Les mythos de la pêche
avatar

pecheur chasseur menteurSelon le dictionnaire un mytho souffre d’une propension au mensonge compulsif et les pêcheurs en sont souvent de bons exemples, un adage populaire dit même « 10 pêcheurs + 10 chasseurs = 20 menteurs ».

Nous connaissons tous des menteurs patentés à la pêche mais la mythomanie de certains m’a fait qualifier de mythos d’autres pêcheurs dont je vais vous détailler les caractéristiques techniques pour notre plus grand plaisir d’une partie de pêche aux mythos !

Si jamais vous vous reconnaissez dans ce portrait, dites vous que ce n’est pas grave car nous sommes tous un peu comme ça !! Et moi je suis pire !

Le mytho « Monsieur Plus»

Celui la est le plus connu de tous, c’est le pêcheur qui prend plus de poissons que vous, plus gros, plus lourd, plus beau, plus plus…
Le Monsieur Plus est généralement un très bon pêcheur mais ne peut pas s’empêcher de raconter des conneries alors qu’il n’en a pas besoin.   Vous faites un brochet de 1m et vous êtes heureux d’en parler,  il en aura fait un la semaine précédente au même endroit d’ 1m10.  Vous avez attrapé un sandre avec un œil crevé, il en aura pris la semaine avant au même endroit un qui avait les deux yeux crevés.  Ses mensonges sont tellement gros que tout le monde se rend compte qu’il est mytho, seul lui ne le voit pas ! C’est l’ancêtre de tous les mytho, c’est le mytho Lucy.

big-fish-adventures

 

Le mytho « Ton matériel c’est de la daube »

Le mytho du matos est généralement un jeune ou un plus âgé qui a réussi. Pourquoi, parce que ce sont les exemples que j’ai vu au cours de mes plus de 30 ans de fréquentation des pêcheurs.
Le jeune qui pêche tous les jours parce qu’il ne bosse pas finit toujours par prendre plus de poissons, tant mieux pour lui mais il finit par s’y croire et c’est le genre à se moquer de votre moulinet à 100 euros car lui il en a un à 400 euros et pas qu’un !!! Idem pour le chef d’entreprise ou l’ingénieur qui finit par vous en mettre plein les gencives parce qu’il a de l’ argent, il pêche avec du super matos dans des endroits  de rêve et il prends plus que vous.
C’est grâce à sa canne machin qu’il est meilleur, d’ ailleurs il publie sur Facebook qu’il a pris son poisson avec sa canne machin, son moulinet bidule et son leurre truc. La taille du poisson est accessoire, l’endroit aussi, c’est le matériel qui prime. Attention à ne pas le contredire, sa canne machin est 100 fois meilleure que la votre, il en est persuadé, d’ ailleurs il l’a payé bien plus cher que la votre !

concours flaque

 

Le mytho « ma marque chérie »

Un mytho assez courant dans le paysage halieutique, capable d’ acheter un sweat à capuche « treumeuleu » bien plus cher qu’un sweat à capuche de Leclerc mais où il y a écrit Treumeuleu dans le dos. Les marques aiment bien ça, elles parlent d’esprit de tribu, moi j’y vois plus un tribut qu’elle font payer aux idiots. Le mytho ma marque ne voit qu’elle, canne, moulinet, fringues, autocollants sur le bateau. T’es sponso maintenant ? Non non répond il. Ah bon, tu payes tout plein pot et tu leur fais de la pub gratuite ? Car le mytho ma marque ne manque pas une photo sans mettre en avant sa marque chérie, il jouit lorsque le community manager de la marque le félicite par mail. Et pourquoi cette marque le questionnons-nous, lui même ne sait pas vraiment pourquoi, c’est juste un fan dépourvu de sens critique. Pourquoi mytho alors ? Parce qu’il croit que sa marque est meilleure et tentera de convaincre d’autres crédules.

