A propos de ce site

 

Le mois de mars est attendu de tous les pêcheurs et pas seulement de ceux de carnassiers. C’est en quelque sorte le mois qui annonce le retour  au bord de l’eau. Encore une fois je passerai une nuit agitée juste avant le grand jour, rêvant de truites énormes, de combats épiques ! Cette année ce 9 mars verra une horde de citadins et de ruraux énervés et mal réveillés, joyeux, heureux, frigorifiés, réchauffés, sportifs, jeunes, vieux, clopinants, amicaux ou pas, arpenter les rives de nos rivières ou de nos étangs. Pour la grande majorité ce sera une sortie festive où le casse-croûte et les copains partageront la vedette avec dame truite. Pour d’autre ce sera la première des sorties de l’ année, celle où ils pourront arpenter le linéaire de leur rivière préférée en solitaire, en fuyant les foules bruyantes.

L’eau sera elle haute, basse, à bonne température, sale ou propre ? Les truites seront-elles actives, boudeuses, léthargiques, suiveuses, folles ? Fera-t-il beau ? Toutes ces questions ne trouveront leur réponse que le jour même. En attendant un grand nombre d’entre nous va ranger son matériel, nettoyer cannes et moulinets, refaire des montages, classer ses nouveaux leurres, étrenner une nouvelle canne, essayer ses nouveaux waders….

Pour autant deux écoles vont encore s’affronter, celle de la gestion patrimoniale piscicole et celle de la gestion halieutique. La première favorisera les pêcheurs expérimentés et en pleine forme, la seconde essaiera de répondre à l’attente des pêcheurs plus jeunes, les débutants, les personnes âgées et tous ceux qui ne veulent qu’une belle journée avec du poisson, peu importe qu’il ait des manches courtes.

Il en faut pour tous et souvent les plus passionnés ne parlent que milieu, réserve, maille et protection en oubliant que tous les pêcheurs n’ont pas forcément le même avis qu’eux. Pour beaucoup une rivière est un milieu où on se détend, où on se fait plaisir à prendre et manger des truites. Pour cette majorité qui paye aussi cher sa carte que les partisans plus radicaux des rivières sauvages, ils n’entendent rien aux idéaux de protection et ne souhaitent pas entendre, c’est leur choix et ils sont dans leur bon droit. Une AAPPMA ne doit pas être dogmatique et se doit de faire plaisir à tous ses membres c’est pourquoi je mets souvent la mienne en avant (la Gaule Lucenoise à Lucenay L’ Eveque 71 sur la rivière Ternin). Depuis des lustres elle essaye de concilier la chèvre et le chou en ayant mis un tiers du parcours en réserve totale depuis 20 ans, un tiers aménagé avec des lâchers de surdensitaires et un dernier tiers totalement sauvage sans aucune intervention humaine. Et ça semble marcher puisqu’aux AG annuelles il y a du monde et personne ne se plaint.

Pour autant ça ne veut pas dire que tout se passe bien, certains locaux se plaignent de la fréquentation importante de pêcheurs prenant leur carte ailleurs, c’est ça la réciprocité !  A noter aussi l’habituel lâcher annuel du Logrami en alevinage de saumons qui coûte un bras à la collectivité et ne fonctionne toujours pas même au bout de 15 ans. Qui plus est, les tacons avant dévalaison rentrent en concurrence alimentaire avec les truites de souche ! Mais bon, on s’y fait et quand on fait partie du bureau d’une AAPPMA on sait qu’on devra avaler des couleuvres de temps en temps, mais il faut tenir le cap pour lequel on a décidé de s’investir.

Ce 9 mars, quelle que soit la météo, quelle que soit la hauteur d’eau, quelle que soit l’ humeur des truites, je serai là. Comme d’habitude je serai excité comme une puce et je grommellerai contre la buée sur mes lunettes, le gel dans les anneaux, la fario qui ne mord pas franchement. Pour autant j’aurai les narines pleines de ces odeurs de nature, mes sens fonctionneront à 100 % et tout mon esprit sera tourné vers ma pêche. J’entendrai le discret plouf d’une cuiller qui tombe à l’eau à 30m de moi, la truite qui se débat au bout d’une ligne à plus de 50  m. Le vol du cincle plongeur me surprendra une fois de plus ou c’est moi qui surprendrai des colverts égarés. j’aurai cette impression jouissive et fabuleuse de faire partie du grand tout, de ne faire qu’un avec la rivière et ses berges, tout du moins jusqu’au casse-croûte !

