Les batteries lithium pour la pêche en barque

bateau-n-287

 

Si elles sont encore assez onéreuses, les batteries lithium-ion sont arrivées sur le marché de la pêche de loisir depuis un peu plus de deux ans.  Sans entretien ou presque, légères voir très légères elles ont en outre une autonomie impressionnante.

Découvrons cette technologie qui n’en est encore qu’à ses débuts dans le domaine du nautisme pêche en 2019

Vous connaissez tous les batteries Lithium, elles équipent nos petits appareils et nos téléphones depuis de nombreuses années et se rechargent avec un simple transfo qu’on laisse trop souvent à tort branché sans qu’il alimente aucun appareil tout en continuant à consommer de l’électricité.

Le développement des batteries Lithium pour les fortes puissances s’est fait grâce au marché de l’armement militaire et de l’industrie et bien entendu il en est découlé une technologie accessible pour la pêche.

une batterie lithium dans une valisette étanche

 

La batterie Lithium

Une batterie telle qu’on l’appelle ici est en fait l’association des cellules Lithium, une cellule ou un élément lithium possède une tension de 3,6 à 3,7v en moyenne et ressemble à une simple pile AA. Elles sont normalisées et mesurent 1,8 cm de diamètre pour 6,5 cm de long. Le fabricant va donc en connecter plusieurs en série et plusieurs en parallèle afin d’obtenir une batterie avec la bonne tension et l’ampérage demandé.

Ces éléments sont stables mais une forte charge ou une forte décharge peuvent générer des réactions chimiques susceptible de faire exploser la batterie, c’est pour cela que les fabricants adjoignent un système électronique de gestion de la batterie pour empêcher tout cela. La batterie est donc composée de cellules et d’un système de gestion électronique dit BMS (battery Management System) qui va empêcher une charge ou décharge trop profonde et permettre l’équilibrage des tensions entre éléments.

Image Energie 66

 

De plus ces batteries seront équipées d’un circuit de protection contre la chauffe, contre le branchement à l’envers et surtout elles sont étanches car le lithium n’aime pas l’eau. Bref tout est prévu pour un fonctionnement optimal sur nos bateaux.

La batterie Lithium ne possède pas d’effet mémoire, ce désagréable truc qu’on avait sur certaines batteries de téléphone qui lâchait à 40 % ou ne chargeait qu’à 80 %

 

Le fonctionnement

Une batterie Lithium n’apprécie pas trop les températures extrêmes, en dessous de 0° elle fonctionnera mal, on a donc tout intérêt à la démonter et à la remonter juste au moment de la partie de pêche en hiver.

Théoriquement la température d’utilisation de ces batteries se situe entre 0 et 35 °, au-delà le système BMS pourra couper l’alimentation pour préserver la batterie. La température optimale pour laquelle la batterie donnera le meilleur rendement se situe entre 16 et 22°.

Généralement chez les trois marques présentes à l’heure actuelle, à savoir Rebelcell, Lithium Boat Solution et Boat Box System, les sécurités présentes éviteront tout accident de branchement à l’envers ou d’immersion. Chez ces fabricants les cellules et le système de gestion électronique sont soit encapsulé soit intégré dans une valise étanche de type Pelicase, très résistante.

Une batterie Li-ion contrairement à une batterie plomb acide va donner toujours assez de puissance jusqu’à sa décharge complète qui va se situer au seuil de sécurité de 20 % alors qu’une batterie plomb va vite décrocher et sera inutilisable à 50 % de sa capacité.

Les batteries proposées possèdent toutes un écran de contrôle qui va vous donner la capacité restante sous la forme d’un pourcentage, c’est très pratique et nombre de pêcheurs ont été surpris de la faible consommation. Un ami utilisant une batterie lithium de 60 amp pour alimenter son Terrova m’a confié n’user que 20  % de la capacité de la batterie par journée de pêche. Ainsi pas besoin de la charger à chaque fois qu’on sort comme on le ferait pour une batterie plomb acide.

 

Le stockage

Pour ce type de batteries on évitera de les laisser montées à demeure sur le bateau. Bien que les caissons soient antichocs et étanches mieux vaut les démonter par précaution d’autant qu’en hiver ces batteries craignent le froid.

L’idéal est de les stocker au garage ou dans votre appartement. Il est préconisé de stocker vos batteries chargées à 30 % juste pour éviter l’ autodécharge qui même faible existe. Une batterie à 30 % ne se videra presque plus alors qu’à 100 % elle le fera donc on fait le contraire de ce qu’on fait avec des batteries classiques plomb-acide, AGM et autres.

Le rechargement

Toutes les batteries Lithium se rechargent grâce à un chargeur électronique dédié, il n’est pas possible de les charger avec un chargeur classique ou un chargeur de téléphone !

Une batterie Lithium possède une capacité de 500 à 1000 cycles de recharge avant d’être morte mais contrairement à une plomb c’est au minimum 500 cycles en décharge profonde alors qu’une plomb classique de 400 cycles c’est 400 cycles avec une décharge de 20 % !

Le rechargement doit s’effectuer dans une pièce chauffée ou au moins à l’abri du froid car il est inefficace de charger une batterie en dessous de 0°. l’idéal est de la ramener à la maison, la laisser à température ambiante durant une demi-heure puis de la charger.

