Le lexique du pêcheur de carnassiers

NOM PHOTO

 

Merci à l’un des lecteurs d’esoxiste.com pour m’avoir suggéré cette idée de lexique, en effet à force de se spécialiser dans les leurres ou autres techniques nouvelles on finit par employer tout un tas de terme anglais qui peuvent rendre notre vocabulaire hermétique pour le débutant.

 

Voici donc les traductions des termes anglais ou assimilés les plus courants que j’emploie car généralement ils n’ont pas d’équivalents dans la langue française.

Avant la rédaction de cet article je n’imaginais pas que tant de termes techniques existaient pour la pêche aux leurres.

 

Les leurres :                                Cliquer sur le nom du leurre pour une présentation détaillée

les cranks : Leurres trapus à bavette à ramener sans aucune action,

Les jerkbaits : leurres « à secouer » avec une grosse amplitude,

Les stickbaits : leurres flottant à ramener en les faisant nager par un mouvement de la canne,

doc fabricant

 

Les poppers : Leurres à ramener par à coups pour les faire popper,

les bigbaits : Gros leurres à brochet demandant des cannes et moulinets plus importants que la moyenne,

Les lipless : Sans lèvres littéralement, leurres à ramener qui vibreront à la traction,

Les minnows : les « vairons », petits poissons nageurs pour truites et perches qui nagent dans les courants,

Les swimbaits : Leurres articulés dont la nage imite celle d’un vrai poisson

 

Les longbill : Leurres fins dotés d’une grande bavette, à ramener en les secouant

Les frogs : Imitations de grenouilles à ramener en leur donnant un peu de vie

Les spinnerbaits : cuiller montée sur un axe en v comportant une tête plombée et une jupe en fibres

Les blades : Lames vibrantes, leurre à ramener qui vibrera beaucoup

 

Les tailspin : Leurres lourds terminés par une palette de cuiller, à ramener

Buzz baits : Sortes de spinnerbaits à hélices, nage en surface en brassant beaucoup d’eau

Les Chatterbaits: Leurres composés d’une tête plombée agrémentée de filaments et d’une bavette spéciale les faisant vibrer

 Les shad : Leurres souples comportant une queue en battoir

Les finesses : leurres souples comportant une queue vermiforme

Les worms : Imitations de vers de terre

 

Craws : Leurres souples en forme d’écrevisses

Créatures : leurres souples en forme de triton

Les jigs : Cuillers ou leurres très denses à animer en dandine

Les rubber jigs : têtes plombée agrémentées de filaments figurant un écrevisse ou autre bestiole

 

Les actions:

Jerker : secouer avec une grande amplitude par le bras ou le bassin pour désaxer la nage du leurre

Twitcher : secouer avec le poignet pour desaxer sur une faible amplitude le leurre

Suspending : Leurre dont la densité est la même que celle de l’eau, ni coulant ni flottant.

Shallow runner : Leurre qui nage dans la pellicule

Médium runner : Leurre qui nage entre 1m et 2,5m de fond

Deep runner : Leurre qui nage à plus de 2,5m de fond

 

Le walking the dog : action qui consiste à ramener un stick bait en zigzag par un mouvement régulier du scion

Le rolling : Le roulis qui fait briller alternativement les flancs du leurres

Le wobbling : le frétillement qui fait vibrer le leurre

Skipper: Jeter un leurre sous les frondaisons

 

Les cannes:

le blank : la canne sans la poignée ni les anneaux

M, ML, MH ?: La puissance des cannes selon le grammage prévu pour les utiliser, la plage de puissance

Casting : Canne avec une poignée à ergot dont le moulinet et les anneaux sont placés sur la partie supérieure,

Spinning : canne pour moulinet à tambour fixe placé dessous

 

Les moulinets:

Le pick up : Partie mobile qui enroule le fil sur la bobine et s’efface pour le lancer

Le rotor : Partie qui tourne autour de la bobine, supporte le pick up

Le ratio : Equivalence entre tours autour de la bobine et tour de manivelle. Un ratio de 6,0-1 veut dire 6 tour du pick up pour un tour de manivelle

2500, 4000 ?: Taille de moulinet standard, 1000 pour la truite, 2500 perches et sandre, 4000 brochet

Stradic 2500 FB

 

Les types de pêche:

Le linéaire : lancer ramener simple sans action particulière

La verticale : pêche où on présente un leurre à ras le fond en se servant de la dérive du bateau pour l’animer

La traction : Pêche ou l’on ramène un leurre souple par grand mouvement de traction  afin de uii donner une nage sinusoïdale,

La pêche à gratter : Pêche où l’on manie son leurre sur le fond en essayant de lui donner un semblant de vie

Le drop shot : Montage où le lest est derrière  le leurre pour des pêches précises

montages drop shot

 

Bottom taping : faire frotter contre le fond un leurre dur de manière à soulever du sédiment

Le texan ou texas rig : Usage d’un hameçon spécial dont la pointe est protégée des accrocs, montage avec plombée mobile

Le carolina : montage tirette simple avec chevrotine pincée sur le bas de ligne

Le plomb palette : Montage que l’on ramène en faisant des tractions vigoureuses

Le montage weightless : Monter un leurre souple sans aucun lest additionnel

Le montage wacky : Piquer un ver plastique par le travers sans aucun lest

Le montage Neko : idem au wacky mais l’hameçon est planté dans le sens du leurre et non en travers

Le montage Jika : Montage anti herbe articulé peu utilisé en France

 

Cette liste n’est bien entendu pas exhaustive, si vous voyez d’autres termes à expliciter vous pouvez laisser un commentaire.

 

2 Responses to Le lexique du pêcheur de carnassiers

  1. Castelli JLuc says:

    Bjr,

    Ce site fait le tour de la question sur le Brochet. Merci

    JLC

  2. Arnaud says:

    Bonjour et MERCI,

    Voulant me lancer dans le carnassier, j’étais perdu avec tous ces termes anglophones.

    Cela va me permettre de comprendre de quoi on parle dans les bouquins, sur les sites et dans les magasins!

    Bonne pêche à tous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *