Le brochet, pêche, biologie et tout le reste

brochet gaulois 287

 

Le brochet a toujours passionné les pêcheurs, c’est le carnassier ultime, la bête sauvage et féroce pourtant si belle. Le premier carnassier attrapé à la pêche par le débutant est souvent un brochet et le combat qu’il aura donné restera gravé à jamais dans la mémoire du pêcheur qui ne pensera qu’à réitérer son exploit au plus vite.

Ce poisson au profil si particulier est l’un des rares carnassiers réellement originaire de notre pays, durant des milliers d’années il est resté le roi incontesté des eaux douces mais doit partager sa place dorénavant avec le sandre, le black bass et le silure, introduits par l’homme.

no-kill-brochet

 

Décrit par les scientifiques comme menacé de disparition à cause de sa surpêche et du mauvais état de ses frayères, il semble que le monde de la pêche ait pris conscience de la nécessité de gérer au mieux ses populations en favorisant une fraye naturelle.

Je reste un passionné du brochet depuis ma première prise à l’ adolescence, ses attaques fulgurantes, sa facilité à le pêcher même au leurre de surface m’émeut à chaque sortie. Sa robe verte et jaune, sa silhouette fusiforme, sa gueule pavée des 700 dents légendaires hantent mes rêves de pêche.

 

Les brochets dans le monde :

la famille des esocidés, celle de notre brochet, n’est pas aussi développée que celle des cyprinidés. Si en Europe trois variétés sont présentes, dans le reste du monde on observe 5 autres qui sont caractérisées par le bec plat et le corps en forme de fusée.

Dans les confins de la Sibérie et de la Chine, on rencontre un magnifique poisson, l’Esox reicherti ou Brochet du fleuve Amour ou encore brochet du Pacifique.

brochet-fleuve-amour

 

Il faut aller ensuite sur le continent américain pour y trouver 5 variétés : Le Nothern Pike ou Esox Lucius (le même que nous), le légendaire Musky (Esox masquinongy), le brochet maillé (Esox Niger), le brochet d’Amérique (Esox américanus americanus) et le brochet vermiculé (Esox américanus vermiculatus) ces deux dernières ne dépassent que rarement le kilo.

brochet us

brochet us2

 

On retrouve dans le monde des poissons dont la morphologie générale les rapproche un peu du brochet tel l’alligator gar ou encore le barracuda mais ce ne sont pas des ésocidés.

muskie us

 




 

Dernièrement des scientifiques du Muséum d’Histoire Naturelle ont découvert une nouvelle espèce de brochet en France qui a été nommée Brochet aquitain. On a donc sur l’hexagone trois espèces présentes , l’Esox Lucius, l’Esox Cisalpinus, et l’Esox Aquitanicus. Vous trouverez à la fin de ce texte le lien pour accéder à l’article détaillé sur les trois espèces de brochets en France.

brochet-cisalpin

 

Le brochet est un poisson qui n’a guère évolué depuis longtemps, en effet il est si efficace dans sa prédation que la nature n’a pas jugé bon de l’améliorer.

Le plus ancien fossile connu date de 65 millions d’années et est très proche de notre Esox Lucius actuel. Un fossile, l’Esox lépidotus, mesurait quand même 5m de long ! Chez nous le plus ancien brochet connu de France  était l’Esox  primaevus  qui a été daté à -28 millions d’ années.

esox-lepidotus

 

Le brochet en France

foeneLe brochet, la truite, le saumon, l’anguille et la perche sont les seuls carnassiers autochtones de toute l’époque moderne, il ont été rejoint désormais par le black bass, le sandre et dans une moindre mesure l’ aspe. Des restes de la consommation de brochets ont été découverts dans les villages lacustres du paléolithique et certains écrits anciens parlent de sa pêche au moyen de nasses.

Plus près de nous en France, il était d’usage jusqu’au au début du 20 ième siècle de pêcher le brochet à la foëne (fourche) lors de sa fraye dans les prairies inondées.

Actuellement classé sur la liste rouge des espèces en danger, le brochet n’en suscite pas moins la passion de la traque par ses amateurs dont je fait partie. Protégé par arrêté ministériel, sa pêche en période de reproduction est interdite et il semble qu’on se dirige vers un déclassement de l’espèce en première catégorie, il ne serait plus rangé parmi les nuisibles et il ne serait plus interdit de le relâcher vivant.

