Sondeur : N’enterrons pas l’imagerie latérale
avatar

Lorsqu’Humminbird a sorti cette technologie d’imagerie latérale baptisée Side Imaging en 2005, tout le monde a salué la prouesse technologique. On passait d’une 2d classique à quelque chose qu’on avait encore jamais vu et nombre de pêcheurs ont alors cassé leur tirelire pour s’offrir cette technologie.

Les autres marques ont suivi et désormais on trouve cette technologie d’imagerie latérale sur un grand nombre d’appareils toutes marques confondues.

Cette technologie utilise un balayage très fin et empile les informations afin de donner une image du fond jusqu’ 110 m de large. Pour un esprit non averti la lecture à l’écran peut paraître laborieuse puisqu’il faut une petite gymnastique intellectuelle pour bien piger l’image.

image side imaging (doc fabricant)

 

Le temps passant des innovations sont apparues qui ont doucement rangé au titre des accessoires ce side imaging ou quel que soit son nom. A force de croiser des pêcheurs au bord de l’ eau j’ai pu constater que nombre d’entre eux ne l’utilisaient plus ou très peu  et se fiaient à leur 2D, le down et la carto. Or, selon moi c’est une erreur.

J’ai longtemps utilisé le side en prospection lorsque je pêchais de nouveaux spots où son utilité est avérée. Puis il y a quelque temps, je me suis mis à l’utiliser de plus en plus même sur des endroits que je connais par cœur.

 

Le side permet de détecter des poissons pélagiques pour peu qu’on restreigne la plage d’écartement au maximum, ainsi on a une image de la couche d’eau plus importante.

Le side permet de détecter les poissons près du fond grâce à l’ombre qu’ils projettent, il faut pour cela que les poissons soient décollés et non posés sur le fond.

Le side permet d’affiner la perception des roches, des tombants et des ruines pour mieux les pêcher. Il est alors très facile de marquer par waypoints un muret ou un lit de rivière noyé.

 

Désormais lorsque j’arrive sur un spot, je passe à côté de celui-ci pour ne pas déranger le coin mais je l’éclaire au side, pour plus de définition à l’écran on peut choisir de ne mettre qu’un côté à l’ affichage. Si je découvre que le poste est occupé ou parait l’être je sais exactement grâce aux repères de distance affichés où se trouve le poisson sans besoin de passer dessus au 2D.

Cette approche trouve bien entendu ses limites selon la distance mais jusqu’à 20m ça fonctionne bien et cela permet de rester plus discret qu’un passage pile dessus. Dans mes coins de pêche très fréquentés ça m’a permis de faire dernièrement la différence car le bateau étant situé plus loin, le poisson s’est moins méfié.

 

Le nouveau Side Imaging dit Mega Imaging  illumine en utilisant une très haute fréquence de plus de 1000 kHz, la définition est bien meilleure que sur l’ancien, surtout sur les petites cibles que sont les poissons. J’ai pu le tester à plusieurs reprises et il me tarde de pouvoir m’en équiper.

Le side trouve pourtant ses limites dans notre pêche de tous les jours, en effet suivant que l’on passe au dessus d’un obstacle ou juste à côté on peut obtenir des résultats différents à l’ écran, pour preuve ces deux captures très explicites.

 

Vous aurez compris que les utilisations de l’imagerie latérale sont nombreuses et toutes n’ont pas encore été trouvées par des pêcheurs curieux mais cet accessoire est devenu pour moi indispensable pour optimiser sa façon de pêcher.

Gardez la pêche.

 

 

About sylvain l'esoxiste

52 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Barque et electronique embarquée, Techniques modernes and tagged , , . Bookmark the permalink.

2 Responses to Sondeur : N’enterrons pas l’imagerie latérale

  1. Yoann says:

    Salut Sylvain, bonne article, je ne maitrise pas encore le side ni mon sondeur, et c’est dommage mais sa va venir !

    2 questions:

    « Le side permet de détecter des poissons pélagiques pour peu qu’on restreigne la plage d’écartement au maximum, ainsi on a une image de la couche d’eau plus importante. »

    Sur mon Hélix 7, pour resteindre la plage d’écartement au maximum, où dois je aller dans les paramètres ?

    Sur la photo un poisson juste sous le bateau et arbres attention aux accrochages: on y voit a gauche, une petite tache noir difforme sur le fond, bien foncer, qu’est ce que c’est et à quoi c’est du cette tache noir ?

    La question peut paraitre bébête… mais je serais moins bête avec la réponse.

    Car c’est bizarre que tout le fond ne soit pas claire, pourquoi justement à cette endroit il y a une tache tres noir pas très grande et difforme…

    J’en ai déjà vu sur mon écran de sondeur et… je me pose simplement la question !

    @+

    Cordialement
    Yoann

    • Bonjour Yoann
      Ce qui est noir n’est pas éclairé par la sonde, donc une ombre ou un trou, en l’occurrence je pense à un trou.
      Pour ta première question, il suffit d’aller dans les paramètres du SI et de choisir l’écartement minimum possible, désolé je n’ai pas le chemin en tête mais ça doit être facile à trouver.