Esoxiste.com c’est qui, c’est quoi ?

bateau-b-287

Des sites internet et des blogs consacrés à la pêche il y en a pléthore, des sites sur la pêche des carnassiers il y en a énormément mais peu d’entre eux peuvent se targuer d’avoir une telle fréquentation . Un site crée en janvier 2012, sans ingénieur informaticien ni appui d’une grosse société, un site de passionnés qui fédère autour de lui entre 3000 et 4000 visiteurs par jour.

Sylvain dit « l’esoxiste » nous explique sous la forme d’une interview ce qu’est esoxiste.com

 

avatar-esoxiste-2014Le questionneur : Bonjour Sylvain, tout d’abord la question que beaucoup de monde se pose, que veut dire esoxiste ?

L’Esoxiste : Bonjour à tous les fidèles d’esoxiste.com. Et bienvenue à ceux qui viennent sur le site pour la première fois. Pour répondre à votre question, le nom esoxiste n’est qu’un simple jeu de mot qui trouve son origine il y a une grosse quinzaine d’année. Je regardais deux pêcheurs en barque officier à Pannecière (58) et leur bateau se nommait « le Débusqueur », je rêvai alors d’une barque et d’y apposer son nom à la proue. M’étant posé la question du nom de mon futur bateau j’ai commencé à y réfléchir. Comme le brochet a toujours été mon poisson préféré, il me fallait un nom contenant brochet ou esox. Un spécialiste de la carpe est un carpiste donc le nom esoxiste est venu tout simplement, en même temps l’analogie avec exorciste m’a bien amusé par son coté décalé avec la pêche. En gros ce mot ne  veut dire que spécialiste d’esox, n’y cherchez aucune autre connotation. J’ai donc appelé ma première barque l’Esoxiste puis ce surnom m’a été collé par d’autres pêcheurs du secteur. Dorénavant l’Esoxiste 1 navigue dans le Jura, c’était une Tabur Yak 4 que j’ai revendue, je pêche désormais avec l’Esoxiste 2 qui est un jon boat Alumacraft de 4,2m et l’Esoxiste 3, un bass boat modèle MV Tex d’Alumacraft motorisé avec un 60 cv Mercury.

J’ai conscience que ce nom est difficile, certains ont même du mal à le prononcer et le déforment en exociste. J’ai même le souvenir d’un technicien de fédération à qui je demandais des photos d’un lac du Morvan qui m’a dit d’aller voir sur le site avec un nom à coucher dehors, l’exo machin chose…

Ma première barque, l'Esoxiste 1, une Tabur IV

Ma première barque, l’Esoxiste 1, une Tabur IV

 

LQ : Comment est née l’idée d’un site d’info pêche des carnassiers sur le web ?

L’Esoxiste : J’ai ouvert un blog en 2009 : « esoxiste71.over-blog.com » qui est resté assez confidentiel durant un an puis les lecteurs sont venus plus nombreux jusqu’à compter près de 1000 visites par jour. J’y racontai mes sorties sur le Morvan et les techniques qui fonctionnaient bien. J’essayai déjà de publier au moins un article par jour en souhaitant partager mes coins de pêche, mes techniques favorites et les infos que je pouvais glaner sur la pêche du carnassier en général. J’y ai aussi poussé quelques coups de gueule au sujet de l’harmonisation des dates d’ouverture, les dégâts des cormorans, les castors, les marges des détaillants, l’argent des AAPPMA. Des sujets peu ou pas traité par la presse halieutique classique dont je pensais qu’ils n’intéresseraient que peu de monde mais bien au contraire ce furent les articles les plus lus.

Puis, constatant que j’étais limité chez mon hébergeur gratuit par la capacité mémoire et l’impossibilité de gérer moi même ma mise en page je me suis décidé en décembre 2011 à créer un vrai site internet.

bandeau esoxiste

 

LQ : Quel est pour vous l’intérêt de ce site ?

