Les subventions de la FNPF aux fédérations départementales
avatar

logo-fnpf300Crée en 2007, soit un peu moins de 10 ans, la FNPF est chargée de collecter  la CPMA et d’en redistribuer une partie aux fédés sous forme de subventions.  Auparavant celles ci était gérées par le CSP qui avait un fonctionnement moins souple et plus dogmatique.

Voici quelques chiffres qui vous permettront d’y voir plus clair et qui vous permettront de moins accuser la FNPF de tous les maux.

Il y a encore quelques années, j’étais prompt à mettre en cause  la FNPF  pour son immobilisme mais je n’avais pas toutes les cartes en main. Certes elle n’est pas la structure la plus réactive mais elle fait jeu égal avec nos fédés.  La FNPF n’est qu’une organisation  chargée de fédérer selon des modalités précises, elle ne commande pas aux fédés, n’est pas toute puissante et nombre de fédés accusent la FNPF de leurs propres manquements.

La FNPF accompagne 94 fédés départementales et celles ci gèrent 3700 AAPPMA soit autant de voix divergentes en ce qui concerne la pratique de la pêche ou la protection des milieux.

ca-2016

 

Voyons comment se décompose la part de votre carte de pêche versée à la FNPF, sur une carte pêcheur annuelle adulte :

  • 25 euros à la FNPF
  • 8,80 euros à l’ Agence de l’ Eau
  • 19,70 euros à la fédé départementale
  • 5,25 à la caisse de compensation départementale
  • 15,25 euros à l’ AAPPMA

Ces chiffres sont ceux de 2015 et du 71, ils  varient selon les départements dans le rapport part fédé/part AAPPMA mais la part FNPF reste toujours la même.

Vous pouvez consulter le rapport d’ activité annuel que la FNPF met en ligne sur son site.

En 2016, la FNPF a gagné très précisément 22 361 000 euros de cotisations CPMA, la grande majorité de cet argent (env 12 millions d’ euros) sert à subventionner les emplois d’agents des fédés, en moyenne la FNPF  subventionne 4 emplois par fédé, chiffres qui varient selon la taille des fédés.

En tout 372 emplois dans nos fédés dépendent des subventions de la FNPF.
384_545_congres-fnpf-2016

 

Concernant les subventions relatives aux actions des fédérations, en 2016 la somme représente 4 877 526 euros représentant 1133 dossiers déposés par les fédérations dont 1099 ont été validés par la commission had hoc, en 2015 1101 dossiers avaient été acceptés.  Le plafond maximum d’ aide est limité à 70 000 euros par fédération.

Ces dossiers représentent 573 actions relatives au loisir pêche et 526 actions relatives au milieux aquatiques.

Pour donner une idée des projets subventionnés, quelques  exemples marquants sont là :

La passe à poisson de Jons Nievroz sur le Rhône au titre de la protection des milieux aquatiques, cette passe est une réussite totale et permet une continuité écologique, grâce à elle ce sont plusieurs milliers de poissons qui remontent le Rhône à cet endroit. Il a été observé 28 000 poissons pour 17 espèces différentes qui l’empruntaient. Bien qu’ EDF pérore sur internet qu’ils sont  les maîtres d’ œuvre de cet ouvrage, c’est bien avec un peu d’ argent et des expertises techniques des pêcheurs que cette rivière artificielle a vu le jour.

passe-a-poisson-de-jons

 

L’ aménagement du moulin du pont de la Chatte sur la commune de Bonnat dans la Creuse au titre de la continuité écologique illustre aussi ce thème.  Les possesseurs de moulins doivent se mettre aux normes et certains se sont adressés aux fédés pour les y aider.  Le moulin en question est situé sur la petite Creuse et le projet de passe à poisson s’ élève à 114 417 euros  dont 6 865 seront subventionnés par la FNPF.  Dans le cas présent les financements pour ce dossier se décomposent comme suit :

  • 6 865 par la FNPF
  • 3 482 par la fédé de la Creuse
  • 1 144 par l’ AAPPMA

Ce qui représente environ 10 % du coût, pour le reste c’est 60 % par l’ agence de l’ eau, 10 % par le conseil régional, 10 % par le conseil départemental et les 10 derniers % par le propriétaire.

panneau 1

Au niveau du loisir pêche l’ élément  marquant est la subvention pour la maison de la Pêche de de la Nature des Côtes d’ Armor. Subventionné entre autres par les conseils régionaux et départementaux cette structure accueille les scolaires pour leur faire découvrir la pêche et les milieux aquatiques et c’est une réelle réussite.

Autre application subventionnées : Les parcours pêche. Toujours dans les côtes d’ Armor, les 5 premiers parcours de France a être subventionnés ont été :

  • En parcours découverte : Les étangs de la grenouillère et du Pré Roland
  • En parcours famille : les étangs du Gué Briand et celui de Jugon lès Lac
  • En parcours passion : l ‘étang de Pélinec

Le coût global de ces aménagements a été de plus de 140 000 euros  et la FNPF a subventionné pour 23 000 euros. Ces aménagements consistaient en aménagement de berges, tables, WC, préau, signalétique. Ces opérations ont été un grand succès puisque les scolaires et  le grand public en profitent pour découvrir la pêche.

La FNPF subventionne aussi des remises en état de berges, des accès pour les pêcheurs….pas seulement les exemples cités.

image fédé peche 22

image fédé peche 22

En 2015, les subventions au loisir pêche ont représentés 1,7millions d’euros dont 39,9 % relatives à l’aide à la création et à l’ équipement du réseau associatif d’ animation, 31,6 % pour l’aide à la création et l’ accessibilité des parcours de pêche.

Les actions sur le milieu aquatique ont représenté en 2015 2,94 millions d’euros : Repeuplement, franchissement, suivi, restauration…etc  sont les domaines pris en compte par cette option de subvention.

Le reste des subsides de la fédé, soit environ 4 millions d’ euros servira à la gestion courante, soit 15 emplois, la communication, la représentation et diverses autres choses.

Retrouvez tous ces chiffres en plus détaillés dans le rapport d’activité 2015 en ligne. Merci à la FNPF de m’avoir transmis les chiffres 2016 avant la publication du rapport d’ activité.

fédé9

 

Tous ces projets sont activés par les demandes des Fédés, ce n’est pas la FNPF qui décide seule d’un dossier, elle est préalablement sollicitée par une fédé. Donc, si vous n’ êtes pas satisfait de ce qui a été fait chez vous, voyez plutôt du coté de votre fédération départementale.

J’ai pu me procurer le rapport d’ activité de ma fédération, une des plus importantes de France, dont je vous dévoilerai le budget dans quelques semaines. A ce titre le budget dela  FNPF ne paraît pas si élevé que cela.

Gardez la pêche.

Consulter le rapport annuel de la FNPF

 

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in informations diverses pêche, Infos FNPF and tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.