Un jour un leurre : La Miuras Mouse Mini
avatar

La Miuras Mouse un leurre qui fut le héros d’une série de vidéos nommées Fly vs Jerk de Kanagratis lors de la dernière saison.  Ce leurre mi streamer mi swimbait souple avait permis à Pierre Monjarret de remporter brillamment la compétition entre plusieurs équipes et bien que quasiment inconnu, il avait  suscité la convoitise de tous les pêcheurs de brochets.

Alors qu’il était sorti au catalogue Smith 2020, il était difficile de s’en procurer avant l’été 2020, désormais on les trouve assez facilement chez les détaillants ou en VPC.

La Miuras Mouse est au départ un leurre artisanal conçu par un italien nommé Maurizio Carini. Ce leurre ou tout du moins son prototype date de 2008 et il l’ a mis au point en Irlande avec un bouchon de champagne !! Il a développé seul ce leurre et l’ a vendu durant des années via son site internet sous sa marque Miuras Lures. A l’origine la Miuras Mouse comportait 5 tailles avec un mini de 14 cm et un géant de 40 cm.  Au vu de la célébrité que commençait à acquérir ce leurre  par le bouche-à-oreille, CWC Strike Pro a racheté les droits et distribue dorénavant la Miuras Mouse en deux tailles seulement.  Toujours à l’origine,  ce leurre était soit flottant, soit subsurface, soit suspending ou coulant, désormais le modèle CWC n’est que coulant lent pour évoluer en sub surface.

 

On pourra lui adjoindre un lest amovible au niveau de l’ anneau d’ attache pour le faire évoluer plus profond mais c’est avant tout un leurre destiné à évoluer dans les zones peu profondes.

La Miuras Mouse Mini présentée ici mesure 20 cm, son poids à sec est de 37 g mais il faut prendre en compte son poids une fois mouillée car les poils retiennent un peu d’eau. On arrive dès lors à un poids de 40 à 42 g . Le modèle original mesure 23 cm pour 95g

 

Examinons de plus près ce leurre d’un genre nouveau : Il s’agit donc d’une tête de streamer en bucktail sur laquelle est attaché un leurre souple double queue.  Ce leurre est fixé à la tête au moyen d’une jonction par montage screw ou tire bouchon, on pourra donc changer le trailer si on le souhaite assez facilement.

On trouve un triple juste sous la tête ainsi qu’un second qui possède une pique pour le fixer sur le leurre souple. Ces triples en finition black nickel sont de taille 1/0 avec un fer plutôt fort, de quoi voir venir !

Le triple sous le leurre est fixé à un avançon en tresse acier fermée par des sleeves, la jonction avec l’anneau d’attache de tête du leurre se fait via un anneau brisé et un émerillon rolling. Celui de tête est simplement relié via un anneau brisé.

 

Revenons à la tête qui est remarquablement bien réalisée. Pour monter depuis des années des streamers et des mouches, je connais la difficulté de bien répartir le bucktail sur le montage, il faut ensuite le sculpter au ciseau pour lui donner la forme de tête de souris.  Ceci ne peut pas s’automatiser et ce sont des petites mains qui sont chargées de ce délicat travail, ce qui explique le tarif conséquent de ce leurre.

Le nez est imprégné d’une bonne épaisseur de résine  et la partie œil du leurre est aussi rendue plus rigide par de la résine. Logiquement ce leurre devrait résister à de très nombreuses attaques avant de  perdre quelques poils.

Ce leurre combine la nage classique d’un leurre souple double queue qui va onduler au moindre mouvement aux vibrations plus discrètes du bucktail. La forme du nez poussera beaucoup d’eau, ce qui sera perçu par la ligne latérale du brochet. L’articulation entre la tête et le corps donnera beaucoup de mobilité dans l’eau.

 

Il se lance assez loin une fois mouillé et se mouille rapidement contrairement a des leurres comportant des lanières de lapin qu’il faut longtemps humidifier (ceux qui ont connu le Monster Fly de Westin me comprendront).

Une fois dans l’ eau on peut se permettre de nombreux stop and go, des animations ou un simple linéaire car la double faucille fera le job. Pour pêcher très peu profond, on pourra ôter le triple de tête et planter celui de queue sur le dessus du LS.

La bouille est super sympa et donne envie de pêcher avec, mon coéquipier Patoche qui en possède aussi les a surnommés les marius, plus facile à dire que miuras !

A priori car les infos sont contradictoires, on trouve cette Miuras Mouse Mini en 6 ou 7 coloris.

 

Voici une vidéo, malheureusement en langue italienne, vous présentant ce leurre et comment s’en servir.

 

Gardez la pêche

Acheter une Murias Mouse 

 

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in informations diverses pêche, Leurres carnassiers and tagged , . Bookmark the permalink.

One Response to Un jour un leurre : La Miuras Mouse Mini

  1. josé says:

    Dans le même esprit le monster fly de chez Westin et les streamer jig (bucktaill jig).
    En cas de penurie facile a fabriquer ;conseil aupres des moucheurs.