Le brochet est un poisson fort bien adapté à son milieu, on le retrouve dans la quasi totalité des biotopes. De la plus petite rivière de plaine au plus grand lac alpin on retrouvera messire esox.

leman 060713 (44)

 

Les différentes robes des brochets

Les coloris du brochet varient en fonction du milieu dans lequel il évolue, clairs dans les lacs aux eaux calcaires, esox prendra de superbes reflets cuivrés dans les eaux tourbeuses. Une robe très variable qui lui permettra de se fondre au mieux dans son environnement et des taches différentes qui permettent de reconnaître les individus d’une année sur l’autre.

brochet-cuivré

 

La robe du brochet est assez classique, entre l’Aquitain et le commun les différences sont infimes par contre la robe du brochet cisalpin, qu’on trouve par exemple au Grand Large à Lyon est vraiment particulièrement belle.

Je ne suis pas un scientifique et je ne pourrait me prévaloir de leurs connaissances c’est pourquoi mon propos doit être nuancé. Je parle de brochets cisalpins en France à cause de la robe mais je n’en suis pas sûr à 100 %, il faudrait compter les écailles sur la ligne latérale et je n’en ai pas la possibilité.

bec-75-du-120512-grand-larg

 

Certaines différences de teintes sont perceptibles chez les brochets, on a vu grâce aux réseaux sociaux et aux blogs que des brochets à moitié sombre existent. Certes ils sont très rares mais ces quelques photos glanées sur Facebook en sont la démonstration.

brochet-bicolore

 

photo: yrag.skyrock.com

photo: yrag.skyrock.com

Photo: peche-brochets-truites-irlande.com

Photo: peche-brochets-truites-irlande.com

 

Les brochets albinos sont aussi très rares mais j’en connais un très très clair qui vit dans un petit étang, j’attends de l’attraper pour constater cela. Voici la photo d’un brochet mandarine capturé dans un étang et gardé dans un aquarium en Allemagne.

brochet-mandarine

 

Cas plus étrange encore, les brochets « hulk » qui ont une coloration verte presque fluo. Ce ne sont pas des trucages, j’ai pris un tel brochet avec la gueule colorée en vert dans le lac du Bourget il y a quelques années. D’où vient cette coloration, mystère ? Personne n’a su me renseigner sur le sujet.

brochet-hulk

Photos David Fusaro

Photos David Fusaro

david fusarodavid fusaro2

Merci à David Fusaro pour ces trois dernières photos, exceptionnel !

 




 

Les gueules cassées.

Comme pour les robes on retrouve des brochets avec la mâchoire fendue ou une mâchoire trop courte. Ce dimorphisme serait fatal à nombre d’autres poissons mais le brochet semble hyper résistant. La plupart du temps cette mâchoire sera un défaut de naissance ou une blessure ayant cicatrisée. J’avoue avoir du mal à croire qu’une pince à poisson puisse être à l’origine de cela, trop simpliste comme explication.

brochet bec abiméTorcy-220913-21

Fake ou réelle malformation, j’avoue ne pas savoir mais cette photo trouvée sur Facebook m’a intrigué:

brochet prognathe

 

Idem, des brochets vivent et grossissent avec des nageoires atrophiées, des blessures profondes, des malformations au niveau des ouies.

brochet ouie atrophiée

blessure brochet

 

Voici une photo d’un bec pris en 2014, semble t’il amaigri par sa nageoire atrophiée ?

 brochet caudale atrophiée

 

 La biologie du brochet

Il y a une grosse cinquantaine d’années, on classait le brochet comme le requin des eaux douces, poisson féroce qui s’attaquait sans pitié à tous les autres, il semblerait que cette réputation l’ai quitté au profit du sandre puis dernièrement du silure.

Le brochet n’est pas plus que les autres carnassiers un poisson à l’appétit sans fin, si la première année de sa vie il lui faudrait de 3 à 5 kilos de nourriture pour grossir d’un kilo, ensuite son taux d’assimilation des protéïnes chute et le brochet à besoin de manger plus pour grossir mais il ne s’empiffre pas pour autant. Les femelles grossissent plus vite et plus longtemps que les mâles. La croissance dépend aussi du milieu et de l’abondance des proies. Les brochets des lacs alpins, nourris de perches et de corégones grossissent plus vite que ceux du Morvan qui n’ont que quelques gardons et écrevisses à se mettre sous la dent.

bec-68-cathy-du-221212-2

 

Le brochet est un poisson qui préfère les eaux claires et un bon couvert végétal où il pourra se tapir à l’affût. Néanmoins on en rencontre aussi dans les eaux turbides ou dans les endroits nus de toute végétation ou obstacles. Il s’adapte presque partout, dans les biefs de moulin de rivières de première catégorie, dans les bras morts de rivières, partout ou l’eau coulera moins fort qu’ailleurs. Les jeunes brochets certainement poussés par leurs aînés sont des colonisateurs et j’en ai vu à plusieurs reprises en plein courant dans des rivières à truites du Morvan.

brochet-1er-catégorie

brochet-ternin-cathy

 

Filfish, le plongeur bien connu à photographié des brochet borgnes qui arrivaient encore à se nourrir. Les cas de brochets aveugles pris lors des vidanges d’étangs et en pleine forme ne sont pas non plus des légendes. Le brochet dispose d’autres sens que la vue pour se nourrir : la ligne latérale, les pores céphaliques, l’ouie… Font de lui un prédateur exceptionnel.

