Augmentation de la carte de pêche 2020, et hop c’est reparti !
avatar

Ca faisait longtemps… En fait trois ans que la carte de pêche n’avait pas augmenté. La dernière fois c’était le tarif de la partie interfédérale (E.H.G.O.) qui avait amené le prix du permis à 96 euros. Cette fois c’est la part CPMA qui augmente.

Certes comme je l’ai écrit à maintes reprises, le tarif d’un permis de pêche reste encore accessible par rapport à des licences sportives néanmoins le seuil psychologique des 100 euros est franchi ce qui n’augure rien de bon pour l’avenir.

 

Les augmentations devraient être les suivantes :

  • Carte interfédérale : 100 euros soit 4 euros d’augmentation
  • Carte femme : 35 euros soit 2 euros d’augmentation
  • Carte hebdomadaire : 33 euros soit 1 euro d’augmentation
  • Carte journalière : 10 euros soit 1 euro d’augmentation (selon les départements)
  • Carte majeur départementale : 78 euros soit 2 euros d’augmentation
  • Carte mineur : 21 euros soit 1 euro d’augmentation

Voici un graphique vous montrant l’augmentation régulière de notre chère carte de pêche (au sens propre comme au figuré).

 

A titre comparatif le coût de la vie moyen a augmenté peu ou prou de la même manière mais quand même moins vite, en moyenne deux fois moins vite. Sur les 10 dernières années l’ inflation a été de 9,5 %, parallèlement celle de la carte interfédérale a été de  16.5 % soit une tout petit peu moins que le double.

Attardons-nous un peu sur la part des différents acteurs contenu dans une carte de pêche car lorsque nous achetons une carte nous cotisons à une AAPPMA, une fédération et nous payons une taxe dite CPMA.

Voici un tableau émanant de la fédération de pêche de Saône-et-Loire (top 5 des ventes de cartes en France) qui vous montre la ventilation de l’ argent.

Sur une carte à 96 euros en 2019 : 25,40 euros est parti à la FNPF qui a redonné une grande part de ceci sous forme de subventions aux fédés. 8,8 euros est parti aux agences de l’ eau dont on ne sait pas franchement ce qu’elles en font avec, surtout pour la pêche…

Ma fédé a encaissé directement 20,30 euros, mon AAPPMA 15,25 euros et une caisse de compensation destinée à aider les petites AAPPMA face aux grandes a reçu 5,25 euros. Terminons avec l’EHGO qui a encaissé 21 euros.

La loi oblige les AAPPMA à adhérer à une fédé, de même que les fédés à adhérer à la FNPF. La caisse de compensation n’est qu’une cuisine locale et l’ EHGO une strate, une caisse commune dont on peut se demander pourquoi elle est là si ce n’est elle aussi de servir de caisse de compensation entre fédés adhérentes.

 

Ca c’est la théorie où tout devrait bien se passer mais la réalité se heurte au fait que ce sont des humains, des élus qui gèrent ça. La part AAPPMA, celle qui paye les rempoissonnements, les nettoyages…n’a pas augmenté depuis le passage à l’euro chez nous et encore dans certains départements elle n’existe même pas, tout est géré par la fédé qui redistribue. Certes la fédé va aider pour acheter une tronçonneuse mais il faudra réclamer, monter un dossier pour une subvention, quelquefois flatter pour recevoir.

Cette gestion étant soumise à des élus, les dérapages sont là car une majorité d’ élus souhaitent être réelu et mener à bien leur propre projet ou rester dans un certain type de confort social. Certains seront à fond sur la pêche, d’autres sur la protection des milieux, d’autres sur d’ autres choses, c’est humain mais ça ne profite pas toujours au pêcheur ou au poisson selon le point de vue utilisé.

Cette année on a encore vu la polémique de « génération pêche au tour de France » enfler sur le réseau social de référence qu’est Facebook. Beaucoup de yaka faucon ont donné un avis éclairé sur le sujet mais peu ont réfléchi en termes de gestion d’entreprise car notre bateau FNPF doit se gérer comme une entreprise. Il est juste nécessaire de communiquer pour maintenir les effectifs qui vont cotiser et permettre de continuer. Si on se replie sur soi, il restera à terme un bel entre soi de passionnés qui ne pourront rien faire puisqu’ils n’auront plus les sousous dans la popoche afin de réhabiliter tel milieu ou d’aménager tel autre.

