Les poids, l’ancre, la chaîne et la corde pour la pêche en barque
avatar

pecheur-settons-010512-1L’arrivée du Ipilot et consorts sur nos moteurs électriques et de son système d’ancrage par GPS ne doit pas nous faire oublier à la maison le bon vieux poids, bien plus précis et plus confortable.

Le poids ou l’ancre, la corde ou la chaîne sont des accessoires à avoir constamment dans sa barque au cas où.  Certes c’est encombrant mais un jour vous en aurez besoin, voyons comment optimiser ces équipements.

Poids ou ancre ?

Tout dépends de l’usage que vous allez en faire. Dans l’absolu une ancre est faire pour s’ancrer et s’utilise seule. C’est mon choix qui est dicté par la sécurité et le coté pratique mais une ancre ne vous positionnera jamais idéalement.

ancres tulipes

 

Les meilleures ancres pour nous pêcheurs sont ce qu’on appelle les ancres tulipes. On les trouve de différentes tailles, chacune étant plus adaptée à une taille d’embarcation qu’une autre. Point positif avec cet accessoire, on peut la replier pour la stocker ce qui est un réel avantage avec les barques et leur manque de place évident.

ancre

 

Seul défaut de cette ancre, elle s’accroche parfois assez mal sur un fond sableux ou vaseux et un fort coup de vent vous fera dériver sans pouvoir l’empêcher. Une ancre va positionner votre bateau nez au vent (si votre ancre est à l’avant) ce qui là aussi n’est peut être pas forcément la meilleure position pour la pêche que vous avez choisi.

En milieu très encombré il existe une astuce pour ne pas être obligé de couper sa corde au bateau si l’ancre s’accroche et refuse de se décrocher. Il suffit de l’attacher à la tête, là où il y a un anneau d’attache, de plaquer la corde contre la hampe puis de la fixer via un colson (collier plastique d’électricien)  au point opposé. Ainsi en cas d’accroc le colson va lâcher et l’ancre se retrouvera en position favorable pour se libérer.

ancre tulipe

 

Avec les poids on retrouve un ancrage plus classique de pêcheurs. Si je dis les poids c’est qu’il en faut obligatoirement deux pour maintenir sa position. Le poids doit être plat pour offrir un effet ventouse sur le fond mou, ne pas être très lourd pour pouvoir le sortir de la vase mais l’être suffisamment pour coller sur du fond rocheux.  Avec 10 kilos vous serez parés sur une barque de taille normale (3,5 à 4m). L’idéal étant de couler votre poids dans un fond de seau de peinture, on positionnera un crochet d’attache  assez fort et le tour sera joué.

poids de peche

 

Le placement au poids demande un peu d’habitude. On se positionne sur la zone à pêcher, on avance un peu et on fait descendre son poids avant. On recule en gardant la corde détendue, on dépasse son point de pêche et on descend le second poids qui se situe à l’arrière. Il suffit ensuite de tendre les deux cordes pour se retrouver bien calé avec une barque qui ne tournera pas en fonction du vent.

La chaîne, les cordages.

Avec des poids la chaîne ne sert à rien, elle servira seulement grâce à son propre poids à faire coucher l’ancre pour que ses griffes labourent le fond.  Il suffit d’en intercaler un a deux mètres pour bénéficier de ces effet. La chaîne préserve aussi des fonds coupants, ça peut exister mais rassurez vous les moules zébrées ne coupent pas encore les cordes.

Utilisez des vrais cordages que vous allez acheter en magasin de nautisme, c’est plus cher que la corde en plastique du rayon bricolage mais bien plus solide et durable.

Corde pas chère :

cordage nylon

 

Cordage marin, plus souple, plus durable:

cordage nylon marin

 

Cordage de qualité pour un ancrage au top:

cordage et ancre

 

J’ai trouvé lors de mes congés au bord de mer une corde à âme plombée qui remplace la chaîne, ainsi plus de bruit de casserole dans le bateau et plus de rouille partout…..

N’oubliez pas un davier à roulette qui évitera l’usure du frottement de la corde sur votre franc bord, ce n’est pas cher mais très pratique, sinon un simple chaumard même en plastique pourra suffire. Mon taquet a beaucoup vécu, il est bon à changer !

davier

 

Il existe des taquets coinceurs à ressort ou plus simple à rétrécissement, c’est plus rapide et précis qu’un nœud, à vous de voir !

davier coinceur

davier coinceur 2

 

Dans cette dernière photo on peut voir l’âme plombée du cordage.

Pour les moins courageux, les guindeaux électriques existent, ce sont des remonte poids avec un treuil qui se branchent sur votre batterie. Cher mais pour un pêcheur souffrant du dos ou un peu agé, ce sont des aides efficaces.

Moins cher, un système de treuil manuel qu’on fixe à la coque…Perso j’ai un Patoche qui monte et descend bien l’ancre et qui en plus me paye à boire, que demander de plus !

Gardez la pêche

 

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Autres matériels, Barque et electronique embarquée, Equipement du pêcheur, informations diverses pêche, nautisme pratique, Techniques et astuces. Bookmark the permalink.

Comments are closed.