Le lac de Grangent (42)

bon-coin4-287

 

la Loire et plus particulièrement son cours le plus haut comporte plusieurs barrages dont celui de Grangent, situé à proximité immédiate de la ville de Saint Etienne. Paradis des pêcheurs de carnassiers ses zones encaissées et ses vestiges noyés sont célèbres.

Découvrons ce lac et sa pêche.

 

Un peu de géographie

Situé à l’ Ouest de la célèbre ville berceau de Manufrance, le lac de Grangent existe depuis 1957, date de sa mise en eau, auparavant les débuts des travaux du barrage avaient commencé en 1955. Initialement prévu pour la production d’ hydroélectricité, il sert aussi à écrêter les crues en jouant sur le niveau de la Loire sauvage.

C’est un lac qui comporte énormément de vestiges noyés que vous présente la vidéo suivante, tournée lors de sa vidange en 2012:

 

Outre les routes noyées, on y découvre nombre d’anciens ponts ou d’ aqueducs. Une ligne de chemin de fer longeait les côtés actuels du lac et l’ancienne voie ainsi que des ponts et des tunnels sont toujours présents.

Le lac de Grangent s’étend sur 21 km et sa largeur oscille entre 300 et 400m. Il contient 66 millions de m³ d’eau lorsqu’il est plein, pour autant sa superficie n’est que de 365 ha et son altitude est de 420 m au dessus du niveau des océans.

 

La pêche

La particularité de ce lac est d’ être cogéré par quatre AAPPMA, la plus importante est celle de Saint Etienne « le gardon forrezien ». Suivent « la truite des grands bois », « l’amicale des pêcheurs » et « le martin pêcheur rouchons ».

Ce lac est depuis peu classé en grand lac intérieur, la pêche du sandre y est ouverte en plus de la saison normale de février au deuxième dimanche de mars. Ce lac  est classé en domaine public, on peut donc y pêcher à une seule canne avec une CPMA, pas besoin de reprendre une carte locale.

 

Deux réserves temporaires pour la reproduction du sandre sont mises en places chaque année en début de saison, leur localisation est notée sur les site de la fédé du 42.

La population piscicole carnassier est composée de perches et de sandres très abondants, de brochets plus rares à cause d’une reproduction mise à mal par les marnages. Depuis peu le silure fait une apparition remarquée.

Voici un joli brochet de 84 cm pris en 2015 sur Grangent par votre serviteur

 

La navigation

pas de limite pour les moteurs mais des limites de vitesses sur différents secteurs qui sont indiquées par des panneaux, en gros 5 km/h sur la bande de rive et au port mais 20, 30 ou 50 km/h selon le secteur.

La mise à l’eau se fait au port de plaisance de Saint Victor sur Loire, elle est spacieuse et bien réalisée mais les places de parking ne sont pas légion.

 

Attention aux viaducs submergés, deux sont susceptibles de mettre à mal votre bateau, ils sont indiqués par des poteaux. Il s’agit du viaduc des révoltes et du Lizeron, en période hivernale mieux vaut ne pas pêcher l’ amont car un viaduc peut être immergé le matin et émergé en fin d’après midi, bloquant de fait la navigation.

Voici un film promotionnel sur le lac de Grangent que la fédération du 42 a fait réaliser en 2016 :

 

Ces quelques photos de vestiges noyés qui sont autant de caches pour les poissons vous donneront une idée de ce qu’il reste au fond du lac:

 

Un lac magnifique à découvrir pour son côté dépaysant, évitez juste juillet août car tout Saint Etienne vient y prendre l’ air et s’y baigner.

Plus d’infos sur le site de la fédération du 42  www.fede42.fr

Plus d’infos sur le site du Gardon Forrezien www.legardonforezien.fr

Président Gilbert GIAUME, mail : gilbertgiaume@hotmail.fr

Relire mon article sur une journée de pêche à Grangent

brochet-torcy-287

Comments are closed.