Le silure au fireball

silure1-287

 

Si le fireball a été inventé par les pêcheurs de dorés canadiens il y a déjà des lustres, les pêcheurs de silure ont vite compris tout l’intérêt de ce montage pour pêcher les moustachus.

Dorénavant il existe nombre de modèles de fire ball pour tenter de piquer un beau glane avec un gros vif bien remuant.

 

Le matériel

Pour pêcher le silure au fire ball il vous faudra vous équiper d’une canne courte et puissante, généralement les marques ont sorti un modèle silure verticale ou silure fire ball. Ces cannes sont sensibles mais restent assez raide scion afin de bien mener son vif et sentir ses mouvements car au fire ball on ne pêche pas à la main mais en tenant la canne.

Au niveau du moulinet, un tambour fixe en taille 5000/6000 ou un gros moulinet casting sur lequel vous aurez enroulé une tresse 4 brins en 40 centièmes. On pourra rajouter juste par sécurité un bas de ligne en 100 lbs mais ce n’est pas indispensable.

 

Le montage

Il existe sur le commerce des montages déjà préparés chez toutes les marques les plus distribuées pour ceux qui ne voudraient pas se compliquer la vie.

Le fire ball ou tout du moins son poids sera choisi en fonction du vif, pas de la profondeur.  Il doit garder le vif dans l’axe et l’empêcher de remonter en surface. Généralement les spécialistes utilisent des fire ball entre 100 et 150g pour des vifs de 30 à 40 cm.

 

Notez que la taille de l’ hameçon du fire ball n’est important que pour bien piquer les deux lèvres du vif car généralement le silure se pique sur le triple du bas de ligne. On sécurisera le vif avec un morceau de carré de caoutchouc de chambre à air enfilé sur la pointe du fire ball. Pour que le vif reste vivant il conviendra de passer l’hameçon dans une de ses narines.

Le triple sera un modèle très fort de fer en taille 2/0 ou 3/0, vous le piquerez sur le flanc du vif sous sa dorsale ou juste après. Le bas de ligne reliant le fireball et l’hameçon sera en tresse en résistance 100 kg.

 

La stratégie

Cette pêche demande soit de connaître parfaitement son secteur soit d’ accepter de perdre du temps à trouver les silures au sondeur. Ce dernier accessoire est indispensable pour visualiser la présentation du montage au-dessus du silure ou à sa hauteur, pour ce faire il conviendra de régler la sensibilité du sondeur au minimum pour qu’il ne détecte rien d’autre que les moustachus.

En rivière ou fleuve, une fois le poisson détecté, on marque un waypoint sur le poste, on part 50 plus loin puis on se place pour que la dérive amène à repasser pile sur le poste, on pourra s’aider au moteur électrique mais plus on est discret mieux c’est.

Penser à couper les pings du sondeur qui feraient fuir les silures habitués mais gardez à l’ écran la carto GPS pour bien vous positionner.

Généralement on ressent l’excitation du vif à l’ approche du silure mais il arrive que la touche ne soit qu’une simple sensation de gratouillis.

 

Les vifs

Toutes mes sorties passées avec des spécialistes ont abouti à un constat, la tanche est loin d’être le meilleur vif et les plus gros vifs ne sont pas forcément les meilleurs. L’idéal est de pêcher avec un vif très présent sur cette zone, belle brème en lac, chevaine en fleuve et rivière, barbeau en zone rapide….

Rien n’est sûr, tout est à tester c’est pourquoi mieux vaut pêcher à plusieurs sur le même bateau avec des vifs différents.

 

Pour les amateurs, le clonk reste encore efficace pour réveiller les silures, en donner quelques coups une fois passé sur le poste si les silures détectés n’ont pas réagi au vif.

Si vous avez un bateau et un sondeur, il serait dommage de ne pas essayer cette pêche d’ autant que les cannes silures et les moulinets restent abordables. Le plus dur est de se procurer de beaux vifs mais une petite pêche au feeder en lac ou au leurre de surface en fleuve vous occupera aux heures les moins favorables pour le silure, tentez-le à l’aube le matin et en fin d’après midi.

 

Cette pêche qui peut paraître rustique reste très efficace et elle apporte son lot d’adrénaline lorsqu’on voit le silure se décoller du fond au sondeur, monter sur le vif…..

Voici une petite vidéo sympa signée Mouthix (François Lavaud) qui en plus du montage vous fait découvrir le jeu du silure avec le vif vu sur l’écran du sondeur :

 

Gardez la pêche

Voir l’offre silure chez notre partenaire

 

brochet-torcy-287

Comments are closed.