Vif : le ver de terre, une alternative au vif pour les percidés

Qui n’a jamais pêché au ver en cherchant les perches et pris un brochet par accident ?  Par accident, peut être pas ! Le ver est unanimement apprécié par les carnassiers, tous les carnassiers.

J’ai pu en faire l’ expérience cette année encore et si je n’avais qu’un conseil à vous donner ce serait celui-ci : Ayez toujours avec vous une boite de vers canadiens lorsque vous pêchez au vif, on ne sait jamais.

Lire la suite

Vif : quelques bons postes à connaître

Pêcher au vif requiert un minimum de stratégie, il est loin le temps où jeune pêcheur, je m’installais là où il y avait de la place sans me soucier du relief du poste.

Je suis souvent revenu à la maison bredouille et lorsque le lac ou la rivière baissait c’est là que je me rendais compte que je pêchais dans le grand néant.

Lire la suite

Brochet : Stratégie de saison en barque

Après un déconfinement qui s’est fait attendre, le pêcheur qui va faire son ouverture du brochet en barque aura le choix en termes de famille de leurres à utiliser.

Le poisson à cibler en particulier sera bien entendu le brochet, le sandre devrait avoir frayé au vu des températures et de l’ensoleillement d’avril mais cela reste à vérifier.

Les perches elles aussi devraient avoir frayé mais les beaux poissons à l’ouverture sont assez rares.

Lire la suite

Sandre: les leurres et animations oubliées

Lors de l’épisode préhistorique nommé leurresouplique, situé entre le cuillerocène et le topwateracé, on pêchait le sandre au twist, au manié ou à la tirette et on cartonnait surtout quand sont apparus les leurres souples.

Les premiers twists de Mister Twister n’étaient alors disponibles qu’en une seule taille et en coloris blanc ou jaune. Dans les années qui suivirent des noirs, des rouges et d’autres teintes sont apparues, des formes nouvelles ont ainsi évolué jusqu’à presque faire oublier ce petit twist qui avait tellement pris de poisson.

Lire la suite

Truite : S’échapper en ruisseau pour trouver des sauvages

Comme tous les ans depuis maintenant 30 ans, j’ai pris l’habitude de partir pêcher la truite en ruisseau au mois d’avril.

Juste avant que la végétation rivulaire ne mette à mal nos lancers, le mois d’avril permet de se mesurer à des truites, certes petites, mais extrêmement méfiantes.

Or, cette année, mes sorties sur les ruisseaux du Morvan ont été mises à mal par le confinement dû au Covid 19, pour autant avec 30 ans d’expérience, je pense pouvoir être à même de vous en expliquer les tenants et aboutissants. Peut-être aurez-vous la possibilité d’y aller en mai ?

Lire la suite

Corégone : Stratégie de début de saison

Si vous avez la chance d’ habiter à une distance raisonnable d’un lac abritant le corégone, je vous conseille vivement d’aller le pêcher, surtout en ce début de saison où sa pêche est moins aléatoire qu’en plein été.

Le corégone est un poisson lacustre qui navigue sans cesse à la recherche de nourriture, soit il se nourrit sur le fond en recherchant les larves dans le substrat soit plus classiquement entre deux eaux en mangeant le zooplancton et les larves de chironomes qui remontent du fond ou redescendent de la surface.

Lire la suite

Truite : nylon ou tresse ?

Si pour la pêche du carnassier en seconde catégorie le débat nylon/tresse semble tranché, c’est vers la truite en première catégorie ou en réservoir que la question se pose encore : Faut-il garnir son moulinet de tresse ou de nylon pour pêcher la truite ?

A cette question, plusieurs réponses peuvent être apportées en détaillant les raisons de notre choix, car selon le type de pêche, le biotope et la météo, plusieurs possibilités s’offrent à nous.

Lire la suite

La poudre plastifiante pour têtes plombées Optimum TP

Le leurre souple a acquis une place d’honneur parmi les leurres les plus utilisés mais les têtes plombées simples qui l’accompagnent restent souvent ternes et moches. Optimum TP, c’est le nom d’une nouvelle marque de poudre plastifiante facile d’usage pour donner à vos têtes plombées un look plus élaboré.

