Les poissons nageurs

NOM PHOTO

 

Les différentes variétés de poissons nageurs:

Dans ce dossier au fil des pages vous découvrirez comment vous servir et comment animer chaque type de poisson nageur.

Ceux ci sont divisés en plusieurs grandes catégories qui sont:

Les jerkbaits

Les cranckbaits

Les bigbaits

Les swimbaits

Les top waters (stik baits et poppers)

Les lipless cranckbait

Les noms de ces variétés portent en eux leur utilisation mais en anglais off course ! Bait veut dire appât, donc un jerkbait se jerke ( se secoue), un cranck se ramène (cranck = mouliner), un big bait est gros, un swim bait nage, un top water se situe à la surface de l’eau et un lipless n’a pas de bavette.

Chacune de ces catégorie se réfère à une hauteur d’eau ou à un type de pêche particulier. Un swim bait est généralement peu coulant et pêche les hauts fonds, un lipless est fait pour aller débusquer les carnassiers en profondeur.

 Il existe pléthore de marques mais sachez que les modèles à deux euros venant directement de Chine nagent vraiment moins bien que les modèles plus onéreux. Pour un poisson nageur déterminé on peut passer de 12 à 28 euros selon les marques.

 

Qu’en est il donc de ces marques au juste ?

Molix est italien

Salmo polonais

Lucky Craft, Sébile et Storm sont Américains

Mégabass, Duo, Illex (jackall), Ima, Ecogear….. et autres sont Japonais.






 

Le Megabass Vision 95

La palme de la marque la plus chère revient à Mégabass mais ces poissons nageurs sont remarquablement finis et certains sont de véritables références mondiales, je pense au Vision de Mégabass, pour moi le meilleur jerkbait au monde.

 

Avec quoi débuter ?

Avec ce que vous avez envie. Je vous conseille pourtant le cranck bait qui ne demande pas d’animation et qui généralement possède plusieurs bavettes pour plusieurs profondeurs par modèles . Avec 3 crancks on peut fort bien réussir une belle partie de pêche. Les différents types de cranck sont décris dans le chapitre qui leur est dévolu.

Les crancks s’accrochent peu sauf si vous les envoyez dans des endroits scabreux, de même, débutant, vous éviterez de pêcher avec un deep cranck (plonge à plus de trois mètres) sur un poste ou la profondeur moyenne est de deux mètres.

Avec quoi les fixer?

Je suis partisan des agrafes, certains ne jurent que par un noeud, à vous de vous faire votre opinion. Mais les agrafes simples sont légères, résistantes et permettent un changement aisé du poisson nageur.

 

Quelles couleurs ?

Le naturel par eaux claires et un coloris flashy (firetiger) par eaux sales, encore que je me suis vu procéder à l’inverse et prendre du poisson. Rien n’est immuable, aucune vérité ne ressort tel un dogme dans une comparaison avec la nature. Essayez et faites vous votre propre opinion.

Un cranck ne s’anime pas, on jette et on ramène. Au début il convient de mouliner assez vite pour que le cranck atteigne sa profondeur de nage, ensuite il convient de moulinet le plus lentement possible, à la limite du décrochage de la nage de votre cranck.

 

C’était quelques conseils pour débuter au poisson nageur, ensuite votre boite s’étoffera et vous trouverez dans les autres articles de ce dossier de quoi répondre à vos interrogations.

 

Comments are closed.