 

Les possibilités de branchement.

Une batterie Lithium Ion c’est une petite centrale électrique intelligente et on peut alimenter son moteur électrique et son sondeur sur la même batterie. En ce cas il faut le préciser au fabricant car celui doit insérer un dispositif qui empêchera la tension de la prise sondeur à descendre à moins de 10,5v sinon ça coupe le sondeur.

La plupart possèdent aussi des prises USB pour alimenter un téléphone, une tablette  ou plein d’autres choses

 

Parlons technologie

Si vous n’êtes pas amateurs  de détails technologiques vous pouvez sauter  ce chapitre

Wikipédia nous apprend que :

Éviter l’échauffement de l’accumulateur :

Pas de contenant noir exposé au soleil, ne pas recharger immédiatement après une utilisation intensive,ne pas utiliser immédiatement après une recharge, éviter les décharges importantes.

Stockage : Les accumulateurs s’usent même sans servir. Stocker si possible dans un endroit frais (le froid ralentit les réactions chimiques). Si le stockage doit être long (plusieurs semaines ou mois), il est préférable de ne pas charger complètement l’accumulateur (passivation des électrodes) mais le laisser à mi-charge et il faudra faire des recharges partielles tous les mois pour réactiver l’électrolyte et les électrodes et compenser l’auto-décharge (5 à 10 % par mois).

 

Il existe 4 technologies de batteries Lithium :

  • La NCA pour Lithium Nickel Cobalt Aluminium qui est généralement celle qui équipe les batteries de moteurs électriques et de sondeurs (500 à 1000 cycles de déchargement/rechargement).
  • La NMC pour Lithium Nickel Manganèse Cobalt qui possède une durée de cycles de 1000 à 2000 cycles mais qui sont plus lourdes. Ce sont celles utilisées par Rebelcell.
  • La LFP  pour Lithium Fer Phosphate appelée aussi la LiFePO4. Très sûres elles sont malheureusement les plus lourdes  tout en étant quand même trois fois plus légères que les batteries plombs.
  • Terminons avec la batterie LIPO ou Lithium Polymère. C’est la batterie forte puissance utilisée en modélisme mais très dangereuse car explosive. Elle est déconseillée pour notre loisir.

 

Pourquoi passer à la batterie Lithium ?

Eh oui, pourquoi ne pas se contenter de ce qu’on a depuis des lustres ? Je vais donc vous parler de mon cas personnel.

J’ai deux bateaux, une barque de 4,2 m  équipée d’un moteur 12v et d’un sondeur Onix Humminbird, mon autre bateau est un 5 m équipé d’un moteur 80 lbs en 24v  et de deux sondeurs en 12 v.

Pour des raisons d’économies, sur la Deuze (la 4,2m) je n’ai acheté que des batteries bas de gamme en 110 ou 120 amp. Ces batteries me tiennent environ 2 à 3 saisons et elles finissent rincées. En gros je dépense 150 euros pour 3 ans plus une batterie de 100 amp pour alimenter mon Onix qui est très gourmand. J’ai choisi de m’équiper dans un premier temps d’une batterie Lithium en 80 amp qui me permettra d’alimenter mon 55 lbs  et mon sondeur, les deux batteries plomb classiques seront montées en série pour alimenter un propulseur arrière en 110 lbs sous 24v.

En toute logique ma batterie Lithium 12v devrait durer au minimum 5 ans, ensuite il suffira de remplacer les cellules dégradées par des neuves ce qui reviendra bien moins cher.

Par la suite je compte investir aussi dans une batterie Lithium 60 amp ou 80 amp mais en 24v pour alimenter le propulseur arrière de ma barque mais aussi le moteur avant de mon bateau qui tourne en 24 v.

 

Les arguments que j’ai pris en compte :

  • Plus de soucis de capacité lors de déplacements importants ou de vent/courant pour tenir la journée.
  • Un gain de poids indéniable, une batterie plomb pèse en moyenne 20 à 30 kg au lieu de 6 kg pour du lithium.
  • La possibilité de nomadisme permettant d’alimenter n’importe quoi en 12v facilement en pouvant la monter sur plusieurs embarcations.

Malheureusement ces batteries sont chères, en moyenne ça revient à 5 fois plus cher que le coût d’une batterie plomb avec son chargeur, ce qui les cantonne pour l’ heure à ceux qui en ont les moyens. Néanmoins d’ici quelques années, le nombre de fabricant va évoluer et le coût des composants va baisser et bien entendu les prix de ces batteries vont suivre.

Les quatre fabricants implantés sur le marché français sont :

  • Rebelcell  société basée en Hollande
  • LBS , société basée en Suède mais implantée en France
  • BBS , société 100 % Française basée à Castelsarrasin
  • Energie 66; société elle aussi 100 % française et basée à Perpignan

Les tarifs des différentes marques sont peu ou prou les mêmes, Rebell Cell est la marque la plus ancienne et Energie 66 propose même une interface  blue tooth pour gérer sa batterie sur son smartphone

Lire l’ article sur les batterie pour la pêche

Lire l’article sur les chargeurs pour les batteries de pêche en barque

sandre-71-287

 

Comments are closed.