Il semble que ce soit lui de tous les carnassiers qui résiste le mieux au « catch and release », ses blessures cicatrisent très vite et j’en ai vu mordre sur des leurres alors que les stigmates des prises précédentes balafraient leurs gueules. D’autre part, le brochet résiste très bien à la décompression, bien mieux que la perche et le sandre et une séance photo de deux minutes hors de l’eau semble ne pas trop le gêner.

Maitre esox est peu exigeant en terme de confort thermique, sa croissance est qualifiée de correcte entre 10 et 23 °, soit une belle amplitude que peu de poissons égalent. Il supporte même la salinité puisqu’on le retrouve dans la mer Baltique où l’eau douce flotte au dessus de l’eau salée. De même en hiver il est peu exigeant en oxygène dissous et se maintient dans des eaux peu oxygénées que seuls les cyprins supportent d’habitude.

En plein été on peut le retrouver dans des queues d’étang dans 20 cm d’eau alors que l’eau est chaude et que le taux d’oxygène dissout est très bas.

bec boogie bait booyah (2)

 

Le brochet atteint 20 à 30 cm à l’issue de la première année, ensuite tout est fonction de sa morphologie et des proies disponibles. Dans la majorité des eaux françaises on considère qu’un brochet de 40 à 50 cm à deux ans, 60 à 65 cm trois ans puis il grossirait en moyenne de 10 cm par an. Les plus gros brochets atteignent 1,3m pour 15 à 20 kg mais il se raconte qu’au Léman des brochets d’1,6m ont été capturés.

L’age limite du brochet se situe autour de 15 ans mais rares sont ceux qui atteignent ce poids sans avoir rencontré le vif ou le leurre du pêcheur.

brochet-cannibale

 

C’est l’agressivité qui semble être l’élément déterminant de la croissance du brochet, les plus petits se sont nourris le plus longtemps de plancton alors que les autres ont mangé leurs congénères. Bien entendu, en raison de l’assimilation optimale des protéines de ses semblables, un brochet cannibale grossira plus vite.

Photo Martin Bowler

Photo Martin Bowler

 

La seule façon de déterminer avec certitude le sexe d’un brochet est d’attendre la période de reproduction ou le dimorphisme sexuel apparaîtra, la femelle possédera une bosse entre l’anus et l’orifice urogénital alors que ce sera plat et que son orifice urogénital débouchera au niveau d’une fente transversale pour le mâle.

Il est pourtant d’usage de dire chez les pêcheurs qu’un brochet maigre et fin est un mâle et un gros brochet bien épais, une femelle mais rien n’est moins sûr.

chasse brochet

 




 

La reproduction du brochet :

Elle se déroule en France de février à avril dès que l’eau atteint 6 à 12 °. Les mâles sont matures à la fin de leur deuxième année pour une taille de 40 cm, pour la femelle il faudra attendre qu’elle atteigne 50 à 60 cm.

Les brochets vont alors se diriger vers leur zone de fraye et un déplacement de 78 km a été mesuré chez un brochet en période de fraye.

repro bec

Mme brochet est alors courtisée par plusieurs mâles qui se frottent à elle pour déclencher l’expulsion des ovules qu’ils vont féconder. Cette activité caractérisée par une agitation continue semble énerver Mme qui n’hésitera pas à croquer l’un de ses courtisans. De même, ceux ci se battent entre eux et il n’est pas rare de trouver des brochets abîmés juste après la fraye et pas que des petits.

Photo Lac de Chour

Photo Lac de Chour

 

Cette reproduction avancée par rapport aux autres espèces de poissons permet aux alevins de brochets d’être devenus assez grands et capable de manger d’autre alevins lorsque naissent ceux des poissons blancs ou des perches. Le brochet est connu pour son cannibalisme et les jeunes de l’ espèce se mangent entre eux bien avant de manger les autres espèces. L’espèce Esox Lucius en France dépose ses œufs dans des zones herbeuses calmes et peu profondes, où leur développement nécessite une dizaine de jours en moyenne. Malheureusement dans les grands lacs de barrage où un marnage printanier s’établit, c’est souvent la fraye du brochet qui en pâtit.

Une moyenne de 40 jours consécutifs de submersion pour les prairies humides seraient nécessaires à une reproduction idéale pour notre bec national.

brocheton

 

 Habitat et vie du brochet

Le brochet en début de saison se retrouve généralement sur les bordures à guetter l’ arrivée des blancs sur leurs frayères. C’est un poisson qui chasse à l’affût, mais il lui arrive aussi de chasser à courre.

