Une glacière, … COOL-ICE 22 DOMETIC
avatar

Et voilà, les fortes chaleurs de ces derniers jours ont mis à mal les capacités calorifuges de ma vieille glacière, héritée il y a bien longtemps suite à un déménagement.

Tu vois le genre du modèle, dans le plus pur style « familial » :
Plastique bleu « camping » délicatement surligné de blanc, avec l’anse de panier proéminente faisant office de fermoir. Une forme particulièrement bien étudiée, qui permet à cette glacière d’être le premier objet qui se casse la figure dans le coffre de la voiture au premier rond-point venu … Sans compter une capacité à maintenir au frais les bouteilles placées à l’intérieur corrélée à la faible épaisseur d’un isolant qui semble avoir depuis longtemps perdu ses propriétés calorifuges (les a-t-il seulement eues un jour ?)

Mais le « trop c’est trop », ce fut lors d’une sortie pêche particulièrement étouffante sous la chaleur estivale de juillet.

Arrivé à midi, les pains de glaces, amoureusement disposés autour d’un Pouilly-Fumé millésimé, avaient totalement fondus, et ce nectar qu’on a partagé avec les amis était limite tiède … Quel gâchis.

Il est temps de trouver une solution, et une bonne. L’apéro avec les copains sur le lac, c’est important.

Je passe sur les glacières électriques : Avec 6 à 8 ampères de consommation instantanée, je ne vais pas me trimbaler une batterie supplémentaire sur le bateau.

Je vais rester sur une glacière « passive ».

Et là, première question :

Acheter une bonne glacière, oui, … Mais où ?

Trouver une paire de godasses, une raquette de tennis ou une pochette d’hameçons, je sais ou aller, mais pour trouver une glacière de qualité à côté de chez moi ?

A farfouiller sur le net pour trouver des idées, je me rends vite compte que la France ne semble pas être un pays très adepte de la chose, et à part le super-marché du coin qui vend le même genre de truc que je possède déjà, j’ai vite fait le tour de la question.

Aux états-Unis, c’est très différent :

Déjà, dans toutes les stations services, il y a un distributeur de glace à côté des pompes, afin de pouvoir refaire le plein « de froid » de la-dite glacière.
De plus, il y a pléthore de modèles disponibles, avec des marques très haut de gamme comme « Yeti », dont les prix sont affolants.
Les grandes marques de distribution comme Cabela’s ont même leur propre marque, et proposent des produits plutôt bien notés.
On en trouve pratiquement partout, dans n’importe quel magasin abritant un rayon « out-door », aussi petit soit-il.
Il y a des batteries de test sur You-tube, j’ai même trouvé des modèles sur roues, et motorisés, pour la plage (Je passe sur les essais comparatifs pour trouver le meilleur pneu de glacière pour le sable …).

Pour ma pomme, le choix risque d’être restreint, et j’arrive finalement à sélectionner sur le net 2 ou 3 modèles qui me semblent intéressants.

Finalement, le fait de pouvoir commander et acheter chez mon détaillant nautisme local fera pencher la balance pour la marque Dometic, qui propose des produits plutôt haut de gamme, mais avec néanmoins un bon rapport qualité prix.

Pour info, Dometic est une marque spécialisée dans les équipements pour la vie nomade.

 

La Dometic Cool-Ice WCI 22 est une glacière de 22 litres de capacité, en polyéthylène rotomoulé. Elle est dotée d’une mousse isolante épaisse de qualité frigorifique (à priori du polyuréthane), d’un joint spécial pour l’étanchéité, et est particulièrement résistante pour un usage tout-terrain, poussière, boue et bateau…

 

Les fermoirs sont totalement intégrés, rien ne dépasse, ce qui permet un rangement aisé.
Le couvercle est plat, parfait pour servir de table ou de siège d’appoint.

 

Quatre pieds moulés, pour une bonne stabilité.

 

L’astucieux système de fermeture

 

Une solide charnière, avec axe en inox, maintient le couvercle.

