Le lac de Vassivière (23)

NOM PHOTO

 

Il y a quelques années, j’ai eu la chance de découvrir Vassivière grâce à une sortie  organisée par l’Association Morvan Carnassiers, j’ai pu apprécier le cadre et l’ambiance, voici quelques infos utiles:

Ce lac ou plutôt étang (car artificiel) est situé à une altitude moyenne de 650m. Sa superficie est de 1000 ha (9760 pour être précis) pour une contenance d’environ 110 millions de m3. Son périmètre est de 45 km et sa profondeur maximale est de 35m.

 

C’est le plan d’eau le plus important du limousin.

Il est situé au nord ouest du plateau des Millevaches  au milieu d’une zone boisée qui m’a rappelé le Morvan. Il est a cheval sur deux départements que sont la  Creuse et la Haute Vienne.

Ce lac est est totalement aménagé pour le tourisme, il a été mis en eau en 1949 et sa dernière vidange remonterait à 1995.

8 lieux-dits et villages ont été engloutis lors de la mise en eau, toutefois une île subsiste au lieu dit Vassivière, elle a  une superficie de 70 hectares et est reliée à la terre par un pont sous lequel peuvent passer les barques de pêche.

 

Pour la pêche, une carte avec le timbre EHGO ou CHI vous permet de pêcher en règle. Détail important la taille de capture du brochet est ici de 60 cm.

Pour la pêche en barque ou en bateau qui nous intéresse, ce plan d’eau n’est pas limité en puissance moteur et deux belles cales de mises à l’eau sont implantées à AUPHELLE (port Crozat)  et à NERGOUT (Port Nergout), elles sont gratuites tout comme la navigation. Celles du port de Vauveix et du camping de Broussas sont aussi intéressantes mais je n’ai pas pu les tester.

Attention la vitesse y est limitée à 20 km et deux  zones sont réservées à la vitesse et au sport nautique donc à éviter pour la pêche.

 

Cale de mise à l'eau de Port Nergout

 

Venons-en au plus important : les coins de pêche. Trois jours d’exploration m’auront permis de trouver quelques spots. Déjà cherchez les arrivées d’eau, celle de la Maulde à Port de Vauveix  est intéressante, il faut pêcher le plateau à coté du port.

Les abords de l’île face à Vauveix m’auront rapporté un petit brochet et quelques sandres en verticale pour des amis.

Une ancienne digue noyée à l’extrémité de cette baie est un spot reconnu mais sans sondeur c’est mission impossible.

En face de Nergout, la pointe de la presque ile de Chassagnas est excellente et recèle des murets engloutis, c’est un coin archi-connu mais qui a bien donné lors de notre séjour.

 

Les deux queues situés vers Masgrangeas sont à explorer, l’une nous a rapporté un sandre et l’autre plusieurs tapes de brochets et de perches. Ces deux queues sont sauvages et superbes, idéal pour un pique nique et le vent y pénètre bien moins que sur le reste du lac.

Le secteur entre le bord et l’île aux serpents est à explorer et rapporte souvent du carnassier.

La queue de Pierrefite est elle aussi très bonne et abrite des éboulis et des murets, certainement un hameau englouti.

Il existe beaucoup de hauts fonds situés au milieu de nulle part, ils sont balisés par des  bouées et leurs abords sont à explorer.

 

Le haut fond situé derrière le pont de l’île de Vassivière a rapporté pas mal de perches lors de notre dernier séjour, il faut dire qu’on passe de 12m à 3m  de fond en quelques mètres de dérive.

Plus classiquement les piles du pont de l’île abritent quelques perches.

Niveau sécurité, attention si vous possédez une petite barque, le vent peut souffler assez fort et les vagues des bateaux peuvent être importantes. N’oubliez pas qu’un gilet de sauvetage est obligatoire par pêcheur embarqué, on n’est pas obligé de le mettre mais il faut l’avoir à bord.

Pour les pêcheurs en plus grosses barques ou en bateau, n’oubliez pas vos équipements de sécurité, il se raconte que les contrôles sont fréquents.

 

Si vous souhaitez organiser un séjour à plusieurs copains pêcheurs, je vous suggère les gîtes de Cyrille BAILLY (2 places, 4 places et 11 places), des gîtes situés à Port Nergout à deux pas de la mise à l’eau et tout confort, vous trouverez ses coordonnées en fin d’article.

 

Pour la pêche du bord, il existe pas mal de chemins qui font le tour du lac mais oublient les plus beaux coins sauvages, je vous conseille sans réserve la barque.

L’eau est marron mais assez transparente. Le vent est très souvent présent et comme nous sommes sur la plateau des Millevaches, ça peut cailler sévère le matin en été, pensez à un polaire !!

 

Au niveau des commerces, vous avez tout à 15 kilomètres à Royère de Vassivière avec boulangerie, tabac, commerces. Au niveau du lac plusieurs restaurants sont implantés.

Seul reproche que je ferai à ce lac, à l’identique de nos lacs Morvandiaux il est situé à l’écart des grands axes et les routes qui y mènent doivent avoir la même équipe d’entretien que chez nous, c’est à dire pas terrible pour les remorques. Néanmoins on y arrive avec un bon GPS et de la patience.

Gardez la pêche.

Relire l’article sur notre compte rendu du séjour de pêche à Vassivière

Gites de Vassivières

M. Cyrille BAILLY

http://gites.vassiviere.free.fr/

Comments are closed.