Le coin du débutant : Faut-il tenter le manié ou la tirette ?
avatar

Il y a 20 ans de cela, et ce n’est pas si vieux, pour être dans le coup il fallait pêcher au manié ou à la tirette. Les pêcheurs aux leurres, cuiller ou ondulante, faisaient un peu partie de ceux qui voulaient se simplifier la vie. Les pêcheurs au leurre souple ou au dur n’avaient pas cet écho actuel.

On considérait à cette époque que le manié et la tirette étaient les pêches les plus techniques de toutes, d’ailleurs seules ces deux techniques avaient le droit d’avoir un modèle de canne dédiée.

Puis tout a changé, le marketing y est pour beaucoup mais il n’a fait qu’exploiter notre besoin de collectionnite et désormais les deux techniques reines des années 1980 à 2000 sont devenues has been.

 

Et pourtant, qu’est-ce qu’elles sont efficaces ces techniques pour qui veut avoir des touches !! Mais, il semble que désormais on doive se prosterner devant le leurre et peu importe si on a dix fois moins de touches avec, c’est lui qui a pris le poisson, pas le pêcheur.

Cette longue intro pour vous dire, chers débutants, que comme tous les pêcheurs actuels, lecteurs de ce blog ou pas, vous rêvez de prendre des carnassiers aux leurres mais que votre bourse n’est pas assez remplie pour avoir tout le panel de leurres nécessaires.

Prenez votre mal en patience et mettez-vous au manié. Avec trois ou quatre montures vous réussirez votre sortie et bien plus encore.

 

Le manié et la tirette ont eu leur heure de gloire durant près de 20 ans pas parce que les leurres étaient introuvables mais parce que la technique du manié s’apparente à celle de la mouche ou des techniques les plus complexes. Certes on a toujours tendance à complexifier les choses mais on rentrait en manié comme en religion.  Déjà cette canne spéciale vous positionnait au-dessus de la mêlée qui pêchait au vif ou à la Mepps. Au manié, il fallait apprendre une certaine gestuelle, avoir recours à son sixième sens pour détecter une touche fine qu’un nylon ne transmettait quasiment pas. Cette importante concentration vous donnait l’impression de lire le fond du lac, vous vous faisiez une image mentale de la pêche que la cuiller ou le vif ne rendait pas. On retrouve cette concentration avec la verticale, cette technique qui rend presque fou, car on y perd la notion du temps et de l’espace.

Le manié fut longtemps l’apanage d’une certaine élite de la pêche, celle qui voulait se compliquer la vie, qui voulait comprendre le poisson ou voulait juste frimer au bord de l’eau ! Il faut recontextualiser le tout, en 1990 la très grande majorité des pêcheurs installait 3 cannes au vif et pêchait à la cuiller en attendant la touche.

 

La tirette était bien plus simple, avec elle pas de gestuelle secrète, quoique ? Et pourtant les pêcheurs basiques ont cru qu’elle était complexe alors qu’il ne s’agissait en fait que de traîner un vif sur le fond. Là encore une canne spéciale est apparue qui a classé de fait cette technique dans le top.

Au manié on améliorait sa monture, à la tirette on améliorait ses plombs ou ses bas de lignes. Ce fut l’ époque de la finesse où le plaisir de combattre un poisson sur une ligne en limite de rupture était l’élément le plus sportif. Qu’on gardait ou non son poisson, il fallait le combattre et non le treuiller, lui donner une chance de casser pour satisfaire son besoin primaire de combattre. Mais tout a changé et on treuille le poisson sous prétexte de le relâcher en meilleure forme.

Pêcher au manié et à la tirette vous apprendra au moins la concentration et pas besoin d’une canne spéciale, une ML ou une M avec les carbones actuels suffira pour pratiquer au mieux. Vous aurez aussi une idée du fond que les leurres durs ne donnent pas, vous apprendrez à ferrer au bon moment, pêcher les coins scabreux où vous n’auriez pas osé lancer un leurre à 20 euros. Seul inconvénient à tout ça, il faut balader des vifs avec vous et ça peut paraître rédhibitoire. C’est un peu pour ça à mon avis qu’on voit de moins en moins de pêcheurs au manié et à la tirette du bord.

 

Certes, vous aurez des commentaires désobligeants tels que « tu pêches à la viande ? »  mais peu importe, vous vous serez ouvert l’esprit et vous aurez compris des choses que l’autre n’a même jamais entrevu dans le comportement des carnassiers.

Gardez la pêche.

 

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in le coin du débutant, Techniques classiques and tagged , . Bookmark the permalink.

4 Responses to Le coin du débutant : Faut-il tenter le manié ou la tirette ?

  1. Axel says:

    Salut,
    La pêche au manié ? Complexe, technique, ??? Il faut juste se rappeler qu’à l’époque, la pêche au leurres se limitait à treuiller un bout de ferraille monté sur de la corde à puits, le tout avec avec une nouille en fibre de verre en deux brins (avec virole métallique au milieu) pesant pas moins de 400 grammes …
    Alors, oui, les cannes au manié ont été parmi les premières cannes vraiment « techniques », adaptées à une pêche particulière. et elles ont été les précurseurs de ce qui nous arrive aujourd’hui.
    Quant on voit de nos jours le fagot qu’il faudrait se trimbaler quotidiennement afin de s’adapter à chaque technique devenue tellement spécifique qu’il lui faut une canne dédiée, quant on imagine le choix de leurres (taille, forme, couleur, dur, souple, etc …) qu’il faut pouvoir proposer afin de trouver (avec difficulté) le pattern du jour, je peux vous affirmer que dandiner un manié sous le nez d’un sandre ou d’un brochet n’est pas si compliqué, et qu’il ne résistera pas longtemps …
    Shogun Powa !!!
    Axel

  2. Bonjour, je suis déjà un vieux pêcheur, sniff! !! Mais quel plaisir que cette pêche naturelle, vif ou manié que je pratique toujours, j’ai vu des séances pas si vieilles, ou le souci avec le beauf, prendre des vifs sur place, car dans le seau il n’y a plus rien! …

  3. Yoann says:

    On peut faire tout les leurres qu’on veut… On imitera jamais la nature, du moins à la perfection, car un vif, un poisson ou un ver de terre, restent des êtres vivants donc bien plus efficace !

    Belle article Sylvain, mais il est vrai que la logistique du vif est un peu emmerdante, mais quand on veut de a touche, il n’y a pas de honte, bien au contraire, à passer en manié 😀

  4. Alban says:

    Manié, tirette, drop vif, pêche au posé, vairons manié, moi j’adore ça !