CNPL 2019 côtés électronique et nautisme
avatar

Ce CNPL était marqué cette année par l’absence d’une des grandes marques d’électronique nautique, en effet Raymarine avait fait l’impasse sur le salon alors qu’on trouvait ses trois concurrents présents.

Au niveau du nautisme, si les marques habituelles étaient là, de nouvelles marques ont fait leur apparition, originaires des pays de l’Est ces bateaux ont une excellente finition et un tarif abordable.

La grande interrogation qui taraudait ce salon alors que beaucoup de pêcheurs rêvent d’investir dans un bateau est la hausse de tarif des coques en provenance des États-Unis. Il faut savoir que certains modèles vont augmenter de 20 % ce qui va notablement impacter le marché.

Pour autant on retrouvait sur le CNPL les marques Tracker et Nitro distribuées par Bass Boat Europe, de beaux bass boat plutôt luxueux qu’on croise régulièrement sur nos eaux hexagonales.

 

On retrouvait aussi Lund et Alumacraft sur le stand Rod et Pod avec des modèles de walleye boat très adaptés à nos eaux et à la Hollande.

 

La révélation de ce salon a été les bateaux Finval, des coques ukrainiennes en alu avec une finition à faire pâlir Marcraft. Jugez par vous-même, carpettes sur mesures au fond des coffres, vivier alu, coffre spécial téléphone portable vitré avec prise USB à côté pour rechargement.

 

Niveau bass boat on pouvait découvrir la marque Vexus importée par Mathieu Couradeau, un alu qui a le comportement d’une coque fibre ceci à cause d’une structure de coque spécifique que seule propose cette marque.

 

Comme toujours aussi la marque Technostrat qui continue son bonhomme de chemin avec des barques fibres très bien réalisées. la marque XTS est une déclinaison des barques Technostrat qui propose des aménagements astucieux.

 

Bien entendu on trouvait d’autres coques sur d’autres marques mais le temps m’a manqué pour m’ attarder plus longtemps sur cette partie du salon consacrée au nautisme pêche qui s’agrandit d’ années en années.

 

Passons à l’ électronique avec un passage chez Garmin qui présentait sa révolution avec le Panoptix  Livescope, une vue animée en temps réel époustouflante. Une nouvelle sonde était présentée, plus petite et compacte la LV S32 qui demande  l’usage d’un boitier black box externe pour bien profiter de cette nouvelle fonction qu’on pourra utiliser sur les GPSMAP et les ECHOMAP +.

Chez Garmin, j’aurai pu constater cette envie de proposer toujours de nouveaux produits et de nouvelles avancées technologiques, je vous annonce du très lourd à venir.

 

Passons chez Lowrance avec son tout nouveau modèle HDS Live, destiné à remplacer les HDS Carbone, un nouveau look avec écran affleurant pour des écrans de 7 à 16 pouces.

La technologie Livesight, la même que Le Panoptix Live de Garmin n’est pas encore disponible mais ça ne saurait tarder. Elle est encore en phase de test chez les ingénieurs de la marque mais est annoncée pour cette année.

2019 annonce aussi la seconde génération des Elite TI, trois tailles en 12/9 et 7 pouces pour ces combinés tactiles moins chers que les HDS. Les Elite peuvent se connecter entre eux en wifi, pratique lorsqu’on a plusieurs sondeurs, pas besoin de tirer des câbles.

 

Chez Humminbird, moins de nouveautés mais une amélioration du Mega imaging qui prend une portée supérieure.  De nouveaux modèles d’Hélix en génération 3, dont les écrans sont plus lumineux et le logiciel plus rapide.

 

Je vous ai parlé de l’absence de Raymarine mais ils n’étaient pas les seuls, un absent de taille avec Amiaud, cette société qui propose énormément d’ accastillage et que j’avais toujours vu présente sur le CNPL n’était malheureusement pas là.

Certec, la marque française de gilets de sauvetage nous présentait ses créations avec un gilet à la coupe moins gênante pour les pêcheurs. Je vous le présenterai bientôt puisque mon coéquipier Patoche a craqué.

 

Du coté des batteries Lithium qui seront bientôt la norme on trouvait les deux grandes marques actuelles : BBS et LBS. Des batteries encore un peu chères mais qui n’ont que des avantages, je vais bientôt craquer pour ma barque.

 

Je retiendrai de ce salon au niveau de l’ électronique et du nautisme deux choses, la révolution dans le domaine des sondeurs avec le Panotpix Livescope de Garmin et du côté des bateaux, la finition exceptionnelle des Finval.

Gardez la pêche et vivement le prochain CNPL.

 

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Salons locaux et CNPL and tagged , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.