Un jour un leurre : Le Dartspin 5,5 d’ Hyperlastics
avatar

Lorsque Patrick Sebile crée un leurre, on sait qu’on aura quelque chose d’innovant et d’efficace. Le Dartspin est innovant pas sa matière et sa conception et efficace car les shads à palette ont démontré depuis de nombreuses années qu’ils prenaient régulièrement du poisson.

Patrick Sébile avec sa société « A band of Anglers » distribue plusieurs marques et il en a crée une pour un leurre qu’il a mis au point.  Au début de l’ histoire ce leurre et ses principales caractéristiques a été mis au point il y a déjà de nombreuses années mais Patrick ne trouvait pas sur le marché la matière qu’il souhaitait afin de combiner souplesse et résistance.

Il y a peu, il a été contacté par un fabricant qui avait mis au point cette matière pour des matelas…. Et de là il a pu mettre au point le Dartspin.

 

Le Dartspin est un shad à palette classique dont la palette, un modèle willow (feuille de saule) est maintenu sur le leurre grâce à un écouvillon rentrant assez loin dans l’ appendice caudal.  La matière composant le leurre et se nommant « softough » est virtuellement indéchirable et peut s’allonger de plus de trois fois sa taille tout en restant souple.  La palette n’est donc pas prête de partir sur l’attaque d’un brochet.

Cette matière est souple mais tonique est plus ferme que celle qui compose la majorité de nos leurres souples. Comme ce leurre est aussi fait pour la mer, la palette, l’ émerillon et l’écouvillon sont en inox. L’ émerillon est de bonne taille pour un tel leurre et gage d’une solidité à toute épreuve.

 

Ce leurre mesure 150mm avec la palette déployée, sans elle il mesure 92 mm. Le poids total est de 12,4g.

La seconde particularité du Dartspin est d’être déjà équipés d’ évents et de trous pour faciliter son armement. Ainsi on trouve un chemin classique pour une tête plombée et un autre pour un hameçon texan. Il y a même une petite fente afin d’y coincer la pointe du texan si on veut pêcher en zone encombrée.

 

Avec le même leurre on peut donc pêcher classiquement en linéaire puis en moins d’une minute ôter la tête plombée et passer en texan pour pêcher une zone d’arbres noyés.

Ce modèle est livré nu, c’est-à-dire avec seulement sa palette et sans aucun armement. Il existe aussi le modèle Pro qui lui est en plus peint  et qui est livré avec un hameçon texan plombé sur la hampe.

 

Le modèle normal est disponible en 9 coloris teintés dans la masse avec pour certains coloris une palette peinte en chartreuse ou en orange.

 

Il n’y a qu’un petit bémol au sujet de ce leurre, la matière qui le compose supporte mal la promiscuité avec nos leurres classiques en PVC et fait fondre cette dernière matière, gardez donc vos Dartspin dans une boite à part.

Gardez la pêche

Acheter un Dartspin d’ Hyperlastics

 

About sylvain l'esoxiste

52 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Leurres carnassiers, Leurres souples and tagged . Bookmark the permalink.

3 Responses to Un jour un leurre : Le Dartspin 5,5 d’ Hyperlastics

  1. Marc Antoine says:

    Je confirme ton impression Sylvain. Je m’amuse beaucoup depuis un moment avec cette création de Patrick sur les brochets Normands. Dans les zones herbeuses ou encombrées il fait des malheurs avec un texan bien planqué dans le corps. Encore une bonne invention de l’ami Sébile…