Mes 3 cuillers ondulantes préférées pour le brochet
avatar

Ayant commencé la pêche du brochet à la cuiller ondulante lors de mes débuts et ayant aussi pêché quasiment exclusivement le brochet durant près de 10 ans à l’ondulante, classer trois cuillers ondulantes au-dessus de toutes les autres est une tâche ardue.

Néanmoins je vais tenter ce défi en précisant que mon choix n’engage que moi et qu’il est pertinent pour les secteurs où je pêche le plus souvent, néanmoins cette sélection fonctionnera à peu près partout.

 

N° 1 : L’ondulante Mepps Syclops

C’est dans sa version en taille 3  et en coloris orange fluo que j’ai eu énormément de résultats dans les années 90 à 2000. La taille 3 mesurait 9 cm pour 26g, ça peut paraître petit actuellement mais pour l’ époque c’était un « joli » leurre. La Syclops est une cuiller planante qu’on arrive à travailler à faible profondeur en levant sa canne, c’est ainsi que je passais au dessus des herbiers sans jamais m’accrocher.

Elle se lance loin, ne craint pas d’être un peu « maniée » lors de la phase de ramené, Son profil est en S contrairement aux suivantes qui disposent d’un profil plus classique.

 

N° 2 : L’onduspoon de Sébile

Voici une cuiller qui fonctionne du feu de dieu sur les brochets et surtout sur les brochets estivaux. L’ Onduspoon est en plastique creux et l’intérieur est rempli de petites billes bruiteuses. Au début j’ai un peu douté des fixations des hameçons puisque ceux-ci étaient pris sur des anneaux brisés eux-mêmes pris sur des fixations noyées dans  le plastique du leurre mais je n’ai jamais eu de problème de faiblesse à cet endroit-là.

On la trouve en deux tailles : 95 mm pour un poids de 16,5g et 120 mm pour un poids de 45g. C’est une cuiller dont la conception fait qu’elle ne nage pas creux, idéale pour les étangs ou les baies de lacs, ainsi que les rivières.

 

N° 3 : La Worldwide Spoon de River2Sea

Voici une cuiller que j’ai découverte en 2019, celle-ci a la particularité d’être équipé d’un gros triple en queue pour treuiller un beau poisson et d’un petit assist hook en tête pour piquer une perche un peu curieuse.

Son profil est en goutte d’eau concave mais avec une partie en S, ce qui permet de combiner la nage planante des profils classiques avec le papillonnement plus rapide des S. Une attention particulière a été portée sur la peinture qui est superbe et bien travaillée.

Mesurant 10 cm pour un poids de 28g on peut la faire nager profondément ou près de la surface en relevant la canne.C’est une excellente ondulante pour qui voudrait démarrer cette pêche.

 

Cette petite sélection qui m’oblige à mettre de côté des modèles avec qui je pêche encore régulièrement n’ a d’autre but que de vous présenter quelques valeurs sûres et les ondulantes sont une valeur sûre.

Gardez la pêche

Voir les cuillers ondulantes chez notre partenaire

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Leurres carnassiers, Leurres métalliques, Techniques classiques, Techniques et astuces and tagged , , . Bookmark the permalink.

11 Responses to Mes 3 cuillers ondulantes préférées pour le brochet

  1. Franck says:

    Bonjour,

    Encore un très bon article. Merci !

    J’ai cependant quelques petites questions supplémentaires.

    – La plus importante : Comment accrocher l’ondulante au bout de la ligne ? Avec un émerillon baril (comme sur les vidéos scandinaves mais système décrié par certains car entrainat la rotation de l’ondulante), avec un anneau brisé plus une agraphe ou avec une agraphe de grande taille seulement ?

    – quand vous dites que la Syclops peut être animée, à quelles types d’animation pensez-vous ? Des relevés de la canne suivis de relachers pour obtenir l’effet planant (ou feuille morte) qui semble être le principal mode d’action des ondulantes ? Ou des changements de rythmes plus ou moins marqués dans la vitesse de récupération ?

    – enfin avez-vous essayé de remplacer le triple de queue par un grand hameçon texan armé d’un ls type finesse ou virgule pour éviter d’accrocher un paquet de salade, même avec la canne haute, dans les lieux vraiment encombrés d’herbiers ?

    Cordialement

    Franck

    • Bonjour,
      J’accroche les ondulantes via une agrafe, certaines ont un anneau brisé, d’autre pas. Si j’observe que la cuiller se met à tourner soit je ralenti soit je la met au rebus.
      Concernant la Syclops c’est exactement ça, j’effectue des tractions de différentes amplitudes qui la font accélerer et monter puis tomber en feuille morte.
      J’ai essayé le gros simple mais pas le texan, pour les zones encombrées j’utilise la rattlin minnow spoon de rapala qui passe partout

  2. Harduin Michael says:

    Idemquand c est calme ça se finit toujours avec ce leurre qui souvent débloqué la situation.
    De 30 centimètres a 10 mètres ça pêche partout du petit Pike comme du gros.ma’preference va aux Uto.

  3. « Quand je ne sais plus, je mets une ondulante. » (Vieux proverbe pas forcément Chinois 😉 )
    Je teste chaque année plein de trucs, certains fort bien pensés et efficaces, mais en cas de douille prolongée je finis toujours par revenir au bon vieux chausse-pied !

  4. jose de bluts says:

    Bonjour
    pour moi
    Blue fox Lucius
    Dam Effzett standart
    Les ondulantes Rublex
    Couleurs Argent/cuivre/trifluo.
    taille: toutes
    Astuce:Couper la branche du trilpe coté convexe ou mettre un double ou un simple pointe vers coté concave;vous limitez les accroches sur le fond ou en passant sur les herbiers truc de Monsieur Michel Duborgel .Impeccable sur le Delta de la volga a cause des kms carrés de plantes aquatiques

  5. Bonjour, j’ai des ondulantes dans ma panoplie, mais ce ne sont pas mes cuillères préférées, sans doute que je les utilise mal, elles m’on procuré peu de touches par rapport aux tournantes, et divers autres leurres, en réfléchissant bien , il faut pêcher comme au manié avec ces ondulantes , le manié ça va pour moi, ,et ondulante moins bien, va comprendre?

  6. Yves HAYME says:

    Bonjour Sylvain,
    Comme toi dans les années 80, avant le poisson mort manié, je pêchais brochets et truites à l’ondulantes.
    Mes préférées étaient les cuillers Rublex Orkla.