Nautisme : Se motoriser en full électrique
avatar

Si vous pêchez un peu en bateau en visitant notre pays vous aurez constaté que les pêcheurs embarqués ne sont pas considérés de la même manière selon les régions. C’est pourquoi une motorisation totalement électrique peut être pertinente si vous voulez aller partout.

Les barques et bateau adaptés pour une majorité de lacs en France ne sont pas des bass boat mais des coques de 4 à 5m assez légères or ces coques sont souvent motorisées en thermique entre 6 et 50 cv et leurs propriétaires se retrouvent gênés lorsque le thermique est interdit. Certains comme moi ayant choisi la versatilité équipent leur bateau d’un second propulseur électrique alors que d’autres tournent avec leur moteur avant.

Se motoriser totalement en électrique est désormais possible mais plus que cela, c’est désormais pertinent lorsqu’on voit les puissances disponibles sur les propulseurs et les batteries lithium à grande autonomie. Bien entendu ces moteurs ne sont pas faits pour remonter un fleuve ou parcourir de grandes distances, ce qui reste l’apanage des grands lacs alpins.

 

Lorsqu’on achète son bateau, si on pouvait le prendre sans moteur on gagnerait une belle somme. Voyons à combien pourrait se monter une motorisation full électrique sur une coque moyenne de 4m.

Nous aurons besoin d’un moteur avant pour aborder les postes ou faire les dérives, pour cela un 55 lbs en 12v est largement suffisant. Ce moteur coûte en moyenne 2000 euros avec l’option pilote automatique.

Pour le faire tourner une batterie lithium 100 amp avec une sortie régulée 12v permettra en outre l’ alimentation du sondeur et vous garantira plusieurs jours d’ autonomie, budget 1000 euros.

 

Le propulseur principal pourra être un moteur simple comme le Protuar 3.0 d’ Hashwing en 110 lbs pour 24 v budget 850 euros. Celui-ci aura tout intérêt à être alimenté par une batterie lithium en 150 amp pour 24v, budget 1500 euros pour là aussi une grande autonomie.

Si vous aviez choisi un simple thermique 6 cv il vous en aurait couté 1500 euros, là on passe à 2350 euros. On peut installer un hors bord électrique de type Torqueedo pour environ 1500 euros mais l’autonomie est quand même inférieure.

Avec la configuration présentée, votre coque avancera à 10 km/h en moyenne pour une coque légère type Linder en 4m.

Le budget total sera donc de 5350 euros

 

Pour une coque de 5m plus typée walleye boat, on passera sur un moteur avant en 24v et en 85 lbs pour les manœuvres classiques, là aussi une batterie Lithium sera au top pour ce moteur et les sondeurs, une 100 amp en 24v avec une sortie régulée en 12v pour les sondeurs vous coûtera en moyenne 1400 euros et le moteur 2500 euros.

Ca se corse un peu avec le propulseur arrière puisque dans mon cas personnel, mon 110 lbs en 24v propulse mon bateau à 5km/h, ce qui est loin d’être le top même si on pêche dans un rayon de 2km. Les solutions pour aller plus vite avec un moteur hors bord électrique ne semblent pas encore au point ou tout du moins réalistes dans l’ immédiat, c’est pourquoi on se contentera de la même configuration que pour une barque de 4m, soit 2350 euros de budget.

 

Les marques Torqueedo, E propulsion, Aquamot..et bien d’autres proposent des moteurs tout compris (propulseur et sa batterie) mais le coût n’est plus le même pour une grosse coque. Le moteur Haswing Protuar 5,0 pour 160 lbs peut paraître un bon choix malin mais son hélice est étudiée pour la basse vitesse et le déplacement de charges très lourdes. Reste le modèle 4,0 en 130 lbs mais qui n’est pas encore importé en France.

Pour notre coque de 5m le budget se monte alors à 6250 euros.

 

A voir selon vos coins de pêches, votre façon de pêcher, et de ce que vous avez envie de faire avec un bateau. L’avenir nous réserve des surprises, il y a fort à parier que des propulseurs plus puissants vont bientôt faire leur apparition, surtout avec le développement des moteurs brushless et le tout nouveau moteur à turbine développé en Bretagne.  Wait and see donc !

Gardez la pêche.

Voir la motorisation électrique chez notre partenaire.

 

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Barque et electronique embarquée, informations diverses pêche, Moteurs et accessoires, nautisme pratique and tagged , , . Bookmark the permalink.

8 Responses to Nautisme : Se motoriser en full électrique

  1. Michael says:

    Bonjour,

    Très bon article,comme d habitude.
    Je suis intéressé par cette solution car je vais pêcher au lac de sainte croix ou seul les moteurs électriques sont autorisés.
    Par contre quand je cherche une batterie lithium 150 amp en 24V je trouve plus dans les 3000 e que dans les 1500 e,serait il possible de savoir où je peux trouver ce genre de batterie dans les 1500 e?

    Merci par avance

    Cordialement

    Michael

  2. Axel says:

    Salut Sylvain,

    Malheureusement, on se heurte toujours au même fait : La quantité d’énergie contenue dans un litre d’essence, bien que couplée à un moteur dont le rendement n’excède pas 30 à 40%, permet de naviguer avec un 6cv pendant 3/4 d’heures à 10km/h, pour un montant somme tout assez dérisoire (1.50 euros …).
    C’est imbattable …

    Le passage au tout électrique (voiture compris …) a un coût non négligeable.
    La transition, dans l’état actuel des choses, ne sera peut être pas possible pour tout le monde, sauf à admettre de devoir totalement modifier son rapport à ses déplacements.
    Et je sais de quoi je parle, ma femme roule en Zoé …
    Axel

  3. Salut sylvain,

    J’ai comme toi le Protuar 3.0 d’ Hashwing, mais je l’ai payé moins cher (moins de 600€) et il est alimenté par 2 batteries classiques au gel en 12 volts (là-aussi moins chères que les batteries lithium). Donc au final l’électrique devient quand même plus abordable que le thermique à condition d’accepter de se déplacer comme un escargot, ou presque. Mais on parle de pêche, pas de ski nautique. Perso ça me convient sur les grands lacs (par jours sans vent 😉 ) et ça permet de pêcher toute une journée sans problème. Disons que je parcours largement plus de 10 km à petite allure avant de passer aux rames…
    On espère tous que la technologie va rapidement faire des progrès et que les tarifs vont baisser car le thermique appartient déjà au passé… comme pour l’automobile. Je ne pense pas que l’électrique soit plus écologique (comment produit-on l’électricité?) mais c’est un mouvement sociétal à marche forcée auquel nous ne pourrons pas échapper… Faudra s’adapter ! Comme tu dis « wait and see ».

    • Salut Polo, J’avais des deux batteries l’ année dernière mais le Lithium est plus pratique niveau manutention. Un jour il sera abordable, j’espère. J’ai trouvé quelques projets de moteurs à turbine basse puissance mais ils ne sont pas encore commercialisés, là on gagnera en vitesse avec la même conso.