L’Esoxiste : Je dirai pouvoir élargir rapidement le cercle de mes connaissances halieutiques, découvrir d’autres coins de pêche, de nouvelles techniques. Echanger avec les fabricants pour flairer les nouveautés et les partager avec les lecteurs, leur donner des astuces que 35 années de pêche m’ont fait accumuler.

Grâce à ce site, je suis désormais connu chez les principaux distributeurs de matériels, chez les détaillants, dans les fédés et ceux ci communiquent avec moi. J’ai aussi été invité par des pêcheurs que je remercie de m’avoir fait découvrir leurs plus beaux coins.

LQ : Quel est pour vous le but à atteindre via ce site web ?

avatar-esoxiste14L’Esoxiste : Plusieurs choses en fait. J’aimerai faire prendre conscience à mes contemporains que la ressource n’est pas illimitée donc qu’il faut mettre un peu de retenue dans l’acte final de prédation, c’est pourquoi je me suis positionné depuis longtemps en faveur des quotas et de la révision des tailles légales. Je ne prône pas le No Kill absolu, c’est même une notion que je n’aime pas. Je laisse à chacun la possibilité de choisir mais j’ invite à la modération en relâchant moi même une grande majorité de mes prises. Mais je mange du poisson et j’adore ça !

En outre j’essaye de faire en sorte qu’une technique n’en ringardise pas une autre. La pêche au vif est encore pratiquée par une majorité de pêcheurs donc elle a le droit de citer dans mes articles au même titre que la pêche aux leurres, et la pêche au vif ou au mort manié peut elle aussi évoluer techniquement.

J’aime aussi faire découvrir de petits fabricants, des inventeurs ou des distributeurs de raretés qui n’ont pas la possibilité de s’offrir une visibilité en presse écrite mais dont les produits méritent d’être mis en avant.

Et pour terminer je m’offre une liberté de ton, de critique, qu’on retrouve rarement ailleurs car je n’ai aucun lien de subornation avec aucun distributeur ou fabricant, je travaille avec eux, je ne suis pas sponsorisé . J’essaye de présenter le plus objectivement possible des produits pêche des carnassiers, je ne suis pas là pour encenser ou démolir mais pour présenter.

LQ : Un sujet favori ?

L’Esoxiste : Ma marotte est de m’en prendre au scandale des bas de laine des AAPPMA, certaines possèdent jusqu’à plus de 10 ans de budget sur leurs comptes et n’ont aucun projet à mettre en œuvre avec l’argent des pêcheurs. Mon autre sujet préféré est de dénoncer les dégâts des cormorans, ils apportent un préjudice important aux pêcheurs mais contrairement au professionnels de l’agriculture on ne les écoute pas quant il s’agit de faire classer nuisible un animal. A force d’en parler, peut être qu’un jour la loi obligera les AAPPMA à dépenser leur cagnotte, que le grand cormoran sera déclassé de la liste des espèces protégées et que la pêche des carnassiers en profitera.

cropped-bandeau-esoxiste-com-termin2.jpg

 

LQ : Vous accueillez aussi d’autres auteurs ?

L’Esoxiste : C’est exact, la pluralité d’auteurs permet de faire passer d’autres idées que les miennes, de faire découvrir d’autres endroits que ceux que je fréquente . Un dynamique président d’AAPPMA, un spécialiste de littérature halieutique, un jeune passionné, un spécialiste de la pêche à la mouche, un autre de pêche en mer et mon collègue de pêcheur.info (dont le site est une référence en France) écrivent sur esoxiste.com quand bon leur semble. Le site est ouvert à tous ceux qui voudraient s’exprimer avec pour seule limite la courtoisie, l’objectivité et un sujet en rapport avec la pêche des carnassiers. Même si je ne suis pas d’accord je m’engage à publier car du débat émerge toujours de bonne idées.

LQ : Quelles sont les rubriques que l’on retrouve sur esoxiste.com ?

avatar-esoxiste-saison-2012L’Esoxiste : Des tests matériels, des nouveautés, des reportages de pêche carnassiers, des éditos, des articles de fond sur la technique…Toutes les rubriques que l’on trouve dans un magazine sans la possibilité de réellement le feuilleter entre ses doigts.

