Mes trois chatterbaits préférés pour le carnassier
avatar

Ici démarre une série d’articles qui vous présentera régulièrement mes trois leurres préférés dans un type donné et ce premier article de la série est consacré à mes trois chatterbaits préférés.

Depuis que j’ai découvert le potentiel impressionnant de ce leurre, très adapté aux lacs que je fréquente, j’en reste un fan inconditionnel qui ne fait pas une sortie sans mettre un coup de chatterbait.

J’ai donc découvert ou plutôt redécouvert le chatterbait en 2014 avec le Wild Header de Megabass. c’est dans mon top 3 celui qui arrive en premier.

Le Wild Header est proposé cette année en huit coloris et toujours en 14 et 21g. Je préfère de loin le 21g mais si Megabass sortait un 28g, ce serait une bonne chose.

 

Pourquoi est il mon préféré ? Parce que la forme de la tête en triangle le fait nager plus profond qu’une tête plate ou ronde, parce que sa jupe est solide et parce que son ergot de fixation de trailer est  fin et efficace, il n’abîme pas le leurre souple. La palette est de taille moyenne et ne tire pas trop tout en émettant des signaux visuels et vibratoires puissants.  La finition est excellente avec des coloris passe partout et une peinture qui résiste plutôt bien à l’usage.

 

Second de mon classement, on retrouve le Boomer de Gunki arrivé sur le marché en 2019. Ce chatterbait a été mis au point pour le brochet et ça se voit. L’ hameçon est plus gros et plus fort de fer, la ligature de la jupe est faite d’un fil acier caché dans une gorge.

Ce chatterbait est  proposé en 10 et 21 g, la palette est plus importante en surface que celle du Wild Header et elle est arrondie pour moins décrocher si on ramène très vite.

 

Le profil de la tête plombée fait que ce modèle nage plus haut dans la couche d’eau, pour pêcher les bordures il est idéal. Je n’ai que deux petits reproches à lui formuler, son système classique d’ergot sur la hampe pour retenir le trailer est trop gros  et maltraite les LS à tête fine et sa peinture est moins résistante à l’usage.

 

Dernier modèle de mon choix, avec une autre marque française : le Swinger de Sakura. Là on a vraiment un chatterbait à brochet avec un leurre de 28g.  On remarque de suite une palette énorme qui envoie de la vibration mais qu’on ressent dans le poignet. Cette grosse palette ne va pas empêcher le leurre d’évoluer assez profond, oubliez donc la bordure immédiate pour vous décaler un peu.  La nage est excellente et la palette se met bien en branle mais ne supporte pas un ramené trop rapide, de toute façon il n’est pas fait pour la perche !!!

 

Le reproche principal que je fais à ce chatterbait est son hameçon, un peu trop petit à mon goût pour un leurre de ce gabarit. Le système d’ergot sur la hampe pour retenir le trailer n’est pas non plus mon système préféré comme je l’ ai expliqué pour le Boomer.

 

Il existe nombre d’autres chatterbaits sur le marché et j’en ai testé énormément pour ne retenir que ces trois-là. Ceux-ci  me satisfont entièrement et sont complémentaires entre eux.

Gardez la pêche

Relire mes articles consacrés au Wild Header de Megabass, au Boomer de Gunki et au Swinger de Sakura

Voir les chatterbait  Wild Header Megabass, Boomer Gunki et Swinger Sakura

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Leurres carnassiers and tagged , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.