Certains ont vilipendé le budget com de la FNPF en proposant de salarier des gardes, j’avais déjà fait le calcul et ça ne fait même pas un garde par département, juste un pour le quart des départements ( 800 000 euros pour le tour de France, comptez au minimum 30 000 euros de salaires et cotisations pour un garde par an payé à 1500 euros sans compter la voiture, les frais..). Cette com à destination du tour de France représenterait 3 % du budget de la FNPF et elle me paraît plutôt opportune en termes de visibilité tout public pas comme celle de payer des encarts publicitaires dans des magazines de pêche. Pourrait-on faire mieux avec ce budget, peut-être mais la solution miracle n’a pas encore été découverte.

 

Ce système associatif, basé sur des strates multiples n’est pas la meilleure chose pour gérer efficacement la pêche et notre argent car il s’agit bien de nos sous. Très objectivement la carte de pêche est bien trop chère quand on voit ce qu’elle offre. Des kilomètres de rivières et fleuves, des lacs, des étangs mais très peu sont poissonneux, faciles d’accès, sans contraintes diverses. Bien entendu si tout était privé ça coûterait encore plus cher mais si un lac de mon secteur était à la hauteur de mes espérances en termes de population piscicole je n’aurais pas besoin d’aller voir ailleurs.

100 euros, ça en fait une somme pour avoir le droit de jeter mes leurres, garder un brochet et trois sandres par an. Autant les acheter ? Mais il se trouve que j’aime les bredouilles, les aubes estivales, les matinées brumeuses de novembre au bord de l’eau, j’aime acheter du matériel, voguer sur les lacs, arpenter les berges, cuire au soleil ou grelotter de froid. J’aime la pêche plus que le poisson et 100 euros pour quelqu’un qui comme moi va quasiment 100 fois à la pêche dans sa saison, ça ne représente qu’un euro  par sortie. Mais pour un jeune qui démarre dans la vie ou un vieux pêcheur avec une petite retraite qui ne peut guère bouger de son coin et ne peut pas crapahuter dans la nature, c’est juste indécent pour avoir le droit de tremper sa ligne.

L’année prochaine, une des strates de ce permis demandera une nouvelle augmentation, toujours bien justifiée selon elle. Dans mon département nous avons perdu un poste de technicien (garde) par conséquent la part fédé aurait dû baisser non ?  100 euros, ce n’est que 4 euros de plus mais c’est une limite que mon esprit a défini comme une barrière à ne pas dépasser. Il me faut payer et en plus donner de mon temps pour mon AAPPMA pour prendre juste quelques poissons…La pêche, une quête de l’ impossible, une course à l’ inutile selon certains, un combat épique biaisé où le pêcheur gagne tout le temps face au poisson mais pas face à ses contemporains selon d’autres.

 

En conclusion, si vous n’êtes pas content de ces augmentations ou de la gestion de la pêche en France, engagez-vous au sein de votre AAPPMA puis de votre fédé, puis de la FNPF, sinon arrêtez de crier haro sur le baudet. Polémiquer en accusant la FNPF de tous les maux sur les réseaux sociaux c’est méconnaître le pouvoir des fédés et ça n’a jamais fait réellement avancer quoi que ce soit, sauf gonfler l’égo des polémistes et provoquer une tempête dans un verre d’eau.

Nous pouvons tous changer cela, en allant à l’ AG de notre AAPPMA pour commencer !  En attendant, et pour ceux qui auraient lu en diagonale ce long article un peu indigeste, STOP à ces augmentations sans arrêt de la carte de pêche  sinon à force de tirer sur la tresse, elle va finir par lâcher. Un tarif de carte de pêche qui augmente deux fois plus vite que l’inflation, où est le service supplémentaire qui justifie une telle hausse ? Que font ceux qui sont censés nous représenter et veiller sur nos intérêts, voici des questions légitimes.

Gardez la pêche

Relire ces articles connexes :

Les subventions de la FNPF à nos fédés 

 800 000 euros de pubs de la FNPF au tour de France    

Prix des cartes de pêche 2013, pourquoi s’ énerver ?   

 

About sylvain l'esoxiste

52 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Editorial - Coup de gueule, réflexions diverses, Vie des AAPPMA et des fédés and tagged , , . Bookmark the permalink.