Skeet-Reese-truck

 

Le mytho « y’a que moi qui sait pêcher »

Celui  là  est pas mal, le yakmoi est un mytho qu’on rencontre partout. Le yakmoi pêche depuis l’aube des temps, connaît tous les poissons, toutes les techniques qu’il maîtrise parfaitement et grâce à cette connaissance encyclopédique il prends plus de poissons que tout le monde, c’est ce qu’il dit !
Le yakmoi déteste les autres, les jaloux qui veulent le copier, en plus d’être mytho il est parano. Il commande son matériel sur internet pour que son détaillant ne cafte pas aux autres la marque de fil qu’il utilise..Si si j’en ai vu, je vous jure !
Le yakmoi est partout chez lui, si le poste qu’il convoite  est occupé il fera le forcing pour faire fuir le premier installé.
Seule conséquence, le yakmoi n’a pas de copain de pêche car même son pote le copierai !

image Thierry le Borgne tirée de son blog: http://cagouillardementvotre.over-blog.com/

image Thierry le Borgne tirée de son blog: http://cagouillardementvotre.over-blog.com/

Le mytho «  je floute mes photos »

Le mytho flouteur adore poser sur internet et Facebook, les photos sont pourries car le paysage derrière est flouté. Y’a pas pire comme cliché c’est presque un yakmoi !
Le flouteur est souvent un bon gros mytho, sous prétexte de préserver son coin des viandards (l’hyper excuse dans toute sa sublime beauté ) il floute les décors. Il en résulte un type qui frime sur une photo en disant implicitement «  t’as vu mon con, j’ai pris un gros poisson mais tu sauras jamais où c’est » sauf que la plupart du temps c’est dans le privé ou dans un endroit paumé où personne ne va plus. Le flouteur est un jaloux qui veut se garder le coin pour lui, il ne partage pas il ne fait que se mettre en valeur et invente des prétextes de sauvegarde de la gent aquatique pour excuser sa fierté déplacée.

deep poping (1)

 

Le mytho gangsta fisher

On n’en rencontre quasiment plus de ceux là qui voulaient nous faire croire que braconner était presque honorable. Sous le prétexte du nokill ils pêchaient les étangs de particuliers et s’en vantaient même dans les magasins. J’ai rencontré quelques uns de ces trous du cul quelquefois et si, quand j’ai braconné durant ma jeunesse,  j’ai fermé ma gueule eux se la pétaient. Le mytho gangsta se croit intouchable sauf quand il frime devant un auditoire où se trouve un proprio d’ étang qui lui expliquera la vie à coup de nerf de bœuf quelques minutes plus tard !

 

Le mytho « Moi je ne pêche jamais dans le privé, trop facile »

Le mytho pédant donneur de leçon est celui qu’on rencontre dans les forums, souvent derrière un pseudo. Ce chevalier blanc donneur de leçon pète tellement plus haut que son cul qu’il en a les épaules couvertes de merde. On les retrouve aussi sous la forme plus soft de «  je ne pêche le brochet qu’à la mouche, c’est plus sport »  ou « pêcher à la ferraille ou à la viande, moi jamais ! »
Pour eux il existe deux catégories de pêcheurs, les cons et eux. Ils sont supérieurs, tout du moins ils en sont persuadés, sauf que personne ne les écoute ce qui les conforte dans leur position.
On les trouve rarement chez les détaillants, endroits trop risqués où ils pourraient se prendre une baffe de cowboy !

pas-de-poissons

 

Le mytho « avec votre matériel hight tec vous ne savez plus pêcher »

Le mytho retour vers le passé est souvent un pêcheur désargenté qui n’ose pas le dire à ses copains. Il aimerait bien équiper sa fun yak d’occasion d’un sondeur GPS mais c’est cher donc il s’invente une morale pour ne pas avoir à avouer qu’il ne peut pas se l’ acheter. « De toute façon j’ai pas besoin de vos machins, j’le connait l’lac ». Il continue au manié et galère autant à pêcher les bordures enherbées, on lui a bien parlé du spinnerbait mais c’est trop moderne ce machin.
Pour lui la pêche a perdu son coté poétique, mais aussi il accuse les modernes de piquer trop de poissons et d’ être la cause de la place vide dans son congélo. La pêche actuelle n’est plus la vraie pêche car lui la connaît la vraie pêche !!!
Dans son fort intérieur il bave devant les équipements des autres mais il en a tellement dit qu’il ne pourrait pas faire demi tour sans passer pour un bouffon.

