Un week end carnassiers pluvieux à Vassivière
avatar

Troisième grand week end pour ma part à Vassivière avec l’ AMC (Association Morvan Carnassiers) en trois ans et toujours ce même constat : Que c’est grand et que c’est dur ce coin du Limousin !

Comme l’année dernière l’ AMC avait loué quelques chalets du camping de Broussas pour accueillir les 36 participants à cette sortie amicale.

Nous sommes arrivés sur place le vendredi vers midi alors que d’autres  étaient déjà là depuis la veille. Mise à l’eau du bass boat sur la cale aménagée de Nergout, toujours aussi pratique, et direction le camping et son ponton privatif pendant que Cathy et Patoche rapatriaient la voiture et la remorque.

 

Une joie de pouvoir naviguer un peu plus longtemps que 3 minutes sur un lac car c’est le temps qu’il me faut pour traverser les Settons avec le bass boat.  Si la vitesse est réglementée à 20 km/h, j’avoue avoir un peu poussé le moteur juste pour le fun et surtout qu’à 20 km/h j’envoie une vague de sillage énorme alors qu’une fois déjaugé quasiment plus aucune vague n’est crée.

 

Installés dans le chalet et rassasiés par de la cochonnaille,  direction la pêche et un coin qui m’avait réussi l’année dernière mais   les poissons semblaient ne pas avoir faim et suivaient nonchalamment les leurres. Cathy arrivera à dérider une perche  d’environ 25 cm avec son habituelle lame mais la belle zébrée se décrochera au bateau.

 

Personnellement c’est un spintail qui fera bouger un jeune brochet  un peu plus vorace que ses copains, un mini bec qui était loin d’atteindre la maille de Vassivière qui est de 60 cm.

 

Nous rentrons après 3 heures de pêche et de découverte pour moi de mon nouveau joujou, une cartographie Navionics avec la bathymétrie de Vassivière, ça aide un peu à trouver les zones favorables.

 

Evidemment une fois rentrés au camping ce fut les retrouvailles avec les membres de l’ AMC dont le célèbre JB qui a encore montré à tous sa maîtrise de la pêche en capturant pas moins de 22 sandres  mais aucun de maillés (50 cm). Après l’apéro de rigueur, direction le barbecue offert par notre association carnassier puis retour au chalet pour une petite nuit avec le réveil programmé pour 5h du matin.

 

A 5h00, je me lève, croise  Patoche, ouvre la porte et constate que c’est un déluge qui tombe du ciel…On se regarde et on retourne se coucher..

7h00, la pluie a cessé, mais le temps est moche. Peu importe nous partons biens protégés par nos équipements nautisme plus efficaces et confortable qu’un Kway.

 

Direction le pont de Vassivière pour une zone repérée sur la carte..Des échos, des bancs de poissons mais pas de carnassiers. Au bout d’une heure, je me dirige sur le plateau face à l’île pour une dérive. Je monte un tail spin plus lourd pour pêcher dans 5/8m et vlan ! Touche et joli poisson qui se défend bien sur ma canne Tenryu. C’est un brochet de 62 cm assez nerveux qui vient à l’épuisette alors que je cherchais les perches.

 

Cathy n’est pas en reste puisque à la lame elle prend cette belle 25 cm sur la même zone. On peigne encore durant une demi heure avant de déclarer forfait et de changer de zone pour les bordures au nord de l’île. Je continue au spintail mais pris d’une envie subite je monte un Dog X Junior de Mégabass pour le fun, Patoche attaque au Sammy 115 blanc et on réussit à faire bouger pas mal de becs mais ceux ci loupent les stickbaits ne laissant qu’un gros bruit et un bouillon derrière le leurre.

 

Le vent commence à souffler fort et seule cette partie du lac semble être calme, Je réussis à choper une perche au stick puis un petit brochet  sauteur qui me gratifie d’un joli combat.