23 Responses to Augmentation de la carte de pêche 2020, et hop c’est reparti !

  1. stephane says:

    salut marre de tout ses reglements a chaque fois que vous changez d’endroit vous ne savez meme pas si vous avez le droit de pecher quoi comment sans ardilllon sans seau a vifs on est tombe dans le grand nimporte quoi est on viandard de garder un sandre ou brochet ou alors ces messieurs decideurs ne mangent ils pas de viande ou alors preferent ils du saumon eleve aux granules arretons les conneries

  2. Le grognon says:

    La pêche et sa gestion en France devient du foutage de gueule. 100 balles !
    On paye une blinde pour de moins en moins de parcours (suppression de nombreux lacs de barrages), rivières à sec …
    Bref à l’étranger (USA, Espagne etc …) la carte est bien moins chère et les parcours bien plus poissonneux !
    Mon avis : beaucoup trop de frais de structure et pas assez pour le concret.
    Et malgré ce que tu dis le tour de France est une vaste connerie. 3% sur le volume d’argent, c’est énorme ! On a pas besoin de communiquer mon cher Sylvain mais de beaux parcours. Le jour où il y aura vraiment du poisson à prendre, ne t’en fais pas les pêcheurs reviendront. Et ce n’est pas en balançant des casquettes et des crayons dans la foule que ça arrangera les choses soit en sûr !

  3. MARTIN says:

    Présentation faite, voici les actions que nous menons pour stabiliser les effectifs, voir légèrement augmenter nos effectifs.
    Le permis découverte est offerte pour l’achat d’un permis majeur avec lien de parenté.
    Cela marche très bien et coûte que 3€ à l’aapmma par permis.
    Cette année nous avons décidé de faire le permis moins de 18 ans à 10 € au lieu de20€,résultat effectif doublé. Passé de 6 à 13.
    Cela n’est pas grand chose mais nous sommes une petite asso et vendons aujourd’hui 150 permis, alors qu’il y a 4 ans quand j’ai repris la société de pêche qui allait disparaître faute de membres de bureau nous étions à une centaine de permis.
    Je demande aux jeunes de s’engager dans les Aappma pour donner du sang neuf et des idées novatrices, je ne suis pas très vieux d’ailleurs puisque j’ai 36 ans.
    Je suis attristé de ne voir que 2,3personnes lors des assemblée générale.
    Peu importe la pêche pratiquée nous sommes pêcheurs et amoureux de la nature avant tout.
    Je fais un petit peu de pubs il s’ agit de l’aapmma La ravageuse à Ecuisses (71).

    • Je suis également président d’une AAPPMA, j’ai proposé à mon CA d’offrir la carte découverte à tous les jeunes de moins de 12 ans qui se présenteraient chez nos dépositaires, pour l’instant rien n’est encore décidé, à moins que l’on s’oriente vers une remise de 50% sur les cartes découverte et mineures…..
      Je souhaiterais ajouter une chose au sujet des agences de l’eau et de l’EGHO, ces années dernières tous nos dossiers de reconnexion de ruisseaux et d’entretient de berges ont bénéficié dans leurs financements de subventions des Agences Loire Bretagne et Seine Normandie, puisque nous sommes sur 2 bassins versants, ainsi que de subventions de l’EGHO. Par contre il semblerait que désormais les financements par les agences de l’eau soient plus difficiles à obtenir , à suivre.De plus, je signale que nous avons fait part au président de notre Fédération Départemental de notre opposition à une telle hausse des tarifs des cartes, ce n’est pas en augmentant les prix que nous allons enrayer la baisse des effectifs. Concernant le Tour de France, je suis un fan de cyclisme et surtout du Tour de France, mais je ne vois pas l’intérêt de la présence de la Fédé Nationale aux départs et aux arrivées ainsi que dans la caravane. Ce n’est pas en distribuant des pares soleil de voiture que l’on va amener ou ramener des gens à la pêche.Cet argent serait mieux utilisé en nous aidant à créer des ateliers pêche pour les jeunes avec l’appui de Guides de Pêche professionnels.

  4. MARTIN says:

    Bonjour,

    Je suis président d’une Aappma et je voulais également donner mon point de vue.

  5. jacques says:

    Les pêcheurs de carnassiers au leurre n’ont pas besoin pour la plupart de la cotisation EGHO car ils pêchent à une ligne.

