Mequinenza 2017 : Jours 3 et 4
avatar

mequinenza 2017-082Ce mardi matin s’annonçait sous les meilleurs auspices avec une météo excellente, soleil et chaleur !

Nous avons mis à l’ eau tranquillement vers 08h30 du matin en évitant la cohue matinale à la cale de mise à l’eau.

Nous avons décidé de poursuivre notre traque des perches, ces diablesses ont vraiment la forme et leurs combats sur du matériel fin vous procure énormément de sensations, bien plus que les sandres.

Direction notre pointe qui a bien donné la veille, là encore le secteur est libre de toute barque et les ablettes sont en activité.  D’entrée  Cathy donne le la avec une belle prise sur sa canne drop shot eschée d’un bon gros ver de terre.

Pour ma part je commence au leurre, tailspin, crank, lipless, jerk, cuiller, chatterbait, plomb palette…. Au bout d’une grosse demi heure sans aucune prise j’abandonne le leurre alors que Cathy et Patoche au ver font une belle pêche.

mequinenza 2017-289

 

Je monte aussi un drop ver sur une canne light  et c’est parti pour un bon moment de pur bonheur avec des touches franches, des gratouillis, des intuitions, des fils qui se déplacent sans que le poignet ne ressente rien.

Cathy, comme elle en a l’ habitude prend de beaux poissons dont une de 42 et une de 40 alors que patoche et moi bloquons sur des 33/38, ce qui convenez-en n’est pas si mal !

mequinenza 2017-293 mequinenza 2017-296

 

Au bout de deux heures de pêche les touches commencent à se calmer et je met le cap sur l’entrée de la baie  où deux autres pointes méritent d’être testées. A proximité de la première, Patoche au crank décroche un joli poisson, nous ne saurons pas ce que c’était mais son frein a joliment chanté.

Pour ma part j’arrive à piquer un sandre de 45 au leurre souple à la volée.

mequinenza 2017-300 mequinenza 2017-317

 

Nous nous dirigeons sur l’entrée de la baie et en même temps, Patoche et moi sommes attelés chacun à un black bass. Le mien mesure une trentaine de centimètres alors que celui de Patoche arrive à se décrocher au bateau, il était sensiblement de la même taille.

Nous quitterons cette baie avec un silure en plus pris par patoche et un petit sandre par Cathy.

mequinenza 2017-049 mequinenza 2017-346

Patoche  ennuyé par une guêpe

Cap en face pour déjeuner en accostant où en fouinant sur les bords je découvrirai nombre de vestiges comme cette bouteille en voie de fossilisation ! Le nombre de coquilles de moules zébrées et de corbicules est impressionnant, il se raconte que les autorités auraient traité les eaux du lac pour détruire ces mollusques.

mequinenza 2017-268 mequinenza 2017-302 mequinenza 2017-303 mequinenza 2017-304

 

Un pauvre Skiny Shad Delalande, oublié de tous sur la berge, nous montre que la France est toujours bien représentée ici.

mequinenza 2017-259

 

Une écrevisse de Louisiane montre son nez et je la capture rapidement en la gardant au bateau au cas où ?  Quelques minutes plus tard j’ aperçois un joli bass en maraude sur une bordure. Je monte cette écrevisse rapidement sur une tête plombée, je m’ approche, repère le bass et lance délicatement à un mètre de lui. Je vois le bass se retourner et suivre l’écrevisse qui se pose au fond dans 4 m. Aussitôt je ressent la touche et j’envoie un bon gros ferrage.

mequinenza 2017-266 mequinenza 2017-305

 

D’un coup je prend contact avec un poisson très lourd qui m’envoie un rush puissant et interminable, c’est un gros pépère que j’ai au bout.  Pourtant le rush se poursuit vers le large et ma bobine se vide…… J’enclenche l’ électrique et poursuit ce poisson qui finalement revient à l’ entrée de la baie et se cale dans un arbre.  Je pense l’ affaire terminée mais je tente un dernière manoeuvre  en détendant ma tresse une minute. Bonne idée, le poisson se libère et le combat continue. Je pense à un joli silure d’ 1,5m mais c’est enfin une jolie carpe franche de 6/8 kilos qui apparaît avec l’hameçon bien piqué sur la lèvre supérieure. La gourmande qui à volé l’ écrevisse destinée au bass !!!

mequinenza 2017-052

 

Dans cette matinée j’aurais au moins fait 4 variétés de poisson différents.

L’ après midi s’avance et nous terminons sur une dérive près de la mise à l’ eau où Cathy piquera un sandre de 50 et une perche de 38. Il nous faut rentrer plus tôt car nous avons prévu une sortie essence et courses à Méquinenza.