On repère l’activité du brochet par sa position dans l’eau, tête en bas il se repose et les proies nagent auprès de lui sans s’émouvoir. II n’a qu’a se redresser et avoir la tête en haut pour que les vifs comprennent le message et prennent la poudre d’escampette.

bec grand large (66)

 

La plupart du temps le brochet se repose, posé sur le fond ou au milieu d’un entrelacs de branches. Dans cette situation aucun leurre ne le déridera.

En été et automne le brochet en lac et en rivière suivra les bancs de vifs et en hiver c’est vers les endroits profonds qu’il se réfugiera. Si en été il peut digérer une proie en trois jours, en plein hiver c’est plusieurs semaines qu’il lui faudra.

On a coutume de pêcher le brochet sur les bordures mais des constatations de brochets pélagiques (de pleine eau) sont régulièrement faites par des guides de pêche et ceux ci émettent aussi l’hypothèse que contrairement à nos croyances, les brochets peuvent chasser en bancs tels des barracudas.

bec grand large (33)

 

J’ai eu un brochet en aquarium, un petit diable vert de moins de 10 cm que je nourrissais avec des vers de terre, puis des vairons pour terminer avec des gardons dès qu’il a atteint la taille de 20 cm.

Lorsqu’il avait faim, il venait se coller à la vitre et semblait me demander un casse croûte ! Il était vorace, n’hésitant pas gober plusieurs poissons lors de sa période d’activité. Je l’ai vu avoir la queue d’un gardon dépasser de sa gueule durant plus d’une journée et d’autre fois voir les vifs remuer encore dans son estomac après les avoir gobé goulûment.

bebert

 

Lorsque je l’ai relâché dans l’ étang familial, il s’est passé une chose extraordinaire. Il s’est tourné vers moi, s’est posé sur le fond dans peu d’eau et ne voulait pas partir, ça peut paraître puéril de ma part mais j’ai cru à ce moment qu’il ne voulait pas me quitter. J’ai attendu 5 minutes mais mon petit Bebert ne quittait pas l’endroit où je l’avais lâché. Il m’a fallut mettre ma main dans l’eau et le pousser pour qu’il s’éloigne doucement.

La vitesse d’attaque du brochet est réellement fulgurante. Pour cela il s’arc boute en S et libère d’un coup toute sa puissance. Son corps fusiforme est conçu pour l’attaque éclair avec ces nageoires placées à l’arrière. Il ouvre dans le même temps en grand sa gueule et ses dents orientées vers l’arrière maintiennent sa proie et guident son engamage tête la première.

attaque deux becs

attaques deux becs2 bec vs bec

Le brochet n’est pas qu’ ichtyophage, il mange ce qui se présente à lui, canetons, souris et plus rarement rats musqués comme celui ci extrait du gosier d’un brochet morvandiaux.

brochet rat (3)

brochet rat (1)

 




 

Les différentes techniques de pêche du brochet

Le brochet mord à tout : Vif, cuiller, poisson nageur, jig, craws, chatterbait, lame, mort manié, traction…..Toutes les techniques prennent du brochet. Il s’en prends même tous les ans au ver de terre par les pêcheurs de truites, à la bouillette par des carpistes. J’en ai pris un une fois à la teigne au toc dans une rivière.

brochets breuil 25051414

 

Auparavant on ne pêchait le brochet qu’au vif mais désormais c’est le leurre qui prends le dessus par son coté ludique. Pour autant esox étant un gourmand qui se jette sur tout ce qui bouge lorsqu’il a faim, il convient de ne pas garder toutes ses prises et d’en remettre une grande partie à l’eau.

brochet-2-sylvain-GL-2012-s

 

Les personnels techniques des fédérations estiment qu’à l’ouverture d’un lac après une période d’assec, ce sont 75 % des brochets présents qui se feront attraper dans les trois premières semaines.

Je vous invite à lire ma page sur les techniques brochet qui détaille les manières d’attraper esox au leurre comme au vif.

brochet-bruno-14

Vous en savez dorénavant un peu plus sur ce fabuleux poisson qu’il nous faut protéger en limitant nos prélèvements. Ainsi nos enfants pourront tout comme nous se passionner pour Maitre Esox et vivre de grandes émotions à sa capture.

Relire l’ article 3 espèces de brochets en France

Merci d’être arrivé au bout de cette longue page consacrée à un superbe poisson qui mériterait bien plus que ces quelques photos.

 

NDLR: La plupart des photos sont de moi ou d’amis, quelques unes viennent de Facebook et je n’ai pas pu identifier leur auteur, si vous êtes celui ci, je me ferai un honneur de vous citer.

 

 

Comments are closed.