  6. Vanessa says:

    Espérons que ça évoluera…

  7. JOJO l'Affreux says:

    Effectivement très bel article sur cette augmentation de plus,tout comme toi Sylvain je me pose cette même question qu’est ce qui justifie cela ???? Je pense tout simplement que c’est dû comme souvent hélas à une nouvelle baisse sensible des effectifs de pêcheurs,donc pour pallier ce manque à gagner on continue d’augmenter le tarif des cartes,c’est simple et facile à comprendre!!! Il est aussi vrai que les privés ont de beaux jours devant eux et avec la disparition programmée de la pêche de loisirs associative leur avenir est plutôt radieux.Si la FNPF pouvait avoir le courage pour une fois de nous expliquer le pourquoi de ce nouveau tarif en hausse pour commencer,se serait surement un bon début.Cette politique du n’importe quoi n’a vraiment que trop duré,perso je trouve cette énième augmentation injustifiée et même lamentable dans le contexte actuel !!!

    • François LE SAGER says:

      Si 4€ d’augmentation sur une carte interfédérale ‘personne majeure’ il y avait (2€/FNPF + 1€/AAPPMA/FD + 1€ CLUB RECIPROCITAIRE CHI/EHGO/URNE) cela se justifie sur l’application d’une règle, en lien avec une volonté de moyen financier constant des structures, prenant en compte l’évolution des effectifs et l’indice INSEE de l’évolution du coût de la vie. Personne ne peut nier que la réciprocité (départementale et interdépartementale au travers les clubs réciprocitaires à simplifier la vie aux pêcheurs en leur permettant de n’avoir plus qu’une carte à acheter…n’oublions pas qu’il y avait par le passé, pour pêcher un peu plus loin que chez soi, l’obligation d’avoir une carte d’ x aappmas…pour un cout bien supérieur à l’actuel. Si l’on veut que la pêche associative dispose toujours de collaborateurs qualifiés pour la représenter aux côtés des administrateurs élus et bénévoles il faut accepter que notre loisir est un coût et celui de la pêche, en comparaison de beaucoup d’autres, ne semble pas prohibitif.

      • Je pense aussi que 100€ par an n’est pas énorme comparé à d’autres loisirs, même si j’aimerais que ce soit moins cher!
        Ça fait 8,30€ par mois ou 27 cents par jour, soit beaucoup moins cher que plein d’autres trucs qu’on paye sans sourciller et sans réfléchir… Et avec ça on peut pêcher partout en France ou presque.
        Ce qu’on demande tous c’est que cet argent soit mieux utilisé, et avec plus de transparence.
        L’annualisation de la carte de pêche serait aussi une bonne idée, ça permettrait de choisir sa période de pêche. La piste serait étudié paraît-il par la FNPF…

      • JOJO l'Affreux says:

        Bonjour,je ne sais pas dans quel département vous trempez du fil dans l’eau,mais chez moi dans le Bas-Rhin la réciprocité n’est pas encore de mise chez les 117 AAPPMA et loin s’en faut !!! Où je vous rejoins c’est qu’effectivement si la réciprocité était bien plus présente le prix de la carte même avec cette augmentation ne serait pas bien entendu prohibitif,hélas nous en sommes bien loin.

  8. Mazzolini says:

    La carte augmente beaucoup trop et on peu de moins en moins pêcher .Cette année dans ma région (la Loire ),grosse période de sécheresse donc pas de pêche le barrage de villerest et le plus souvent tout vert donc pas de pêche et ça toutes les années.

  9. Bonjour sylvain, il est vrai qu’il y en a marre des augmentations, et pas que pour la pêche, par contre moi ma pension à baissé  » cause  » csg! Mais la n’est pas le sujet, si au moins la fédération utilisait cette augmentation à bon escient? Il est vrai que certaines aappma gèrent bien leur caisse, travaux, lâcher, gestion, lutte contre les bracos, etc… malheureusement pas toutes ,et loin de la! Pour ma part je suis assez réglo envers la loi, mais pour dire sur les 5 dernières années, je n’ai été contrôlé que 2 fois, et qui plus est : 1 fois par un garde chasse oncfs sur le morvan , et l’autre fois par un garde particulier à torcy, et c’est tout! Triste!! Je paierais les 100 euros car je suis passionné, mais le problème reste entier! ☺ amitiés! !!

  10. Pêcheur du 42 says:

    Les privés ont de beaux jours devant eux !!
    Que la FÉDÉ continue c’est vraiment parfait…..
    Une gestion déplorable !!!
    J’avais encore des doutes sur le fait de reprendre ma carte, et bien ce n’est plus le cas.Et nous sommes nombreux a avoir cette réflexion. La Loire se vide et rien est fait, la goutte d’eau vien de tomber !