Ce pêcheur est souvent un ancien qui refuse la modernité et quand il voit un plus jeune revenir avec plaisir à la cuiller tournante parce que ça marche, il en tire la fausse conclusion qu’il a raison de rester comme il est. Pauvre gars, un pêcheur mytho que je plains de ne pas connaître les plaisirs qu’apportent la nouveauté.

settons-extreme

 

Le mytho « qui pêche surtout chez le marchand devant des débutants »

Ce mytho là est le plus rigolo, c’est le mytho vedette. Un pêcheur de salon qui sait raconter des histoires et captiver un auditoire. C’est un réel talent qu’il faut avoir pour faire croire que l’on est bon sans vraiment l’être.
Le mytho vedette se rencontre chez les détaillants, il erre dans le magasin durant de longues heures à  la recherche d’une victime. Un client choisit un leurre, il va se précipiter à coté pour dire qu’il à pris plein de poissons avec ce leurre ou pas.
Ce mytho occupe l’espace laissé libre par les autres bons pêcheurs qui sont eux, à la pêche !

 

Le mytho à grandes oreilles

On le rencontre chez tous les détaillants de la région où il ne fait que passer et énerve prodigieusement tout le monde. Le mytho à grandes oreilles ne parle jamais de lui ni des coins où il va par contre il écoute tout, se mêle des conversations entre pêcheurs et essaye souvent de s’incruster dans des parties de pêche. C’est le mytho le moins dangereux pour moi, s’il partageait juste un coin de temps en temps, il perdrait son titre de mytho, d’ailleurs ce n’est pas à proprement parler un mytho au sens propre comme celui qui suit.

félicitations 2015 (4)

 

Le mytho « qui ne pêche qu’avec des bons pour faire croire qu’il l’est »

On peut être bon ou petit pêcheur, je me considère personnellement comme moyen et objectivement  c’est ce que je suis. Je ne prends pas plein de poissons, pas des gros je laisse donc ceux qui veulent se la jouer le faire, je suis trop vieux pour ça.
Le petit pêcheur mytho veut faire croire qu’il est bon, il fait donc le forcing du bon pour qu’il l’emmène avec lui. Le temps passe, le ptit  mytho n’accompagne que des pointures, il sert de porte cannette, et lors des conversations de comptoir se vante d’aller à la pêche avec machin qu’est super connu  et d’avoir pris plein de poissons.
En attendant le bon pêcheur vous confie qu’il a pitié du ptit mytho, qu’il ne comprend rien à la pêche mais qu’il est gentil et prépare de bons casse croûtes.
Un mytho plus rare que les autres qu’il faut savoir débusquer chez les détaillants.

auto-félicitation

 

coupeEt puis, arrive le meilleur, champion toute catégorie des mythos. Celui là il y en a généralement un seul par ville voir moins. C’est le Yakmoi Monsieur Plus Matos à Grandes Oreilles que nous appelleront pour simplifier  « l’ autre con ». L’autre con n’ aucun copain de pêche, il y va seul, peu prolixe chez le détaillant local on ne sait pas trop ce qu’il fait, où il va….Tout au plus l’apprend t’on par des collègues qui l’ont croisé au bord de l’eau.  Il n’est pas sur Facebook, ne fréquente pas les forums et ne laisse pas de commentaires sur les sites. Des fois, en rencontrant un pêcheur avec lequel on  discute deux minutes on apprend que l’ autre con dit du mal de vous et pas que vous, en gros il dit du mal de tout le monde. Lui est un bon pêcheur respectueux des poissons et tous les autres ne sont que d’immondes viandards qui ne prendraient pas une arc en ciel dans une bassine à moitié remplie. L’autre con est jaloux, envieux, copieur, d’ailleurs il s’est acheté les mêmes équipements que tous vos collègues sérieux. Le gros avantage avec l’ autre con c ‘est qu’il ne se met à la pêche que pour deux ou trois ans après il arrête car il finit par comprendre qu’on a tous pigé son manège !
Le truc jouissif avec l’ autre con c’est de l’inviter à la pêche, un grand moment en perspective où il habillera tout le monde pour l’hiver. Quand on a attrapé  l’autre con, on peut raisonnablement dire qu’on est un excellent  pêcheur de mytho.

