trop contraignant pour un amateur, la bouteille d’oxygène n’est pas donnée.
            A bientôt

      • Ariane says:

        Bonsoir Sylvain,
        Je reviens vers vous pour vous dire que nous avons enfin éradiqué le champignon qui nous minait. Votre produit étant interdit chez nous en Belgique, après plusieurs tentatives d’obtention de renseignements, j’ai rencontré une personne qui a construit des viviers et qui connait tous les problèmes que cela peut occasionner. Il nous a conseillé Sanipro de Sanikoi… après 9 jours de traitement en 3 phases, nos poissons se portent bien. Il se demandait d’où venait ce champignon et il a trouvé. Nous utilisons l’eau de pluie pour alimenter le vivier mais le problème vient des déjections de pigeons qui lors de pluie se retrouvent dans notre vivier. Elles contiennent ces champignons, nous avons donc monté un bac avec des pierres de lave qui filtre l’eau avant qu’elle se déverse dans le vivier. 😛 Quand au transport des vifs, j’ai acheté sous le conseil de ce vendeur, de grandes poubelles noires ( 100litres) nous en emmenons une lors de la journée de pêche. Le départ venu je la remplis avec de l’eau de l’Escaut au 3/4 j’y mets les gardons. Une fois dans le véhicule je rajoute encore un ou seau d’eau et un bulleur. Ils arrivent chez nous  » frais comme des gardons :mrgreen: le plus dur le poids :sad: que j’ai réglé avec une planche et des roulettes 😆
        Reste la transition de la poubelle au vivier. Nous les laissons en quarantaine dans la poubelle avec du bleu de méthylène pour renforcer leur immunité et après quelques jours je comble le manque d’eau avec l’eau de notre étang. Sur environs 40 gardons, le lendemain matin je constate 1 ou 2 morts. Avant à cause du choc thermique je perdais la totalité… Apres 1 mois je commencerai à mélanger l’eau de la poubelle avec celle de l’étang pour en arriver à de l’eau d’étang uniquement. Nos pensionnaires se portent à merveille. Cela fait 3 semaines qu’une trentaine vivent comme cela et semblent en bonne santé. J’ai réintroduit 2 ou 3 vifs pour voir s’il y aurait mortalité ou maladie et rien à signaler mais je ose tous les transférer. Je vais donc suivre les conseils de ce monsieur puisqu’il fait comme cela. Je voulais partager ce que j’ai appris en espérant que cela puisse servir à d’autres et vous remercier une fois de plus pour vos conseils et votre merveilleux site.
        Je vous souhaite un agréable we.
        Ariane

  16. michelot guy says:

    bonjour cela fait une dizaine d’années que je garde tous les ans + / – 400 vifs dans un vieux congel de 500l stoké dans mon sous sol à l’abri de la lumière ; dans lequel je place 2 grosses briques à alvéoles (20x20x50) . le tout alimenté par un filet d’eau qui tombe de 80 cm de haut via un surpresseur pompant dans la nappe phréatique , le bac est équipé d’un trop plein . et c’est tout ! je n’ai plus eu de problème avec mes vifs (je les garde pendant 8 mois)seul bémol j’ai du mal à trouver les bons aliments si quelqu’un a une astuce , je suis preneur.

  17. Reco says:

    Merci pour cet excellent article qui m’a évité bien des erreurs lors de la création de mon bac à vif dans une ancienne auge de pierre à l’extérieur de la maison en Bretagne. Je n’ai pas pu bouger mon bassin (du fait de son poids) pour qu’il soit complètement abrité du soleil mais mes vifs ont l’air de s’y plaire. En revanche j’ai du faire fasse à un gros problème le mois dernier : le chat du voisin. Il a pris un malin plaisir à pêcher dans mon auge, j’ai donc du placer un grillage à la surface !

  18. Morel Maxime says:

    Bonjour, j’ai un bassin avec de l’eau de source qui est plutôt fraiche et de température constante toute l’année. Quand je mets des petits gardons, parfois je les garde longtemps et d’autres fois en quelques jours ils meurent tous. Pourtant j’ai l’impression de procéder toujours pareil. Quand j’arrive je mets le récipient de transport dans un petit bassin de sur-verse pour éviter les chocs thermiques mais il arrive qu’ ils meurent tous en peu de temps. Ma question, les vairons du commerce peuvent ils s’accommoder à de l’eau qu fait entre 10 et 14 °maxi ?
    Au magasin l’eau est souvent bien plus chaude. Je peux faire un essai grandeur nature mais si je peux avoir un bon conseil avant ce serait encore mieux.
    Merci .

    • Là vous me collez. Logiquement avec un bassin et de l’eau de source vous ne devriez pas avoir de mortalité, les vairons même du commerce supportent largement des eaux même plus froides.
      J’avoue ma méconnaissance, il faudrait demander à un aquaculteur ou à un spécialiste de l’ aquariohilie. Désolé mais je sêche.

  19. francis says:

    françois *
    comme pour les tonneaux un gros bouchon avec un chiffon autour .
    si tu connait un tonnelier ou une personne ayant des tonneaux va voir

  20. francis says:

    je garde entre 20 et 30 vifs dans une baignoire pour bébé lui je le retire.avecdes bouteilles de glace mis un peu avant un bulleur pas de problemes juste à surveiller les chats .