  11. fred says:

    bonjour,

    Que pensez vous du fait pour les AAPPMA (qui n’en serez plus du coup) de quitter les fédérations et de gérer les parcours grâce à des associations?
    Il n’y aurait plus qu’a prélever le cout de la cotisation à l’association sans plus engraisser la FNPF, Fédération, agence de l’eau…
    Le problème est qu’il faut tout de même avoir une carte dans une AAPPMA pour acquitter la CPMA.

    • Bonjour,
      Légalement, il faut au minimum une cotisation « association » et une CPMA sur tout ce qui est du domaine privé mais en ce cas pas de réciprocité interdépartementale. On peut fort bien cotiser dans une association de pêche sans avoir à payer une part fédé, donc ne pas être une AAPPMA (stricto sensu). Je l’ ai fait durant 5 ans pour une société de pêche privée à laquelle il y avait quand même une affiliation CPMA

  12. Dreyfus says:

    Merci pour cet article, il n’y a pas que le prix du permis qui est à revoir mais aussi cette politique de cartes à tout va: vendre des permis coûte que coûte. C’est se tirer une balle dans le pied que d’oublier le rôle fédérateur et offrir à n’importe qui, n’importe quand (et aussi souvent que l’on veut) un droit de pêche temporaire ( hebdo, journalier) sans avoir préalablement acquis un permis annuel. De la sorte on démantèle la base des adhérents au profit de pêcheurs papillonneurs qui courent après les « bons spots » restants, (même quand le milieu fragilisé ne peut plus accueillir ces foules). Que d’incompétence chez ces décideurs de tout et de n’importe quoi !

  13. Yoann says:

    Salut Sylvain, belle article.

    Oui la carte de pêche augmente trop. 2euros pour la Carte majeur départementale ? La fédération pêche se rattrape de « l’effet gilet jaune » apparament (je sais pas si c’est ça qui avait fait que en janvier dernier cela n’avait pas augmenter).

    La réalité c’est que à force d’augmenter le prix: on perd des adhérents.

    Mais on ne perd pas de pêcheurs, la différence est crucial, car beaucoup pêchent sans carte de pêche.

    Dans mon coin (ille et vilaine), j’ai rencontrer un pêcheur mardi dernier (pas hier) en float tube qui critiquait la fédé 35, propos mal justifier, bref échange de parole impossible entre lui et moi car… je parlais à un mur.

    Oui, c’est un problème, les dirigeants sont des élus… avec une politique qui… n’est pas forcément celle voulu de la majorité des pêcheurs. Car c’est connu quand il y a une élection, l’absention est forte.

    Concernant L’EHGO… je ne sais pas si tu le sais mais moi je le sais:  » l’ EHGO une strate, une caisse commune dont on peut se demander pourquoi elle est là si ce n’est elle aussi de servir de caisse de compensation entre fédés adhérentes ».

    C’est exactement ça. En fait elle a un but c’est de permettre l’entraide entre fédération de l’EHGO, en permettant à une fédération de réaliser un projet qu’elle ne peut réaliser seul financièrement, et qui à long terme bénéficie à l’ensemble des adhérents de l’EHGO.

    En gros, ce sont des fédérations qui cotisent et se font des prêts de cotisations entre elle.

    Concrètement, ça donne quoi ?

    En ille et vilaine, il y a eu 3 étangs à vendre en 2016: l’étang du Grand coutance, l’étang du petit coutance, le colombier (à l’ouest de Rennes, rive gauche de la vilaine, à l’ouest des étangs d’apignés, d’ailleurs ceux ci je sais même pas à qui ils sont et si on peu y pêcher… probablement à la ville de rennes, bref !).

    Ces étangs étaient à un propriétaire privé, il y avait uniquement des particuliers pour les acheters sauf que la fédération 35 est arriver et à voulu les acheter, le problème ?

    Seul, ces finances ne pouvaient pas suivre… argent déjà distribuer aux appamaa, projet d’une maison de la pêche réaliser à Hédé. Bref, comment faire ?

    C’est L’EHGO qui a mit l’argent manquant pour acheter ces étangs.

    Résultat: 3 étangs ouvert à la navigation (vu leurs grandeurs seulement aux moteurs électriques) avec réalisation de cale de mise à l’eau pour chacun, dont le petit coutances, en réserve no kill total toute espèces confondu, avec introduction de black bass pour ce dernier (et l’espèce est implanté).

    Je t’invite à regarder sur google mapps, ces étangs sont particulièrement interessant, petit bras, iles, cassures, arbres mort dans l’eau, un seul à un peu d’algues mais pas trop (juste ce qu’ils faut pour pêcher car ce n’est pas une algues invasive mais locale), etc…

    Après ils ne sont pas parfaits… ils manquent de structure dans l’eau, l’entretien n’est pa stop, et certains ont un accès pas tip top, la route pour y aller est remplie de nid de poule…, la pêche y est parfois dur…

    Mais justement en proposant des idées, ont peut changer ça.