En tout nous aurons pris 38 poissons ce jour dont 3 sandres , 1 silure et 1 bass, le reste étant des perches.

mequinenza 2017-066

 

Le mercredi s’annonce lui aussi très bien avec peu de vent et un soleil radieux.  Avec 35l d’essence j’invite mon équipe à partir loin à l ‘aval sur un poste où nous avions fait de belles pêches en 2014 et 2015.  au bout de 25 minutes de navigation le poste est en vue, très bas mais encore pêchable.

Je coupe les gaz et oblique à la perpendiculaire pour rentrer dans la baie.

Je navigue à vitesse mini bien dans l’ axe lorsque un choc dans le moteur me fait vite le mettre au point mort. Je trime au maximum et nous nous apercevons qu’à 200 m du bord il y a un haut fond avec à peine 50 cm de hauteur d’ eau  que je ne connaissait pas et comme j’avais mis l’ écran du sondeur en GPS, et bien je ne l’ ai pas vu !

mequinenza 2017-313

 

Résultat, une hélice abîmée mais pas d’ autre dégât sur l’ embase. Un fois éloigné, je redémarre le moteur et ça tourne rond sans vibrer, nous rentrerons donc au ralenti.

Nous exploreront une baie toute proche avec deux sandres aux leurres et quelques juvéniles de bass suiveurs.

mequinenza 2017-088 mequinenza 2017-133

 

Le retour est long, quasiment une heure en restant bien au milieu du lac, j’aurais au moins le temps de faire des photos !!

Bien entendu, dépités comme jamais par cette mésaventure je m’ arrête au coin des perches dans l’ espoir que quelques prises nous feront retrouver la bonne humeur.

mequinenza 2017-331 mequinenza 2017-332 mequinenza 2017-334 mequinenza 2017-337

 

Le coin semble vide et nous mettrons dix minutes à trouver les zébrées qui sont sur une cassure à 20 m du poste d’hier. Le spot est minuscule, guère plus grand qu’une dizaine de m² mais une fois dessus c’est poisson à chaque passe.

Nous piqueront ici 46 perches et un sandre et Cathy, une fois de plus nous mettra la pâtée avec un joli bass de 42 cm.

mequinenza 2017-082

mequinenza 2017-168 mequinenza 2017-344

 

Retour toujours au ralenti et une bonne demi heure de navigation avant de remettre la troize sur la remorque et de constater les dégâts. Heureusement l’ embase n’ a rien, seule l’ hélice à morflé, ça attendra notre retour en France.

Le soir c’est le défilé au bungalow des copains pour voir cette hélice, pas cool mais ce type d’incident arrive plus fréquemment qu’on ne le croit.

mequinenza 2017-348

 

Et dire qu’il nous faudra pêcher les deux prochains jours sans nous éloigner et à petite vitesse.

Rendez vous bientôt pour la fin de nos aventures, vous verrez qu’il nous en est encore arrivé une autre….

Gardez la pêche.

 

About sylvain l'esoxiste

50 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre L'Esoxiste sur Google+ et esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in reportage de pêche and tagged . Bookmark the permalink.

10 Responses to Mequinenza 2017 : Jours 3 et 4

  1. Jerome says:

    Bravo pour le report.
    Par contre j essaye de vous envoyez un mail mais j y arrive pas

  2. Hervé71 says:

    D ou l intérêt sur un écho d activer dans « Paramètres » l alarme de fond a 1 mètre !

    Et pour l autre ben soit un plongeon , soit une canne a l eau soit un gnion sur la coque !!!

  3. Le regulateur says:

    Bonjour la team, impressionnant le nombre de poissons pris sur la journée! Vous deviez avoir mal aux bras après tout ça! Une belle carpe en plus ! A bientôt! ☺ ☺

  4. Pascal says:

    Bonsoir
    Merci pour ces récits passionnants!
    Dans l’article sur le matériel à ne pas oublier en bateau il faudra ajouter une hélice de secours.

    Elle a drôlement ramassé! C’est du fond rocheux apparemment. J’aurais pensé que les pâles se seraient tordues et qu’il aurait suffit simplement de les redresser.
    J’attends la suite aux prochains épisodes.

  5. Lesfilmu says:

    Salut,
    Belles journées et report sympa.
    Un mot pour ton hélice.
    En juin j’ai touché aussi, bien moins fort que toi sur l’aspect de l’hélice.
    Comme toi, ça tournait rond et l’embase semblait ok.
    Depuis, aucun soucis.
    Dimanche, plus de marche arrière…
    Bilan, la biellette de sélecteur était tordue suite au choc, je te passe les conséquences mais je suis bon pour tout refaire dans l’embase… 1300€ de devis…
    Un conseil : fais-la contrôler…
    Lesfilmu.