Communiqué de presse: Elections municipales à Paris, pêche à Paris : halte à la démagogie !
avatar

Dans le cadre des élections municipales pour Paris, plusieurs candidats à la Mairie prônent l’interdiction de la pêche à Paris.

La FNPF (Fédération Nationale pour la Pêche en France et la Protection du Milieu Aquatique) forte de ses 1,5 millions d’adhérents :

– S’insurge devant cette mesure discriminatoire qui priverait plusieurs milliers de pêcheurs de pratiquer leur loisir dans le respect des règles environnementales en matière de protection des espèces et des milieux aquatiques,

– Rappelle le rôle fondamental des pêcheurs et des Associations de pêche en tant que sentinelles de l’environnement, de protecteur des milieux aquatiques et piscicoles, mais également éducatif au titre de l’éducation à  l’environnement.

Utiliser l’interdiction de pêcher comme argument électoral ou électoraliste est dénué de bons sens au regard d’une pratique ancestrale noble.

Nous condamnons avec fermeté ces propos et appelons les pêcheurs Parisiens à ne pas céder à ce chantage.

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in communiqués de presse, Infos FNPF and tagged , . Bookmark the permalink.

9 Responses to Communiqué de presse: Elections municipales à Paris, pêche à Paris : halte à la démagogie !

  1. Léguillier says:

    Bonjour,
    Je suis pêcheur parisien dans paris centre ( l’Yonne me manque tellement d’ailleurs), je me permets de répondre à cet article pour ma première contribution que ce site.
    Les gens sur Paris sont pas forcément agressifs à la vue d’un pêcheur ( quelques uns ça arrive peut être une fois par an), souvent curieux et étonnés. L’association qui cherche à faire stopper la pêche à un budget assez conséquent notamment pour faire poser des affiches dans le métro en nombre assez impressionnant, leurs arguments peuvent se comprendre( soyons fous) mais ce que ces gens là oublient c’est que sur paris, hormis les pêcheurs les poissons tout le monde s’en fout, même ces grands défenseurs de la cause animale. La fédération plutôt que de répondre «  oui c’est nul de faire ça » ferait mieux de répondre par des exemples concrets notamment sur l’aloze, la lutte des bracos ( ils sont nombreux), quitte à mettre la Seine sur paris en no kill ( ce qui est réalité pour une grosse majorité des pêcheurs), mettre des poubelles le long de la Seine pour que les gens y mettent les déchets trouvés ( je vois très souvent des pêcheurs faire le ménage sur les berges, alors que les promeneurs que dalle)
    Je pense aussi que si un jour ces gens là parviennent au graal de la pêche à paris interdite, je doute sincèrement qu’ils s’en contentent, je les vois plutôt prendre confiance.

    • Bonjour, les animalistes ne se contenteront pas de Paris, ils vont tenter d’imposer leurs croyances dans toutes les métropoles où beaucoup de gens sont tellement loin de la vraie vie qu’ils sont réceptifs à leurs discours, puis ensuite, forts de leurs audience, ils déverseront leurs théories partout….Je suis pessimiste sur le long long terme pour la pêche de loisir.

      • Léguillier says:

        C’est exact, le grand soucis c’est que dans l’ensemble ils connaissent vraiment que dalle, et vu que la majorité des gens aussi. En même temps faut leur reconnaître ça, attaquer la pêche à Paris, une réponse mollassonne de la fede ( hormis la caravane du tdf lol), remettre une couche pendant les élections pour les mairies, réponse mollassonne une fois de plus de la fede ( rien que le domaine public radio etc), ils sont pas si cons et j’ai bien peur que ça passe un jour

  2. Yoann says:

    D’une part… Interdire la pêche sur la Seine, n’est pas de la compétence du Maire.

    C’est uniquement la compétence du Préfet se réferant au code de l’environnement.

    Je doute, que le Préfet, accède un jour à cette demande, ne serait ce même si elle émmanait de la Mairie de Paris.

    Il n’y a donc même pas lieu d’en parler, mais c’est déplorable sur le papier, maintenant au vu de l’état de la politique, ça ne m’étonne pas.

    D’autres part sur 4 points:

    N°1: la souffrance animal, est quand même peu importante lors de la pêche des poissons dite tradionnel (lancer où gaule).

    N°2: On ne peux nier qu’un pêcheur à un impact environnemental (plomb perdu, plastique souple perdu, plastique dur perdu, fil perdu, tresse perdu avec colorant), mais vu que normalement et sauf erreur de ma part,il y a d’autres sources de pollution environnemental beaucoup plus importante à Paris, que celle engendrer par la pêche.

    N03: faut il mieux voir des jeunes, pêchers où commettre de la délinquance ?

    Mais bon j’imagine que ces politiciens ne se posent même pas ces questions, et que… Il y aura bien quelques badaux que cette argument va toucher.

    après, je pense que: la FNPF, n’est malheureusement pas la meilleur pour donner des leçons, au vu de la gestion de la pêche en France trop inspirer de la politique (et pourtant je suis un défenseur de ma fédération au niveau départemental…).

    Merci pour l’info Sylvain.
    @+

    • Selon moi le malaise est societal, on veut nous faire croire que les animaux de toutes sortes sont nos égaux, c’est ça qu’il faut combattre pour moi, le reste en découlera;

      • Bonjour, d’accord avec toi, je suis chasseur , pêcheur, l’animal convoité à droit au respect c’est sûr, poisson ou gibier et aussi les animaux de boucherie, mais cela c’est fait de tout temps, on accuse chasseurs, pêcheurs, boucher, de faire souffrir les bêtes, dans la nature,un gardon pris par un brochet, un lapin pris par un renard, un cerf forcé par des loups , après une longue poursuite, »tiens!!! ça ressemble à la chasse à courre », ne souffrent ils pas?? On ne mange pas que de l’herbe, le problème comme tu le dis, est vraiment sociétaires. ..@+

  3. Bonjour , pour ma part je pêche en plein morvan , et souvent dans des espaces vierges sans habitations! J’ai beaucoup de chance! Mais je pense aux parisiens qui aiment la pêche, pourquoi devrait ils faire des kms pour leur loisir, alors qu’on peut le faire à l’intérieur de la ville, je ne vois pas en quoi ça peut gêner l’opinion et les instances politiques? Du grand n’importe quoi!!