  21. Thomaspeche says:

    Bonjour,
    Article très complet, bravo!
    J ai un bac mais pas de système de récupération d’eau, peut on mettre de l eau du robinet?
    Et, faut il une prise éléctrique pour le système de filtration?
    Encore bravo et merci!
    Et joyeux Noël!!!
    Thomas

    • Bonjour Thomas,
      L’eau du robinet peut convenir mais il faut la laisser reposer à l’air deux ou trois jours pour que le chlore s’évapore et bien entendu il faut une prise à proximité pour le filtren j’ai mis une rallonge avec connexion étanche.

  22. js says:

    bonjour
    joli site rajoute a mes favoris.
    je voudrais tente la peche a la tirette.
    question au niveau discretion avec la tresse ( colori neutre ou pas ), le sandre ne le remarque pas ?
    j’ai commander du nylon 24/100 et fluorocarbonne 20/100 car en tresse je sais pas quelle marque prendre et quelle diametre.
    si tu as une info je suis preneur.
    sinon si j’ai bien compris ton article sur la tirette.
    le vif ce ballade au dessus du fond selon la longueur du bas de ligne comme il est vivant ?
    une derniere question au niveau animation.
    le mieux est quoi des petits bond du plomb ou bien des glissades sur le fond avec tire tres lente.
    c’est vrai quand t’on veux tester une nouvelle technique on ce pose enormement de questions pour avoir de la reussite.
    tres bon site encore une fois, comme pour la conservation des vifs un bonne articles.
    si j’ai d’autres question je te recontacterais avec plaisir.
    a ++ js

    • Bonjour et merci de votre confiance
      Pour le bas de ligne je vous conseille le fluoro « hyperfluorocarbone » de Parrallélium en diamètre 20 centièmes, il resiste très bien, pour l’heure c’est le meilleur que j’ai essayé.
      La tresse n’est pas plus remarquée par le sandre qu’un nylon, je n’ai pas vu de différence mais comme la tresse transmet mieux les touches c’est presque une obligation de pêcher avec. Perso je mets des bas de lignes le plus long possible sans dépasser le mètre pour que le vif puisse se promener.
      Pour l’animation, la tirette, comme son nom l’indique c’est tirées calmes sur le fond puis pauses.
      C’est une technique très efficace et très simple.
      A bientôt

  23. FELTRIN says:

    bonjour
    j ai un gros soussi j ai recupere un congelateur de 350L pour faire mon vivier on m a conseille dans le commerce un kit filtraation evolia press 4000 or des que je met ds vif la moitie meurt pourqoi

    • Bonjour,
      Tout dépend de la différence de température et de la qualité de l’eau. Il faudrait dans l’absolu faire vieillir son eau du bac à vif avant d’y mettre des poissons.
      Il existe aussi des produits à acheter en magasin d’aquariophilie pour que ça se passe mieux mais rien n’est évident.
      Pour info mon copain qui a un magasin de pêche s’est fait livrer 1000 vifs qui ont presque tous crevé dans la matinée alors que l’eau du bac fonctionnait bien avec les précédents.
      Une autre vérité, le mois d’aout est le pire mois pour les vifs. Regardez la température de l’eau et demandez à un professionnel de l’aquariophilie qui vous conseillera mieux que moi.

      • FELTRIN says:

        merci de m avoir repondu mais est ce que c est grave si les parois on verdi on m a dit que cetai le systeme biologique qui se fesais

        • Ce n’est pas grave, c’est que des algues poussent et c’est normal mais il faut éviter leur prolifération qui bouffe l’oxygène. Pour cela une simple solution: l’ombre naturelle !!!

  24. Eloi says:

    Bonjours voila un petit post bien complet et intéressent je trouve.
    j’ai un bac de récupération d’eau de pluie de 510 l, je vais acheter un filtre du genre du fluval plus haut, est ce que je peu mettre un peu mettre un peu plus d’eau que la taille du filtre ?

    • Je viens justement de changer mon bac en ciment pour un bac en plastique de type industriel sur palette. Il faut malheureusement que le niveau ne dépasse pas celui du filtre sinon ça filtre mais ca rejete l’eau sous l’eau et on ne bénéficie plus de l’effet oxygénation.
      On peut par contre poser le filtre sur des briques pour le surélever. A voir.

      • françois says:

        je viens de me trouver un lavoir a deux bacs qui finira en un seul et ca fais deja un bon moment que j y avais penser mais jamais sans en trouver a des prix raisonnable. Je voulais savoir avec quoi vous aviez bouché le trou d evacuation au fond du lavoir pour ne pas perdre trop d eau et si vous changez les filtres souvent ou si il siffisait de le passé sous l eau claire. merci

        • Bonjour,
          Très simple je l’ai bouché avec un bouchon en liège trouvé au rayon « cave » de mon bricomarché, ils en ont en plusieurs diamètres, il suffit d’y visser un crochet pour pouvoir le retirer.
          Pour le filtre, je nettoie les parties en mousse environ une fois par moi sous le robinet et je les fait tremper une nuit dans un bac avec de l’eau de javel diluée.

          • Nico says:

            Bonsoir,

            Si possible essayer de ne pas faire toute la mousse en une seule fois mais en 2 ou 3 fois par roulement. Personnellement, c’est comme cela que je fonctionne sur mon aquarium et cela permet de maintenir le cycle de nitrites :)