Pêche du bord, les petits accessoires indispensables en hiver.
avatar

sorme003Le pêcheur du bord contrairement à celui en barque manque de place pour emmener tout un tas d’équipements pratiques en hiver. Il est vrai que sur ma barque quand j’ai trop chaud, je peux poser mon blouson, alors que du bord, en pêche active je suis bien obligé de la garder avec moi.

Voyons comment s’équiper pour une pêche hivernale du bord.

C’est par la tête que s’en va la chaleur a t’on coutume de dire…Et comme les cheveux quittent années après années un peu plus mon crane, poussés par en dessous par mon cerveau…. j’ai décidé en hiver de laisser au garage ma casquette fétiche pour un bon bonnet de laine. Pour le moment je n’ai rien trouvé de mieux quand il gèle, la chapka est chaude mais un peu trop lorsqu’on est actif, la laine respire et laisse s’échapper la vapeur, pas besoin de Gore tex…

Sorme 221214 (11)

 

Il ne manque qu’une visière à un bonnet et bien que Savage Gear en commercialise un assez pratique, sa visière est trop petite pour protéger du soleil.

Concernant le blouson, j’ai découvert en 2014, le polaire Wind Stopper. Un blouson léger, chaud, taillé pour le mouvement, imperméable mais pas à 100 % mais surtout coupe vent. Plus confortable que mon Kway fourré fétiche ou mon blouson de chasse, le blouson wind stopper dispose de petits détails astucieux comme des pattes velcro pour fermer les manches au poignet et surtout une ouverture zippée sous les aisselles. Ainsi si on commence vraiment à attraper chaud en crapahutant on peut se rafraîchir sans attraper une pneumonie.

Ce type de blouson se trouve un peu partout à moins de 50 euros, généralement la capuche est amovible.

gaulois 301114084

 

Par dessous je suis un inconditionnel du pull « camionneur » en laine avec ce col zippé qu’on peut remonter assez haut.

Pour les jambes, un bon pantalon, du genre jogging ou treillis qui permet une bonne mobilité. Oubliez les pantalons molletonnés qui sont idéaux si on ne bouge pas mais des saunas si on marche. On termine avec des brodequins de marche étanches ou des bottes doublées néoprène si on doit mettre les pieds dans l’eau.

chaussures peche (1)

 

Voilà pour le corps, mais ce n’est généralement pas là que l’on souffre le plus. C’est nos chers mimines qui dégustent lorsque ça gèle à pierre fendre. Pour cela soit on enfile des gants et dieu sait que ce n’est pas facile de pêcher avec, soit on garde les mains au froid.

J’ai écrit il y a quelques temps un article sur les gants néoprènes qui sont idéaux à la pêche. Abu Garcia met sur le marché des mitaines néoprènes moins épaisses donc plus confortables que les autres marques, à tester.

chaufferette-de-poche-

 

Pour les autres il existe la chaufferette de poche dont je suis un amateur depuis que je l’ai découverte à la chasse il y a une quinzaine d’année. On allume un petit bâtonnet de combustible qui va vous donner un peu de chaleur dans votre poche et réchauffer vos mains engourdies par le froid.

Allez courage, il ne reste que 3 semaines avant de remiser les cannes, ce serait dommage de ne plus aller à la pêche d’autant qu’un lever de soleil sur un lac en cette saison est magnifique.

Gardez la pêche.

Acheter une chaufferette de poche

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Autres matériels, Equipement du pêcheur. Bookmark the permalink.

Comments are closed.