Matinée carnassiers surprise au lac des Settons
avatar

Ce mardi était prévu en congés depuis le début de l’ année, initialement il devait me permettre de ranger et nettoyer le bateau après un gros week-end hors de la région. Mais, le méchant virus est passé par là et ce mardi j’ai donc décidé de faire mon ouverture des Settons (58) et j’ai eu le nez creux.

Pour cette sortie en solitaire j’avais embarqué quelques vifs et quelques vers canadiens, des fois que… Vous savez, quand le poisson ne veut ni ferraille ni plastique. Heureusement que j’ai prévu ça car effectivement ils ne voulaient que du vivant.

Le reveil a sonné bien tôt, 03h30, heureusement que la veille c’était grasse matinée avec un lever de corps à 7h30… Je charge le matériel, j’essaye de penser à tout car d’habitude les tâches sont divisées par chaque membre de la team qui a son job précis..Je part sans oublier l’ épuisette, la batterie lithium, le gilet de sauvetage puis 5 kilomètres plus loin je m’ aperçois que j’ai juste oublié mes cannes. Demi tour et c’est reparti.

 

J’arrive au lever du soleil et j’aperçois déjà quelques barques sur l’eau. Je tente une passe en dérive sur un secteur que je connais bien mais au bout de presque deux heures c’est la dèche, pas une pauvre touche, même au vif en bouboule.

 

Tant pis, je tente le haut fond au centre du lac et je décide de pêcher la cassure en me servant de ma carto des Settons. Il faudra bien une demi heure avant la première touche sur un drop ver que je loupe, une touche très rapide et saccadée, façon mini perche mais ça me rappelle les gros rotengles des années précédentes.

Je m’ancre au moteur puis nouvelle touche, pas très franche, mais ça tire et c’est très rapide. Quel n’est pas mon étonnement lorsque je vois monter cette jolie fario de 33 cm, certainement une surdensitaire qui a dévalé la Cure pour faire du lac son domaine.

 

Cinq minutes plus tard, nouvelle touche toujours au drop ver mais là c’est bien plus lourd, c’est une belle perche de 40 cm qui vient s’échouer dans mon épuisette.

 

Je reste sur le secteur et en à peine une heure je met au sec une autre perche de 28 cm et surtout deux gros gardons qui font des touches très particulières.

 

10h00, ma pêche est faite et je vois mes voisins enquiller plusieurs poissons à la tirette, j’en monte donc une avec le plus petit de mes vifs. Bonne pioche à nouveau puisque c’est un sandre de 56 cm qui se pique à ma ligne.

 

Le temps passe, je décide de refaire ma dérive du matin car j’ai aperçu de beaux échos au sondeur mais toujours rien après plus d’une heure à peigner le secteur tant au leurre qu’en drop ver ou en tirette au vif.

Je quitterai le lac vers midi, plutôt content de moi avec cette belle perche et surtout cette truite de lac légendaire pour les Settons.

Gardez la pêche.

 

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in reportage de pêche. Bookmark the permalink.

5 Responses to Matinée carnassiers surprise au lac des Settons

  1. Alban says:

    Bonjour Sylvain, qu’appelles tu le vif en bouboule ? Merci !

  2. Bonjour sylvain, j’ai eu écho d’un lâcher de truites surdensitaires, aux settons, par la société de pêche du coin! Information de source sûre , des truites qui auraient dû être remises en rivière sur un second lâcher , après celui de l’ouverture!