 

 

A midi nous retournons manger au chaud au chalet car le temps se déchaîne  avec un vent très usant pour les nerfs. Petite sieste et retour à la pêche pour 15h. Direction les queues du nord mais le vent s’y engouffre en force et toutes les petites baies protégées sont occupées.  Nous terminons dans le port  de  Vauveix    puis dans la baie de Broussas  où les AMC boys tapent du petit sandre en pagaille en verticale.

 

 

Tout le monde s’est replié dans les petites criques pour échapper au vent mais les forts orages annoncés par météo France nous ont oubliés, tant mieux.

Après un petit apéro avec les copains, direction le resto à coté chez Lolo la Saumure pour une soirée détente. Perso la fatigue me tombait dessus et à 23h j’étais au lit en espérant que le lendemain soit faste !

 

 

Réveil réglé sur 06h00, je me réveille à 05h55 et hume l’air du dehors. Ca sent la pluie mais le vent ne souffle quasiment pas.

A 7h00 nous sommes à l’eau et nous nous arrêtons sur la pointe face à la mise à l’eau de Conjux où quelques murets sont engloutis, un coin qui avait donné du poisson lors des dernières sorties mais rien de rien cette fois ci. J’aurai le plaisir de saluer un pêcheur, auteur comme moi à 1max2peche qui avait eu la même idée que nous et qui n’avait pas non plus pris de poisson ce matin.

Retour sur le plateau  vers le pont de l’île mais le coin est occupé et le vent commence à se mêler à la pluie. Nous partons pour trouver un coin calme mais peine perdue…Donc retour sur les bordures de l’île comme hier sauf que là je monte en taille pour éviter les mini becs, donc un Zclaw 100 mm monté sur ma canne casting. Cathy nous chope encore deux perches  avec sa lame mais pas une tatane en vue, que des perches isolées de ci de là.

 

Je chope encore un mini bec avec pourtant un leurre imposant mais ces petits poissons ont de l’appétit, celui là est treuillé, dropé sur le pont et rapidement décroché pour vite retourner à l’eau.

 

En fin de dérive nous avons comptabilisé quelques suivis et des attaques loupées.  Où sont donc les plus gros, peut être au plus profond mais le vent rend la pêche loin des bordures trop difficile ?  Replis dans l’une des queues pour une nouvelle dérive qui se conclue avec un nouveau baby broc…

 

Il est 11h00, la limite que nous nous étions fixés pour rentrer….Retour, rangement, repas…Nous rentrons à 13h00. Si la pluie ne nous a pas épargnés dans la matinée, elle n’était pas si forte mais dès que nous sommes partis de Vassivière c’est un orage énorme qui s’est abattu sur nous. En 4h de route nous nous taperons au moins 5 gros orages.

 

Bilan de cette sortie : Difficile, en juin c’est dur partout mais particulièrement à Vassivière. Beaucoup de locaux pêchent le sandre mais ils ne sont guère gros. Je remporte la palme avec 5 becs et une perche, Cathy arrive en second avec 4 perches et Patoche n’a pas eu de bol, brecouille pour lui.

Vassivière a un bon potentiel mais peut être pas en juin, plutôt en septembre octobre.  La période des grandes sorties est terminée  pour la team, place au Morvan pour les mois de juillet-août.

 

 

La carto de Vassivière est disponible gratuitement en consultation imprimable sur Navionics.com, rubrique web app, zoomer sur la carte de France jusqu’au lac puis cliquer sur l’icône en forme de cône de sondeur à gauche de l’écran. C’est magique…..Plein d’autres lacs sont en train d’être sondés et cartographiés.

Pour les possesseurs de cartes navionics, une mise à jour s’impose. Je vous présenterai bientôt cette carto communautaire accessible à tous.

Acheter  un Z Claw Zenith

Gardez la pêche.

 

About sylvain l'esoxiste

52 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in reportage de pêche and tagged , , . Bookmark the permalink.

2 Responses to Un week end carnassiers pluvieux à Vassivière

  1. Olivier BERNOLIN says:

    J’suis paumé Sylvain, mise à l’eau de Conjus, c’est le Bourget…????lol