 

Le joint, qui permet une bonne étanchéité, repose sur une lèvre.

 

Le seul point négatif de ce modèle : La poignée de transport est une simple sangle.
Au prix de cette glacière, c’est un peu abusé.
De plus, elle est trop courte pour pouvoir la mettre à l’épaule.

 

Néanmoins, cette sangle est solidement fixée. Toute la visserie (poignée et fermoirs) est en inox.
C’est du sérieux, et ça respire la solidité.

 

Les dimensions intérieures de cette glacière : Hauteur 25 cm, largeur 29 cm, longueur 31 cm.
La « Sempé » et les bouteilles trouvent facilement leur place …

 

Sauf pour les adeptes du vin alsacien : En diagonale ?
Idem pour les grosses bouteilles d’eau de 1.5l

 

Le fabricant de cette glacière revendique son efficacité, sa légèreté, et le fait qu’elle puisse conserver la glace pendant plusieurs jours.

Seul l’usage répété de cette glacière validera ses promesses de maintenir au frais le repas de midi, même sous une forte chaleur. Au vu de la qualité de fabrication, je n’en doute pas, et les nombreux tests et comparatifs que j’ai pu trouver sur le net vont dans ce sens.
A 105.00 Euros le bout, ce n’est certes pas donné, mais cette glacière est garantie 5 ans, et le sérieux de fabrication se paie.
Cette glacière semble très solide, et est prévue pour résister parfaitement aux conditions climatiques, particulièrement sur les bateaux.
Si elle me dure une dizaine d’années, elle me coûtera moins d’un euro par mois … Comparé au prix d’une bonne bouteille à partager, ce n’est finalement pas si cher.

AB

About Axel Bechler

Principalement adepte de la pêche aux carnassiers et truites aux leurres et au mort-manié, essayant de garder un esprit curieux et ouvert, mais aussi parfois critique, sur le monde halieutique. Fervent défenseur de l'idée du prélèvement raisonnable et raisonné.
This entry was posted in Autres matériels, Equipement du pêcheur, informations diverses pêche. Bookmark the permalink.

9 Responses to Une glacière, … COOL-ICE 22 DOMETIC

  1. Lavarenne says:

    Je me suis débarassé de ma vieille glacière « bleue » pour une « Igloo Marine » en 46l il y a de quoi voir venir.Je l’ai testé pendant les grosses chaleurs et pas de problème pour garder des boissons fraiches pendant 48h.(toutes les bouteilles tiennent facilement)Et coté prix ça reste abordable.

  2. Manu says:

    Quand on a rien ou que la glacière est au bout,
    il y a toujours le truc de la chausette mouillée.
    On insère les canettes ou la bouteille dans la chausette,
    on trempe le tout et laisser sécher.
    Le pouilly aurait été plus frais 🙂

    • Axel Bechler says:

      Certes, mais ce jour là, l’eau du lac était montée à 28°, …

      • Manu says:

        Pas grave.
        C’est l’eau, en s’évaporant, qui dissipe la chaleur.
        On fait de même en transpirant.
        Suspendue à l’ombre, un petit courant d’air.
        Qui n’a pas ressenti un coup de froid en tshirt mouillé, à l’ombre, dans un courant d’air alors qu’il fait trop chaud au soleil ? 😉

        • Axel Bechler says:

          Tout à fait juste … Il faut que je révise les principes de thermodynamique.

          • C’est le principe de la « Gargoulette », une cruche Provençale en argile poreuse qui laisse justement évaporer légèrement son contenu pour le maintenir au frais!
            Je t’expliquerai ça à Esparron 😉 !

          • Bonjour Polo, je me permet de m’immiscer dans la discussion pour te dire de faire attention, Marlene Schiappa veille et le terme cruche provençale pourrait te voir vouer aux gémonies féministes parisiennes et/ou de ta région… J’arrête mes bétises, j’ai cette cruche et effectivement c’est bluffant.

          • Ahhh… Marlène… C’est vrai qu’elle-aussi laisse légèrement évaporer son contenu 😉 !