A propos de ce site

Février annonce le moment du repos chez le pêcheur, c’est le mois où en sportif consciencieux on nettoie ses affaires, on liste les achats à venir, on regarde de futures destinations tout ça en laissant en paix les brochets. Mais les sandres, qu’en est il ? Sur la plupart des départements on pourra encore les pêcher au ver et sur certains qui ont une analyse plutôt pertinente de la réglementation, aux leurres vermiformes.

Dès le 27 janvier au soir, soit le lendemain de la fermeture du brochet, on a vu fleurir sur Facebook des visuels émanant des fédérations pour informer le pêcheur sur les leurres autorisés et les leurres interdits en février pour le sandre. Le problème est que certains départements n’ont pas la même analyse des textes réglementaires, et qu’ici le worm est autorisé mais interdit ailleurs ! Outre le côté bordel franchouillard d’une telle cacophonie qui nous démontre que notre système est des plus bancals, qui sont ces fédés pour se permettre d’autoriser ou non quelque chose ? Ce n’est pas à eux d’autoriser c’est au législateur ou aux services de l’État relatifs à la justice. Il en est même qui se permettent de donner des longueurs maxi de bas de ligne pour le silure, on croit rêver, bientôt ils vont nous réécrire le code pénal ?

Nous avons donc des fédés et une FNPF qui en son sein comporte une juriste spécialisée dans la pêche, pourquoi n’y a t’il pas un positionnement clair et définitif pour tout le monde ? Certes les pêcheurs de sandres au ver en février ne représentent pas un gros pourcentage des pratiquants mais ils ont le mérite d’exister et de pratiquer de façon légale ou pas selon le département, il convient donc de clarifier cette situation non ? Ailleurs au 26 janvier, les carnassiers seront fermés, quoique la perche et le silure ne le sont pas et si on peut pêcher la perche au ver, le silure peut l’être aux abats ou aux pellets.  Fermer le sandre en février est une ineptie, en effet il ne se reproduit pas à cette période et va occuper encore un moment les zones profondes en lac et en rivière alors que le brochet va les abandonner pour rejoindre les bordures favorables à sa fraye. Pourquoi alors interdire la pêche en verticale en bateau qui vise le sandre, avec quasiment aucune chance d’attraper un brochet ? Dans certains lacs classés en grands lacs intérieurs avec un règlement distinct cela se fait sans faire sourciller personne. Pourquoi nos instances locales, départementales, nationales ne travaillent pas à justement faire évoluer cette réglementation si peu adaptée à la pêche moderne ?

A titre personnel je plie les gaules en février pour un mois de repos halieutique mais je compte donner quelques samedis à mon AAPPMA comme chaque année pour nettoyer les berges du Ternin (71), il va de soi que je vous engage tous à le faire. Donner une demi-journée à son AAPPMA pour du nettoyage ou de l’aménagement ce n’est pas grand-chose et si tout le monde le faisait ne serait-ce qu’une fois par an, nos rivières et nos lacs seraient bien plus beaux et plus accueillants. Pour ce faire, rendez-vous donc à l’assemblée générale de votre AAPPMA qui est souvent organisée début février, là vous pourrez rencontrer les membres du bureau et offrir votre aide. Pourquoi pas, plus tard, devenir vous aussi membre du bureau et faire des lots de votre société un petit paradis halieutique pour les amateurs de carnassiers. Pour autant si se profile l’occasion d’une sortie pêche en février – on m’a parlé de l’ouverture du corégone en février sur le lac du Bourget – il est bien évident que je sauterai dans la voiture pour la faire !!

Février c’est aussi le mois des salons de nos détaillants, localement ce sera Morvan Pêche puis j’irai rendre visite à nos amis alsaciens à Strasbourg en fin de mois pour un salon qui s’annonce exceptionnel.

Ce mois ci la plupart des articles seront relatifs à la pêche de la truite qui se profile, ne manquez pas notre dossier sur la truite en lac. La truite ce n’est pas que la rivière sauvage, c’est aussi pour bon nombre d’entre nous, les anciens et les jeunes qui ne peuvent se déplacer, les débutants, les urbains, et tous ceux qui ne veulent pas se prendre la tête, une pêche d’étang à taquiner des arcs bien bagarreuses.

