Les petits équipements indispensables sur une barque

NOM PHOTO

 

Les petits équipements indispensables sur une barque.

Au bout de quelques années de pêche en barque on finit par embarquer une bonne quantité de matériels de pêche mais plus le temps passe, plus on laisse à demeure quelques équipements qui se révèlent indispensable à la bonne pratique de la pêche.

 

Je ne vous parlerai pas des équipements « normaux », ils font déjà l’objet d’un article dont vous trouverez le lien en bas de page mais bien des petits « trucs » qui ne tiennent pas de place mais qui facilitent la vie. Tous ces équipements tiennent dans un sac en plastique épais qui restera dans votre embarcation toute l’année.

 

Personne n’est à l’abri d’une panne moteur, d’un dysfonctionnement quelconque du branchement sondeur…..N’oubliez pas deux ou trois outils, un tournevis avec têtes multiples et une pince pourront vous rendre un grand service le jour où ce désagrément vous arrivera.

Pour la pince, achetez en une de qualité qui ne rouillera pas, une pince spéciale pêche conviendra du moment qu’elle possède un coupe fil. Imaginez vous au milieu d’un lac avec un triple planté dans la main, sans pince il vous faudra rentrer pour vous soigner alors qu’avec, une minute à serrer des dents et on peut continuer à pêcher.

 

De même, j’embarque toujours un blister contenant un mastic polyester à pétrir. J’en ai trouvé un spécial marine qui colle sur la résine comme sur l’alu. Le jour où je percuterai un obstacle et ou j’aurai une voie d’eau, ce mastic pourra peut être me sauver ma partie de pêche, voir ma barque.

 

Pas de bon bricoleur sans l’accessoire premier, un bon couteau qui coupe. Un canif sert à tout, couper la corde de l’ancre lorsqu’elle est coincée au fond, gratter les contacts de la batterie, couper le saucisson. De même, il ne me viendrait pas à l’esprit de ne pas associer ce canif à un tire bouchon, on ne sait jamais, la pêche est conviviale….

 

Si le coté sécurité est souvent oublié sur nos embarcations c’est que les pêcheurs n’ont pas l’habitude  de partir loin de tout, pourtant au milieu d’un grand lac à deux kilomètres de sa voiture par une journée venteuse, il y a de quoi se faire un peu de soucis. Une petite boite Tupperware contenant, un désinfectant, quelques pansements et de l’aspirine à croquer vous permettra de faire face au moins pire du pire, sait on jamais.

 

Le soleil est l’ami du pêcheur, mais trop de soleil vous crame littéralement et rends vos cuisses aussi rouges et douloureuses qu’une écrevisse bien cuite. Ceci m’est arrivé plusieurs fois avant que je ne prenne la précaution de mettre un tube de crème solaire dans ma boite d’ attractants, c’est pour l’avoir rapidement sous la main.

De même, oublier sa casquette et ses lunettes vous fera passer une journée horrible, ayez donc un vieux bob et une vielle paire de solaire de secours.

 

La pluie, cette pourrisseuse de partie de pêche, arrive le plus souvent sans prévenir. Les orages sont les pires, ils vous prennent en été lorsque vous êtes en short et tee shirt. A cet effet, j’ai une tenue de pluie, de type KWay avec pantalon et veste, replié ça ne tient pas plus de place qu’un bouquin et j’apprécie ces vêtements lorsque les éléments se déchainent.

Si vous le pouvez, embarquez un parapluie, c’est le top du top et ça ne dérange pas trop pour pêcher.

 

Le Papier toilette: Indispensable car nos intestins n’ont toujours pas compris qu’ils devraient se mettre en mode pause lors d’une partie de pêche. Nous sommes tous matinaux, tout comme nos intestins alors prévoyez un rouleau bien protégé dans un sac étanche.

 

Il reste les deux ou trois accessoires du petit Rambo nautique, j’ai toujours au moins 20 m de cordelette nylon. Ça peut réparer mon lanceur de moteur thermique, servir à m’amarrer……. Pour terminer, j’ai toujours un briquet, on ne sait jamais. Ça ne tient pas de place, je ne l’ai jamais utilisé mais c’est une vieille habitude de guerrier de la pêche.

 

En plus de tous ces indispensable, une petite paire de jumelles de poche reste en permanence et me permet d’espionner ceux qui prennent du poisson pour les copier, hi hi hi !!!

 

Voilà, un petit tour des indispensables à mes yeux. Si je ne devais en garder que deux ou trois, je dirais dans l’ordre le couteau, la pince et le PQ, c’est ce qui sert le plus souvent.

 

Gardez la pêche.

Comments are closed.