Projet de centrale photovoltaïque flottante sur Pannecière
avatar

Une fois de plus, l’EPTB Seine Grands Lacs, qui gère Pannecière, nous prouve qu’il n’en a rien à faire du tout des riverains des lacs qu’il gère et surtout des pêcheurs. Nous venons d’apprendre officiellement, et ce n’est pas un canular, que cet organisme envisagerait l’implantation d’un parc photovoltaïque pouvant aller jusqu’à 30 hectares de superficie sur le lac de Pannecière. Ces installations flottantes pourraient s’étendre jusqu’à la pointe de Blaizy, ce qui entraînerait de facto une interdiction de la pêche sur ces secteurs.

Rappelons juste en préambule ce qu’est l’EPTB Seine Grands Lacs : Il s’agit d’un organisme rattaché à l’état dont la mission est de gérer les différents lacs artificiels sur le cours de la Seine et ses affluents de manière à éviter un épisode de crue dévastateur sur Paris et les grandes agglomérations. En gros ce syndicat mixte gère le lac du Der, Orient, Amance, le Temple et Pannecière.

L’EPTB Seine Grands Lacs se définit ainsi (extrait de sa présentation sur son site internet) : « Le Syndicat a pour objet, en tant qu’Établissement public territorial de bassin, à l’intérieur de son périmètre d’intervention, de faciliter la prévention des inondations, la gestion équilibrée et durable de la ressource en eau, ainsi que la préservation, la gestion et la restauration de la biodiversité des écosystèmes aquatiques et des zones humides et de contribuer, s’il y a lieu, à l’élaboration, au suivi et à la coordination des schémas d’aménagement et de gestion des eaux mis en œuvre sur tout ou partie de son périmètre de reconnaissance. »

Au travers de ces missions dont le périmètre est bien délimité, il ne ressort pas que l’EPTB soit missionné pour implanter des projets industriels, écolos ou pas, sur ses sites.

 

Voici en détail le projet tel qu’il a été présenté aux maires des communes riveraines et que nous avons pu nous procurer. On constate plusieurs choses au travers de ce projet d’implantation. Trois différents parcs sont présentés comme le montre le schémas ci-dessous (origine EPTB):

  • Un projet de 10 hectares de panneaux s’étendant du barrage à la zone des bouées matérialisant l’interdiction de naviguer.
  • Un projet de 22 hectares s’étendant quasiment jusqu’au restaurant de Vauminot
  • Un projet de 30 hectares s’étendant jusqu’à la pointe de Blaisy

Le dossier est quasiment bouclé puisque l’EPTB prévoit dans le mois de présenter un photo-montage aux communes et d’emmener les élus visiter une installation identique mais de moindre superficie dans une gravière du sud de la France.

Pour l’heure, la volonté d’engager le projet et de démarrer les études de faisabilité est soumis à l’accord des communes de Montigny en Morvan, Chaumard et Corancy. Celles-ci doivent prendre une délibération en conseil municipal. Aux dernières nouvelles elles n’y seraient pas très favorables, Chaumard ayant même voté contre lors du conseil municipal du 28 août dernier. Le projet aurait donc du plomb dans l’aile, mais on connaît le pouvoir de persuasion des promesses de revenus fiscaux pour les communes !!

 

Les mesures compensatoires seraient de plusieurs ordres : Création d’un sentier de randonnée autour du lac de Pannecière, panneaux d’informations pour sensibiliser à l’environnement et mettre en avant la centrale photovoltaïque comme un modèle d’aménagement écolo qui sauvera l’humanité ou presque pour plaire aux associations écolos. Fayoter la population en prenant en charge l’installation de la fibre optique sur les communes des alentours. Flatter les pêcheurs en leur donnant le droit de naviguer sans limite de puissance moteur mais avec une limite vitesse (ce qui est demandé sans succès depuis plusieurs années…)

Les délibérations des communes devront être effectives avant le 15 septembre puisque ce point devrait être voté à l’assemblée générale de Nièvre Energie qui porte le projet avec l’EPTB.

Le premier comité de pilotage devrait se rassembler en octobre 2020, la finalisation et l’enquête publique devraient avoir lieu au second trimestre 2021 pour une décision officielle de la préfecture autorisant le projet début 2022.

 

Pour nous pêcheurs qu’en serait-il ?

Si cela se fait, l’installation sera fermée au public donc close par des grillages, ce qui implique qu’un tiers du linéaire du lac ne serait plus accessible, et qu’une moitié de la superficie passerait en réserve dans le scénario des 30 ha. La gêne serait moindre voir nulle pour les pêcheurs avec le scénario des 10 ha.

Une pétition en ligne circule déjà, vous pouvez la signer ici :

https://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/1-5-km-panneaux-photovoltaiques-flottant/103542

21 000 signatures en deux jours, la mobilisation est déjà importante surtout de la part des riverains et des professionnels du tourisme.

