Les spinner baits

NOM PHOTO

 

Les spinner baits

A force de s’accrocher dans les herbiers avec ses cuillers on finit par rechercher quelque chose qui passe au travers sans risque. On teste des montages Carolina sur leurre souple sans être satisfait.

On veut de la ferraille, celle qui fait du bruit, celle qui  brasse de l’eau et réveille nos chers carnassiers à des lieues.

J’ai trouvé cet outil indispensable en la personne du Spinner Bait.

Le Crystal Spin de River2Sea (Doc fabricant)

 

Pour ceux qui ne connaitraient pas encore, il s’agit en quelque sorte d’une tête plombée ornée d’une jupe montée au bout d’un axe  en V et sur lequel est placé  une ou plusieurs palettes de cuillers sur l’autre partie de l’axe.

le Redemption de Lucky Craft (Doc fabricant)

Du fait de sa plombée décentrée, le spinner se place toujours palettes vers le haut, la pointe de l’hameçon aussi, évitant de ce fait les accrochages. Depuis mes premiers essais  je ne me suis jamais fait prendre avec un spinner, c’est à mon avis le meilleur leurre de prospection pour le brochet. Il passe dans les bois noyés, dans les nénuphars, au milieu des pires herbiers…

 

 

 

Wire bait rig d'Illex (Doc fabricant)

Le spinner bait ne s’emmêle que très rarement, quelque fois l’émerillon quitte la boucle et se cale contre un étrier de cuiller. On le sent tout de suite en ramenant, car un spinner qui fonctionne est un spinner qui tire dans le bras. Pour remédier à cela, il  faut insérer un morceau de scoubidou ou un petit joint torique (Illex wire bait rig) qui maintiendra l’agrafe en place.

 

Super Eruption d'Illex (Doc fabricant)

Son seul défaut, quelquefois les brochets n’attaquent que le bout de la jupe en silicone, en ce cas il faut monter un hameçon trailer. Cette mésaventure m’est arrivée à Pannecière pour l’ouverture 2008, je pêchais au milieu d’arbustes  rivulaires noyés par une matinée ensoleillée. L’eau était très claire et l’on distinguais bien le fond.

J’ai lancé entre deux buissons submergés dans 1,5 m d’eau, je suis passé entre les deux, un pépère a surgis, pris mon spinner, j’ai ferré lorsque j’ai senti le poids dans la canne (j’ai appris à ne plus ferrer à vue, on loupe tout) et j’ai vu mon spinner quitter la gueule de mon brochet. Il faisait au moins 80, j’étais dégouté. Le lendemain j’achetai des trailers hooks. Désormais je les utilise sauf lorsque je pêche vraiment dans des coins scabreux, les trailers s’accrochent plus que les hameçons des spinners.

 

spinner bait Booyah (Doc fabricant)

Concernant mes modèles préférés. J’ai pêché plusieurs années avec des Booyah achetés à décathlon, il fonctionnent correctement mais la peinture des têtes ne résiste pas longtemps.  Les flashmers vont un peu mieux coté tarifs. La révélation est arrivée avec les River2Sea, une superbe finition pour un prix correct (7,90 €), ils m’ont permis de bien m’éclater.

J’ai fait aussi  l’acquisition de  nouveaux spinners mis au point par Skeet Reese (champion américain) travaillant pour Lucky Craft, ils sont superbes mais très chers (15 € ), idem pour des modèles de chez Mégabass dont la décoration devient quasiment de l’art tellement le détail est poussé.

En classique, il reste l’Illex super eruption, bien fini mais un peu cher a coté des nouveautés. Il nage très bien et prends du poisson.

 

Le V3 Bullet de Megabass

Le gros souci avec les spinner, c’est aussi la collectionnite, ils deviennent si beau qu’on a envie d’en acheter plein pour les exposer dans sa boite. Et vu que l’on en perds jamais, on finit par en avoir beaucoup, c’est pas mon épouse qui s’en plaindra, je lui en donne régulièrement.

Dernière astuce, je préfère des palettes feuilles de saule avec les deux palettes de  couleurs différentes, pour la tonalité générale j’utilise les dégradés de vert en eau claire et jaune ou fire tiger en eau marron acide.

Pour simplifier, les spinners équipés de deux palettes sont plus étudiés pour pêcher la pleine eau en lancer ramené, les spinner équipés d’une seule palette de type colorado sont idéaux pour pêcher lors des phases de descente le long des tombants.

 

le spinner Hart Diamond (Doc fabricant)

David DUBREUIL à conçu dernièrement pour la marque Hart des spinner étudiés pour le brochet car la majorité des spinners sur le marché sont conçus à l’origine pour le bass. Ces spinners sont les modèles Diamond équipés d’une tête triangulaire, d’hameçons renforcés et d’un ensemble palette colorado et feuille de saule en grande largeur. Dernier atout son poids important qui permet d’aller chercher les jolis brochets plus profondément que d’habitude.

 

 

 

 

Les nouveaux spinners Delalande innovent aussi grâce à leur armature souples:

le Doctor Spin de Delalande

 

Voici un lien pour lire l’un des articles les plus complets sur le spinner bait sur le blog de  GS fishing en cliquant sur ce LIEN.

 

La tendance actuelle semble d’être à mêler l’armature du spinner bait aux vibration des poissons nageurs, le One Up Viblade de Sawamura en est un excellent exemple. On verra jusqu’où l’imagination des fabricants amènera l’évolution du spinner bait.

le One Up Vib Blade de Sawamura

 

Gardez la pêche.

Comments are closed.