Les carnassiers

NOM PHOTO

 

La population de carnassiers en France n’est pas encore à l’image de celle de l’Espagne, de l’Italie ou de l’Irlande par exemple. Durant de très longues années cette pêche n’a été qu’une cueillette sans véritable gestion. Le fait que les carnassiers sont bons à manger n’a pas non plus plaidé pour leur sauvegarde.

Néanmoins avec l’engouement pour les techniques modernes de la pêche des carnassiers, une reflexion s’est amorcée dans les plus hautes instances et désormais parler de pêche raisonnée pour le carnassier n’est plus un tabou.

 

Cet engouement qui devrait perdurer va provoquer la hausse du cheptel en carnassier par deux leviers: Un pêche de plus en plus en No Kill par des  pratiquants spécialisés et un alevinage plus massif de la part des AAPPMA pour satisfaire la demande de leurs membres. On a constaté cela à l’époque pour la carpe, il n’y a aucune raison pour que ça n’arrive pas avec nos carnassiers.

Au travers de ce dossier vous pourrez découvrir les techniques de pêche du brochet, de la perche et du sandre, viendront plus tard la truite, le silure et le Black bass, puis plus tard encore, l’aspe, le chevesne et l’anguille.

Bonne lecture.

Gardez la pêche




 

Comments are closed.