le swimbait

NOM PHOTO

 

Les poissons nageurs et leurs utilisations: Le swimbait ou glidebait

 

Les swimbaits se sont démocratisés dans les années 2005 avec l’arrivée sur le marché du Freddy « cat walk » d’Illex.

Après une grosse campagne de pub, tous les pêcheurs ont voulu s’acheter un swimbait, il l’ont essayé, ont dit « Oh c’est joli ! » et l’ont rangé dans la boite.

En gros et pour simplifier, c’est ça le sort du swimbait en général, on l’essaye une fois ou deux et on le range.

Je dois être l’un des rares à le sortir régulièrement de ma boite. Lorsqu’un secteur est très calme, que l’eau est cristalline, je sort mon swimbait.

Je n’en possède pas beaucoup en taille inférieure à 140 mm (car au delà c’est plus du Big bait, celui ci fait l’objet d’un article dédié dans ce dossier), j’ai bien entendu un Freddy d’Illex, un River2Sea, un Sébile Magic Swimmer et un 4 play savage gear et certainement l’un des plus beaux swimbaits: Le Lucky Craft Real California.

Ce dernier est sans conteste le plus beau de tous les poissons nageurs de série fabriqués de tous temps. Ils est le plus ressemblant et sa nage est superbe. Son prix lui aussi est dingue, autours de 40 euros.

Un joli brochet pris au swim bait Reak California de Lucky Craft

Les swimbaits sont  les leurres les plus chers du marché, leur équilibrage pour obtenir l’effet escompté est assez complexe, ce qui peut justifier leur prix. Parmi les modèles les plus beaux on citera aussi les modèles Megabass et Illex.

Il existe deux types de swimbaits distincts, le classique avec une nage en S et le glider dont le nage est plus proche de la réalité avec une partie caudale qui ne bouge pas autant. Certains swimbaits possèdent une bavette d’autres n’en ont pas. Il existe même un modèle chez Dam avec bavette amovible, l’ Effzett Slide ‘n Roll Perch pour s’adapter rapidement à la bonne profondeur.

 

Les swimbaits ne s’animent pas, leur nage se suffit à elle même. Il n’y a pas grand chose à dire sur eux, sinon qu’ils fonctionnent très bien si on les utilise dans les bonnes conditions. Il faut les ramener assez lentement sur des fonds maximum de 3 mètres. J’adore les faire passer le long des arbres noyés lorsque je pêche en barque, ou bien je pêche les criques lorsque l’eau est très calme.

Le swimbait n’est pas un leurre de réaction, c’est un leurre imitatif qui attire les carnassiers en chasse. Un jour, j’ai vu de mes yeux un brochet sortir d’un herbier situé à 10 m de mon Freddy pour l’engamer alors que j’avais déjà ratissé la zone au spinnerbait. Ça prouve que ce leurre est sacrément efficace.

 

Les swimbaits ne sont pas les leurres préférés des pêcheurs, pourtant le mythique Seven de Biwaa ou le Strout du même fabricant ont pris pas mal de poisson. Tentez les,  vous pourrez les essayer et vous faire plaisir

Gardez la pêche.

Voir les swimbaits chez notre partenaire

brochet-gaulois-287

Comments are closed.