Le brochet au vif au flotteur débrayable
avatar

Je vais aborder ici une technique que je pratique en bateau depuis quelques années et qui m’a rapporté quelques belles prises : Le vif au flotteur débrayable.

Voici comment je procède :

Je suis équipé d’une canne à vif téléscopique assez fine et d’une longueur de 2.4m, en l’occurrence cette année c’est une Daiwa Régal pour 15/40g de puissance. Sur celle ci j’ai monté un moulinet débrayable, un Daiwa BR en taille 4000 qu’on ne trouve malheureusement pas en France mais Shimano en fait de semblables avec sa série baitrunner. Le tout est esché classiquement d’un bon vif avec montage pour ferrage à la touche.

Soit je vois la touche soit j’entends le frein de mon moulinet qui me préviens qu’un carnassier est au bout. Je multiplie ainsi mes chances en pêchant avec un trainard en plus de ma canne à leurre.

Ainsi équipé je peux pêcher avec cette canne qui me servira de canne joker lorsque je pêche les bordures au leurre souple ou à la tirette. Par contre dès que l’on démarre pour une petite dérive, le classique bouchon coulissant ralentit le montage et le fait remonter à la surface.  Il fallait donc pour bien profiter de cette canne, un montage au bouchon lorsque j’étais arrêté et un sans lorsque j’avançais ou que le vent me poussait.

C’est Top Float Innovation avec son flotteur Auto Lib qui est venu à mon secours. Je vous ai déjà présenté cet équipement génial mais il me parait opportun d’y revenir.

 

Ce flotteur possède en haut une agrafe qui lui permet de coulisser et en bas un système de pince par rondelles caoutchouc qui va retenir prisonnier le fil.

 

Deux possibilités, soit on pince fortement le fil au centre du système et le bouchon restera fixe soit on pince à l’extrémité et le bouchon va se débrayer à la touche. Il coulissera alors sur le corps de ligne sans gêner le pêcheur lors d’une prise. Pour régler le fond, plus besoin du stop fil qui coulissait trop ou pas assez ou partait en poussière.

 

Lorsque j’arrête la barque, j’installe ce bouchon en 3 secondes sans besoin de refaire le montage, le vif se ballade et couvre du terrain, lorsque je redémarre j’ôte le bouchon et je pêche alors en tirette ou à la bouboule comme le font les pêcheurs des Pays Bas.

 

On trouve ce flotteur en plusieurs grammages et plusieurs formes, il permet de transformer sa canne à tirette en canne à vif lors du casse croûte par exemple. Ses utilisations sont pratiques et nombreuses et le mécanisme qui le compose est très solide.

Pour la pêche du bord on peut en mettre un dans sa poche de gilet et s’en servir lors d’une pause ou pour faire passer un leurre au dessus d’un arbre noyé comme si l’on avait une bombette flottante  mais amovible !

 

Un petit plus pour agrémenter sa pêche et multiplier les chances de prendre un poisson. Vous trouverez ces flotteurs très pratiques chez les meilleurs détaillants ou en cherchant un peu sur le net.

Gardez la pêche !

 

About sylvain l'esoxiste

52 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Autres matériels, Equipement du pêcheur, Techniques et astuces, Techniques modernes and tagged , . Bookmark the permalink.

2 Responses to Le brochet au vif au flotteur débrayable

  1. jean says:

    je l’ai utilise pour pécher les fera sur le Léman en dérive et il a une fâcheuse tendance a vriller le fil.
    A+jean

  2. John says:

    Bonjour sylvain
    Article interressant flotteur que je connaissais pas , c est vrai facile a utiliser
    Quand je traques et que la derive est importante surtout dans nos lacs ou le vent est souvent present, pour presenter le vif a bonne profondeur ( surtout pour le sandre)
    Je vais essayer ce montage, le plus compliqué c est de trouver les flotteurs .
    A bientot
    JOHN