Je vous souhaite un bon mois de février, si calme, avant le rush de mars à la truite et une saison qui redémarrera sur les chapeaux de roues.

J’aborderai ou je tenterai d’aborder les thèmes suivants en février

  • Page : La truite de lac à l’anglaise ou au coup
  • L’ aventure des marques pêche : lllex
  • Truite : Bien préparer son ouverture
  • Le coin du débutant : La première canne à truite de qualité
  • Les postes à truites incontournables en période d’ouverture
  • Le waders Strech de Scierra
  • Les têtes plombées SPI de PLP Entreprise
  • Les hameçons Microspoon 7231 et Microspoon barbless 7231B de VMC
  • Truite : nylon ou tresse ?
  • Un jour un leurre : Le D Contact 63 de Smith
  • Un jour un leurre : Le LS Magic Finess Shad 3’’ d’ Illex
  • Un jour un leurre : Le Goby Crank 40 et 50 de Savage Gear
  • Un jour un leurre : Le Stanley The Stickleback 5.5 de Westin

 Et d’autres articles sur l’actualité, les sorties pêche etc etc…Et les éventuelles contributions de nos autres auteurs que je remercie d’avance.

Sylvain l’esoxiste

Pour les visiteurs qui viendraient sur ce site pour la première fois, rendez vous directement dans  la rubrique « les articles – le blog de l’esoxiste », la partie magazine où vous seront présentés les mardi, jeudi et dimanche des news en rapport à la pêche, des reportages,  des articles sur le matériel et les poissons, des vidéos…. Pour simplifier tout ce qui fait un magazine de pêche carnassier.

Dans la rubrique « Dossiers » vous découvrirez des thématiques et des reportages complets sur les techniques, la pêche en barque, le casting, sans oublier les coins de pêche, les recettes de cuisine, l’ichtyologie nature aquatique.

 

Voici les autres rédacteurs de ce site:

Tahitifish  n’est pas un inconnu puisque on le retrouve sur de nombreux forums. Il a commencé la pêche en traquant les bars puis il est parti vivre en Polynésie Française où il a pu se mesurer aux espèces exotiques. Pêcheur en mer et en eau douce il nous parlera de ses sorties pêches avec le coté pêche en mer qui nous manquait.

Natif de Beaulon, petit village des bords de Loire, Lionel BOUGNOT est le cuisinier pêcheur qui nous présentera de savoureuses recettes à base de poisson:  » Passionné de cuisine et de pêche depuis tout jeune, ce métier m’ a permis de découvrir des gens passionnés dont Gerard Raymond à Bourbon Lancy,  mon maître d’ apprentissage,  et Jacques Lameloise à Chagny. Grace à eux j’ ai pu faire des petits extra à l’ étranger  ( république tchèque  et au Japon ) maintenant j’ enseigne le métier de cuisinier dans un centre de formation d’ apprentis dans l’Allier. Concernant  la pêche, je pratique aux leurres depuis plusieurs années en Loire , en lac et depuis peu en canal qui nous réserve  de bien belles surprises.  »

AxelAxel BECHLER  a rejoint l’équipe des auteurs en fin d’année 2015, il a 45 ans et est  chef d’entreprise. Je lui laisse la parole pour se présenter: « Principalement adepte de la pêche aux carnassiers et de la  truite aux leurres et au mort-manié, j’essaye de garder un esprit curieux et ouvert, mais aussi parfois critique, sur le monde halieutique.Je suis un fervent défenseur de l’idée du prélèvement raisonnable et raisonné. Mon activité professionnelle me laisse peu de temps libre à partager entre ma famille et mes sortie au bord de l’eau, je suis simplement un pêcheur, what else ? »

 

Sylvain l’esoxiste

 ———————————-

 

Le leurre du mois: Le Goby Crank de Savage Gear, tout mignon

 

 

L’image fun du mois:  Le leurre préféré des pêcheurs du Kentucky !!

 

 

La belle photo du mois:  L’ arc en ciel est vraiment un poisson superbe

 

 

Le dessin du mois:

 

 

 

La pêcheuse du mois:  

 

Bonne visite et gardez la pêche !

 

Comments are closed.