Ouverture brochet : Les bordures avant tout
avatar

panneciere 19071511S’il y a bien une constante en lac pour début mai c’est la présence des brochets auprès des bordures. Certes les plus gros sont souvent un peu plus au large mais pour une ouverture, mieux vaut plusieurs touches de brochets moyens qu’une seule et hypothétique touche de gros selon moi.

Pour pêcher ces bordures, il existe différentes techniques à mettre en actions qui pour la plupart seront basées sur l’ attaque réflexe.

bec torcy chatterbait  (1)Le chatterbait, une arme très efficace

C’est l’un de mes préférés pour cette période d’ouverture. Le chatterbait combine les signaux de palette, de jupe en silicone et offre une silhouette toute en mouvement.  Il est capable de passer partout et nage dans la zone des 0,5/2m selon les modèles.  En ce début de saison ne le prenez pas trop lourd car vous devrez pêcher au ras de la bordure dans peu d’eau.

Pas besoin d’insister sur les postes, les brochets en mai ont très faim mais pêchez vraiment très près du bord et ramenez en linéaire simple.

 

ouv panneciere 2015038Le spinnerbait, le passe partout

Le roi de la période d’ouverture qui passe là ou les autres trépassent. Idéal pour lancer au milieu des bois noyés ou pour pêcher dans 50 cm d’eau. J’aime bien racler la bordure en lançant le long de celle ci. En gros, on essaiera de pêcher en vitesse normale entre 0 et 10m du bord puis on ramène rapidement  pour relancer,  histoire de ne pas perdre de temps.

Je connais des postes dans des lacs qui abritent un arbuste noyé à cette époque et seul le spinner est capable de passer au travers sans s’accrocher et de faire réagir le pépère qui est embusqué dedans.

 

Le jerkbait

Un leurre idéal pour les zones de plateau peu profond comme les anses de lac ou les plages.  On visera aussi la bordure mais là le bec peut être placé un peu partout et ce leurre ramené en twitchant pour les jerkbait minnow ou en jerk pour les purs jerkbaits saura décider les brochets.

On ramènera à vitesse normale en effectuant des pauses rapides ce qui est très efficace avec les brochets.

ouv panneciere 2015024

 

La cuiller

Ce leurre ultra classique fonctionne toute la saison, rien de particulier à écrire sur son animation, on ramènera en linéaire une cuiller de belle taille pour les bordures qui plongent assez rapidement.  La cuiller fonctionne toute l’ année sur les brochets, les modèles lumineux à pompons fonctionnent mieux que les modèles basiques. De même les modèles plombés en tête sont idéaux pour le cassant alors que les modèles plombés sur le corps sont plus pertinents pour pêcher les plateaux.

ouv panneciere 2015047

 

Le shad

Le shad armé normalement est très efficace en cranking mais en début de saison on aura tout intérêt à utiliser des modèles armés en texan surtout un texan mobile du genre blackminnow qui permet d’ aller chercher les carnassier en plein cœur des herbiers ou des bois noyés.

On peut y adjoindre un rattle ou utiliser un leurre équipé de ce petit accessoire, l’idéal pour accentuer les signaux est de pêcher avec une tête plombée équipée d’une palette de chatterbait.

ouv panneciere 2015094

 

Il y a encore d’ autre leurres qui vont bien fonctionner en ce mois d’ouverture mais pour les bordures, où vous serez sûr d’enregistrer des touches, ceux présentés seront indispensables.

Bonne ouverture à tous et gardez la pêche.

 

About sylvain l'esoxiste

51 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre L'Esoxiste sur Google+ et esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Techniques classiques, Techniques et astuces, Techniques modernes. Bookmark the permalink.

3 Responses to Ouverture brochet : Les bordures avant tout

  1. Damien says:

    Salut Sylvain, question un peu technique et pas facile à illustrer par écrit :
    Quand tu pêches les bordures sur étang, sachant qu’il n’y a pas de courant tu jettes ton leurre où ? Concrètement quand je tente de le lancer parallèlement à la bordure, une fois sur deux il atterri sur la terre ferme. Au mieux je ramasse un ragondin au pire je m’accroche dans la végétation.
    Autre cas, je le lance au large et ramène mais du coup je couvre très peu d’espace…
    C’est quoi la clé ? Mise à part « la pratique » 😉

    • Bonjour Damien
      Je me place à environ 20/30m de la berge et je lance à 1/0.50m du bord. je ramène à vitesse normale sur 5 à 10m là où ça pêche puis rapidement ensuite.
      Pour pêcher en parallèle de la bordure, c’est plutôt un lancer en diagonale en visant le bord. il m’ arrive aussi d’atterrir sur la terre ferme et de m’ accrocher mais avec un moulin casting ou avec l’expérience ça n’arrive que rarement.
      Pour le large il faut du leurre qui fasse du bruit et des éclats pour rameuter de loin, ensuite c’est lancer en façon horloge, on commence à droite puis on décale d’ une heure au second lancer, si le bateau avance je lance toujours avec le même angle ainsi ça trace des lignes à peu près parallèles.

  2. Le regulateur says:

    Salut, merci de tout ces conseils et je ferais au mieux pour les mettre en application, je pecherais également au vif, pour le leurre je lis le blog et essaie !! Par contre il faudra prévoir de s’habiller chaudement , malgré ce premier jour de mai, apparemment la météo s’annonce pas terrible! Mais avec la passion on répondra présent! ! A plus! ☺