1942

 

emoticon_happyVoila,  ma traque des différentes variétés de mythos se termine, je vous ai donné quelques techniques pour les repérer et les pêcher. Mais si tous ces mythos existent bel et bien et je plains les détaillants de les supporter tous les jours, dites vous bien que l’on est aussi chacun le mytho d’un autre !

Sans rancune, c’est de l’humour, gardez la pêche.

 

About sylvain l'esoxiste

50 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre L'Esoxiste sur Google+ et esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Fun and tagged . Bookmark the permalink.

15 Responses to Les mythos de la pêche

  1. Lilian f says:

    Ah ah ah j ai adoré

  2. Grigs says:

    Il en manque en tout cas un grand mytho pour moi : le mytho devin.
    C’est le pêcheur qui se sent toujours obligé d’annoncer quel est le poisson qu’il a au bout de ligne avant même de l’avoir vu, qui s’avancera sur la taille du poisson qui ne s’est pas piqué (« c’était un gros »), ou encore qui donne la taille et le poids du poisson à vue de nez en étant très sûr de lui 😉

  3. magic says:

    Mince, je me suis reconnu dans quelques descriptions, bordel j’suis un mytho :o)
    enfin un gentil mytho >-)))°>

  4. JOJO l'Affreux says:

    Il me semble moi aussi m’être reconnu dans cette liste.Ce qui est plus inquiétant pour nous par contre c’est que si nos politiques nous voient comme ça et bien,on est pas sorti de l’auberge pour être pris au sérieux !

  5. Patrice says:

    Succulent

  6. Salut , je me suis trouvé , je suis celui » qui ne pêche qu’avec des bons pour faire croire qu’il l’est » …..ben oui je chante sur tous les toits que de temps en temps je pêche avec Monsieur Sylvain l’Esoxiste ;))

  7. Romain says:

    Très bon article, on reconnaît tous au moins un pecheur dans tous ces mythos.

  8. Giet says:

    Tres drole et Je pense que cet article va être repris par pas mal de personnes :-))))

  9. Lavarenne says:

    Super sujet,je crois même m’être aperçu dans une catégorie,mais je ne dirais pas laquelle.

  10. Eric says:

    Salut Sylvain,

    Et comme on dit : Le poisson est la seule espèce qui continue de grandir après sa mort ( de vieillesse :) )

    Ps : c’est la premiere fois que je laisse un commentaire et j’en profite pour te féliciter pour le contenu et la ferveur employée a l’enrichir.

  11. Le regulateur says:

    Salut sylvain, après avoir lu ton article deux mytho m’apparaissent tout à coup,
    Une connaissance qui essaie de me rabaisser à la pêche à la truite , lui ne pêche qu’a la mouche en no-kill , et lorsqu’il me voit garder 2 ou 3 truites prises au ver ou au leurre il ramène sa science.
    Et puis un membre de ma famille, carpiste, qui méprise les autres pêches car d’après lui il n’y a pas assez de sensations, pourtant au carnassier et à la truite j’ai ressenti de bonnes sensations, autant que attendre 1 départ en sirotant des bières. A la chasse j’en connais aussi, mais ce n’est pas le sujet.
    Quand à moi j’essaie de rester modeste et prendre du plaisir, et sachant que je suis chasseur et pêcheur, un petit peu menteur, mais pas trop!
    A bientôt ☺

  12. J’aime ! Pouce en l’air !