Cette poudre a été mise au point après plusieurs mois de test, en effet elle contient divers produits pour teinter mais aussi plastifier. L’avantage de ce produit par rapport à la peinture en poudre qu’on trouve en vente sur les sites de bricolage de pêche est que son application est des plus aisées.

Lire la suite

Truite : Savoir préparer son ouverture 2020

Nous entrons dans les dernières semaines avant l’ouverture de la truite et en pêcheur prévoyant il y a encore quelques achats à faire, quelques travaux à réaliser et quelques projets à mettre en route.

La toute première chose à faire est de sortir toutes ses affaires relatives à la truite, ainsi on pourra vérifier visuellement si tout est OK. Sortez donc des placards vos cuissardes et bottes pour vérifier si le caoutchouc n’est pas fendu et réparer tranquillement cette petite fuite dans le néoprène qui vous a ennuyé en fin de saison.

Lire la suite

Les postes à truites incontournables en période d’ouverture

Dans un peu plus d’un mois arrive l’ ouverture de la truite et pour beaucoup de pêcheurs qui ne sont pas des spécialistes se pose toujours la question de leurs tenues en rivière ou en étang à cette période de l’année.

La mi-mars avec sa météo aléatoire va cumuler eaux basses, claires et très froides puis eaux teintées, hautes et plus chaudes à cause des giboulées. Voyons donc où devraient se trouver les truites dans ces deux cas de figure.

Lire la suite

Les postes à brochets incontournables en fleuve et rivière

Le fleuve ou la rivière ont cet avantage d’être plus « lisibles » pour le pêcheur profane, en effet on remarque mieux les zones profondes et abritées sur ces biotopes susceptibles d’accueillir un grandgousier.

Découvrons ces postes à ne pas manquer sous peine de passer à côté de la pêche en les examinant selon la saison.

Lire la suite

Vif : En plombée, pas que pour le sandre

Si une grande majorité de pêcheurs au vif recherchent le carnassier au bouchon, il en est d’astucieux qui ont compris qu’on pouvait efficacement le pêcher en plombée.

Les seuls pêcheurs qu’on rencontre en plombée sont la plupart du temps des pêcheurs de sandre qu’on voit tendus à l’ouverture puis au coeur de l’ hiver. Le plus souvent la canne est posée sur un petit pique et le carré de polystyrene est placé devant le scion pour avertir d’un départ.

Lire la suite

Sondeur : N’enterrons pas l’imagerie latérale

Lorsqu’Humminbird a sorti cette technologie d’imagerie latérale baptisée Side Imaging en 2005, tout le monde a salué la prouesse technologique. On passait d’une 2d classique à quelque chose qu’on avait encore jamais vu et nombre de pêcheurs ont alors cassé leur tirelire pour s’offrir cette technologie.

Les autres marques ont suivi et désormais on trouve cette technologie d’imagerie latérale sur un grand nombre d’appareils toutes marques confondues.

Lire la suite

Vif : Comment pratiquer en bateau

La pêche au vif en barque ou en bateau n’est pas l’apanage du vingtième siècle, elle se pratique encore beaucoup à notre époque et bien qu’elle fasse hurler certains rigoristes du nokill elle est tout autant respectable que n’importe quel autre mode de pêche.

Il y a longtemps que je ne pratique plus la « vraie » pêche au vif en barque, celle où on se cale au poids et où on tend ses quatre cannes à bouchon. Si j’ai arrêté c’est tout simplement parce que c’est compliqué, il faut sans arrêt défaire les montages emmêlés et garder une provision de vifs contraignante.

Lire la suite

Vif : le timing délicat du ferrage

Il reste encore dans la mémoire collective une légende concernant le temps à prendre avant de ferrer au vif : Le temps de se rouler une cigarette… Et certains portent cette affirmation à son paroxysme puisqu’ils attendent au moins le temps de la fumer en plus, réduisant ainsi à néant toute chance pour le brochet de survivre.

Lire la suite