On retrouve une partie blog et une partie dossier ou sont compilés des articles plus « pointus » sur les barques et leurs aménagements, les techniques modernes, le tourisme pêche etc etc…Ces dossiers sont accessibles directement par la page d’accueil.

Dans l’absolu j’aimerai qu’un pêcheur qui désire pêcher un secteur inconnu avec une technique qu’il ne maîtrise pas vienne glaner des infos sur le site et puisse réussir sa pêche grâce aux conseils qu’il y aura trouvé. Je suis très heureux lorsque je reçois des mails me disant qu’un lecteur a essayé la technique ou le lieu que je décris et a réussi à prendre un poisson, c’est le meilleur des compliments.

LQ : Combien d’heures y passez vous par jour, ce site doit vous prendre beaucoup de temps ?

L’Esoxiste : Ça peut aller d’une heure à quatre heures par jour et quelquefois encore plus. Par manque de temps, car j’ai un vrai métier (un qui me donne un salaire!) , il m’arrive de ne pas pouvoir traiter un sujet d’actualité. Je m’excuse auprès de ceux qui m’ont envoyé une info que je n’ai pas pu suivre, malheureusement les journées ne font que 24 heures. J’ai aussi du abandonner des responsabilités associatives par manque de temps. Mais c’est une passion et un passionné ne compte pas son temps au grand dam de mes proches qui aimeraient accéder plus souvent à l’ordinateur familial.

LQ : Et la pub sur esoxiste.com ?

L’Esoxiste : Elle est devenue nécessaire avec le temps. La location d’un serveur n’est pas donné et les tests matériels coûtent de l’argent. Sans cette publicité, je ne pense pas que j’aurai continué à ce rythme et avec cet investissement. Je suis très loin de gagner de l’argent avec le site, très très loin et n’ayant aucun sponsor, tous mes équipements hormis quelques leurres qu’on m’envoie en test, sont intégralement payés.

avatar esoxisteLQ : Il n’y a pas que sur esoxiste.com où l’on peut lire vos écrits ?

L’ Esoxiste : Etant un boulimique d’écriture, je rédige aussi quelques articles pour le magazine papier Planète Carnassiers, j’ai aussi écrit sur Le Canard du Pêcheur de Carnassier avant qu’il ne disparaisse. Je suis aussi auteur pour le mag numérique gratuit 1Max2Pêche et je livre quelques articles par an sur le site Pêcheur.info. Tout ceci occupe pas mal mes soirées après le travail et mes week ends, je ne m’octroie que 15 jours de repos en été et une semaine en hiver. Je suis aussi le webmaster du blog de ma petite AAPPMA de Lucenay L’Eveque dont je suis aussi le secrétaire et pour terminer je m’occupe aussi du blog de l’ Association Morvan Carnassiers dont je suis membre du bureau.

 

LQ : Quels sont vos projets ?

L’Esoxiste : Continuer l’ aventure d’esoxiste.com là où elle voudra bien me mener, faire passer mon message, continuer à ne pas trop me prendre au sérieux. J’aimerai que l’idée de partage des bons coins fasse son chemin face à l’esprit viandard d’une minorité ou à l’esprit de pré carré d’autres. Les jeunes, les débutants, ont besoin de prendre du poisson lors de leurs premières sorties afin d’attraper le virus, et qui sait, l’un de ceux là sera peut être le futur président de la FNPF.

Pour conclure je dirai que la pêche est un monde de passionnés et m’ouvrir aux autres m’a fait énormément apprendre, sur la pêche et sur la vie en général.

LQ : Un dernier mot ?

L’Esoxiste : Il me faut rendre hommage à mon épouse Cathy qui me supporte depuis si longtemps, à mon pote de pêche Patoche qui est mon coéquipier depuis de nombreuses années, à tous les copains qui me filent des tuyaux à partager et à mon grand père Henri, décédé depuis longtemps qui m’a inoculé le virus de la pêche quand j’étais petit. Et comme je dis toujours « Gardez la pêche ».

 

Comments are closed.