    Fallait il laisser passer une occasion pareil, et laisser ces 3 anciennes gravières rester dans les mains d’un nouveau propriétaire privé ? Ou les mettre à une fédération de pêche pour que ça profite à plus de pêcheurs et avec la possibilité que des pêcheurs en voyages pêche d’autres part de l’ehgo y viennent ?

    Je pense que tu connais ma réponse: la fédé devait les acheter.

    Hors, sans la participartion financière de l’EHGO… la fédé 35 n’auraient pas pu les acheter.

    Le problème… C’est que la fédé 35 trop peu, MAIS SURTOUT quand la fédé 35 communique… elle communique mal. Hors ça à l’air d’être un mal général.

    Ce cas particulier que je te cite… je le sais uniquement car j’ai été fouillé moi même dans la presse, et via des déplacements en mairie des étangs concernées, et que les secrétaires m’ont expliquer.

    @+
    Yoann

  14. Phil Cux says:

    Salut Sylvain,
    Globalement d’accord avec ton article, pas tout, mais je ne vais pas débattre ici, je voudrais juste éclairer une partie que tu n’as pas abordée.
    La garderie.
    Je suis abonné sur plusieurs pages FB de gardes qui communiquent sur leurs actions.
    J’ai aussi suivi plusieurs reportages, sur les chaines « nature » à la télé et sur Youtube.
    Enfin, dès que je croise un garde, de mon AAPPMA ou d’ailleurs, je prends le temps de discuter avec lui.
    Une chose m’est apparue évidente et converge de toutes ces sources.
    Quand un garde « part en mission » il constate en gros un taux de fraude entre 30 et 50%.
    C’est juste gigantesque !! 1 pêcheur contrôlé sur 3 est en fraude et parfois 1 sur 2 !!
    Et environ 70% de ces fraudes, c’est l’absence de carte de pêche !!
    Je ne vais pas me livrer à un calcul basique qui serait forcément un peu faux de multiplier les 800 000 cartes majeures par le taux de fraude et lui-même le taux d’absence de carte, mais ce qui est absolument certains, c’est qu’une vraie garderie aurait un impact IMMÉDIAT et ÉNORME sur la vente de cartes, donc les moyens financiers de ce système associatif (que perso je dénonce, mais là encore, c’est un autre sujet).
    Je connais plusieurs pêcheurs de mon entourage, et je pense aussi un gros paquet de tes lecteurs, qui sont sur une ligne « l’AAPPMA fait rien, je paie pas ma carte » ou « je suis no-kill, pas besoin de carte » ou « je vais jamais être contrôlé pourquoi je paierais ? »
    Selon moi, le premier niveau quand on veut développer une pratique, c’est de s’assurer que ses pratiquants sont « dans les clous »… non ?
    (je ne parle même pas des bracos, c’est un autre sujet)
    Lesfilmu.

  15. Loïc Nicolas says:

    Bonjour Sylvain,
    Que dire de la taxe péage pour nous pêcheur en bateau, que nous devont acquitter alors que rien est fait pour nous.
    C’est plus de 100 euros par an qu’à choisir, je préférais donner à mon aappma et non à la vnf.
    Quand je vois l’état de nos mise à l’eau, ça me dégoute.
    Pour le coup, j’aimerais bien savoir où va mon argent, moi petit pêcheur de Saône.

  16. Alban says:

    Comme tu le dis, pour nous qui pechons toute l’année, cela revient a 1€ voir moins la sortie.. Mais c’est ce fameux seuil psychologique des 100€ qui commence a piquer l’hameçon au fond de la gueule… Dans 10 ans ? Cela deviendra un luxe pour certains même si les passionnés comme toi ou moi continueront a payer leur carte pour exercer tranquillement leur passion..

  17. Amikiakk says:

    Super intéressant merci beaucoup sylvain

  18. Manuz says:

    Assez bon constat de ce qu’il se passe un peu partout pour à peu près tout. Et la proportion n’est pas égalitaire, un euro par ci, deux euros par la. Et surtout, on n’en voit pas le gain. On en voit plutôt une dégradation du service rendu et une augmentation pour des strates inutiles. Quand je recense les pollutions de cette année, a croire que le permis de polluer etait gratuit pour 2019 …