 

L’EPTB s’est engagé à construire au moins 80 ha de centrale photovoltaïque sur ses lacs. Si elle en construisait ne serait-ce que 10 sur Pannecière, chers amis du Der, d’ Orient, d’ Amance et du Temple vous serez forcément impacté à votre tour. Mobilisons donc nous tous pour refuser ce grand projet inutile qui va nous oblitérer une partie de nos coins de pêches préférés. Il y a bien assez de friches industrielles urbaines pour implanter des panneaux que de venir nous pourrir nos lacs et nos paysages ruraux.

Pêcheurs locaux contactez vos mairies, l’AAPPMA concernée est au courant et s’apprête à devoir ferrailler. Cette dernière signera avec la fédé 58 un communiqué de presse commun qui devrait être rendu public en début de seamine prochane. Le projet n’en est qu’à ses balbutiements et Chaumard n’en veut pas mais restons tout de même vigilants.

Gardez la pêche

Relire la page consacrée au lac de Pannecière

 

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Editorial - Coup de gueule, informations diverses pêche, Tourisme pêche des carnassiers, Vie des AAPPMA et des fédés and tagged , . Bookmark the permalink.

13 Responses to Projet de centrale photovoltaïque flottante sur Pannecière

  1. Bonjour, comme si il n’y avait pas de place dans d’autres endroits!

    • Bonjour à tous, en tant qu’élu de ma commune, j’ai assisté à une réunion du parc du morvan, et la pose des panneaux photo voltaiques sur paneciere à été posée par le maire d’une commune riveraine au lac, nouvelles du moment les conseils municipaux des abords sont en majorité contre ce projet, et les dirigeants du parc voient cela d’un mauvais oeil ces panneaux! Un maire riverain nous a donné espoir,car d’après ses infos, il y a 90%de chance que ce projet n’aboutisse pas! Alors croisons les doigts!

  2. Manu says:

    Si les communes on la bêtise de voter pour ils vont tuer le peux d’activité économique qu’il reste autour de ce lacs. Qui va venir se promener sur un lac avec une vue dégueulasse ? Qui va venir en vacances une semaine pour pêcher 20 % de l’espace disponible sur ce lac en été la ou d’autre à proximité seront plus accueillant ?

    Bref je comprend pas comment des gens sein d’esprit ( donc on exclu les écolo vu qu’il ne réfléchisse pas et ne regarde pas plus loin que le bout de leur nez ) pourrait être pour un tel projet même sans être pêcheur ce projet est une catastrophe à tous les niveaux :/

  3. Jacques says:

    Juste un petit complément: ce sont les préfets qui donnent le permis de construire après diverses consultations. Qui donne des ordres au préfets: l’état.
    Pourquoi du photovoltaïque sur un plan d’eau: sans doute parce que c’est 2 fois plus compétitif que sur les toits. Reste que sur un lac c’est une insulte à la bio-diversité.

  4. Axel says:

    En France, y a pas de pétrole, mais on a des idées … Qui devraient parfois rester dans les cartons.
    Axel

  5. JOJO l'Affreux says:

    Pétition signée !

  6. Yoann says:

    Salut Sylvain, je ne suis pas local, je suis breton et j’habite près de Rennes, je peux quand même signée la pétition ?

    Je suis titulaire d’une licence pro énergie renouvelable, et… personnellement, je ne comprend pas ce projet.

    De plus, une chose m’étonne… Ce projet d’électricité va recouvrir une grande quantité d’eau, et la privé de sa lumière naturelle…

    OR, sauf si je me trompe… Sans lumière pas de vie… Même aquatique.

    Mais peut être que je me trompe ?

    De plus ça me semble vraiment pas très cohérent de faire un projet de tant d’hectare qui va impacter forcément la beauté du site.

    Y a assez de bâtiment en France pour implanter des panneaux sur leurs toits.

    Yoann

  7. Yves says:

    Pétition signée.
    Il y a de la place ailleurs sans utiliser nos lacs !

  8. Hervé says:

    Pétition signée hier , une fois l automne arrivée plus d accès au lac en barque puisque le lac subit un marnage et que le niveau est trop bas ailleurs que vers Bonin voir Blaizy pour mettre a l eau , Chaumard étant très pentu !
    Tout ça pour des panneaux qui pollueront plus que nos pauvres voitures contrôlées techniquement quasi tous les ans et qui ne fuient pas , panneaux qui auront une durée de vie de 10 a 20 ans dont la fabrication pollue beaucoup ainsi que la destruction le tout pour produire 3% d électricité , polluer la beauté du Morvan et de ce lac ainsi que rendre obsolète le camping de Bonin , les restaurants du coin et j en passe !

  9. Le communiqué à partir de mercredi 9 septembre, nous avons une réunion de CA mardi soir.