En mars 2019, j’aborderai ou je tenterai d’aborder ces thèmes :

  • L’aventure des marques pêche : Rapala
  • Vif : Le montage au vif décollé
  • Tout faire pour réussir son ouverture truite
  • Choisir son coéquipier de pêche
  • La canne truite Parabellum Travel 214, 3/14g de Savage Gear
  • Le moulinet spinning  Jaw 30 d’ Okuma
  • La besace Pezon et Michel
  • Le Magnet Lure Holder de Tackle House
  • Page : La truite à la longue coulée
  • Un jour un leurre : Le spinnerbait Mini King  de Strike King
  • Un jour un leurre : Le Gamera twitch 65 mm de Gunki
  • Un jour un leurre : Le Tricoroll GT  56SR-F d’ Illex
  • Un jour un leurre : Le Shad Dancer 4 cm de Rapala
  • Un jour un leurre : Les cuillers ondulantes Reinbo sway, drift et slide de Gunki

 Et d’autres articles sur l’actualité, les sorties pêche etc etc…Et les éventuelles contributions de nos autres auteurs que je remercie d’avance.

Sylvain l’esoxiste

Pour les visiteurs qui viendraient sur ce site pour la première fois, rendez vous directement dans  la rubrique « les articles – le blog de l’esoxiste », la partie magazine où vous seront présentés les mardi, jeudi et dimanche des news en rapport à la pêche, des reportages,  des articles sur le matériel et les poissons, des vidéos…. Pour simplifier tout ce qui fait un magazine de pêche carnassier.

Dans la rubrique « Dossiers » vous découvrirez des thématiques et des reportages complets sur les techniques, la pêche en barque, le casting, sans oublier les coins de pêche, les recettes de cuisine, l’ichtyologie nature aquatique.

 

Voici les autres rédacteurs de ce site:

Tahitifish  n’est pas un inconnu puisque on le retrouve sur de nombreux forums. Il a commencé la pêche en traquant les bars puis il est parti vivre en Polynésie Française où il a pu se mesurer aux espèces exotiques. Pêcheur en mer et en eau douce il nous parlera de ses sorties pêches avec le coté pêche en mer qui nous manquait.

Natif de Beaulon, petit village des bords de Loire, Lionel BOUGNOT est le cuisinier pêcheur qui nous présentera de savoureuses recettes à base de poisson:  » Passionné de cuisine et de pêche depuis tout jeune, ce métier m’ a permis de découvrir des gens passionnés dont Gerard Raymond à Bourbon Lancy,  mon maître d’ apprentissage,  et Jacques Lameloise à Chagny. Grace à eux j’ ai pu faire des petits extra à l’ étranger  ( république tchèque  et au Japon ) maintenant j’ enseigne le métier de cuisinier dans un centre de formation d’ apprentis dans l’Allier. Concernant  la pêche, je pratique aux leurres depuis plusieurs années en Loire , en lac et depuis peu en canal qui nous réserve  de bien belles surprises.  »

AxelAxel BECHLER  a rejoint l’équipe des auteurs en fin d’année 2015, il a 45 ans et est  chef d’entreprise. Je lui laisse la parole pour se présenter: « Principalement adepte de la pêche aux carnassiers et de la  truite aux leurres et au mort-manié, j’essaye de garder un esprit curieux et ouvert, mais aussi parfois critique, sur le monde halieutique.Je suis un fervent défenseur de l’idée du prélèvement raisonnable et raisonné. Mon activité professionnelle me laisse peu de temps libre à partager entre ma famille et mes sortie au bord de l’eau, je suis simplement un pêcheur, what else ? »

 

Sylvain l’esoxiste

 ———————————-

 

Le leurre du mois:  Le Shad Dancer 4 cm de Rapala, truites et perches ne sauront lui résister

L’image fun du mois:

 

La belle photo du mois: Magnifique photo, auteur inconnu,  origine Facebook

 

Le dessin du mois: Un classique

 

Les vidéos du mois:  l’ouverture 2018 et 2017 vue de façon objective par France 3



 

La pêcheuse du mois:  

 

 

Bonne visite et gardez la pêche !

 

Comments are closed.