Les vifs autorisés et les vifs interdits
avatar

montage vif barque (1)A la pêche il est important de connaître les espèces que l’on peut utiliser à la pêche aux vifs, surtout pour ne pas se faire verbaliser par un garde pointilleux.

Connaître les espèces de vifs c’est connaître les poissons en général, et ainsi mieux appréhender le grand nombre d’ espèces qui peuplent nos eaux françaises.

Voyons un peu cela ensemble.

La règle de base pour les variétés de poissons que l’on peut utiliser en vif dépend si le poisson est protégé, courant dans nos eaux, inconnu, nuisible, est spécifiquement protégé et si c’est un poisson…C’est simple non ?

En préambule, j’ai longtemps cru et longtemps pêché avec des têtards jusqu’à ce qu’on m’apprenne que c’était interdit. Il est donc formellement interdit de pêcher avec une grenouille, un crapaud, un triton ou tout autre batracien, idem pour ses larves. Tout ceci parce que ce sont des espèces protégées.

brochet au vif

 

Les écrevisses sont aussi interdites à la pêche au vif, que ce soit les californies, les louisianes ou les américaines classées nuisibles. Les autochtones étant protégées, leur usage en vif est aussi interdit.

Avant d’aller plus loin dans les espèces française, le doute subsiste sur l’usage des poissons marins. Si vous pêchez au tronçon de lamproie marine ou au maquereau au posé pour le brochet comme le font les anglais, vous seriez susceptibles, selon les textes légaux, d’ être verbalisé. Pourtant aucun garde sérieux ne viendra vous mettre une prune si vous pêchez avec un demi maquereau mort.

vif attaque loupée

 

Il est interdit de pêcher au vif avec des poissons soumis à taille légale de capture. Donc brochet, sandre, bass, truite, ombre et tous les autres salmonidés…sont interdits, vivants comme morts.

Nos voisins anglais, encore eux, pêchent au mort posé ou au mort au flotteur avec des truites d’élevage et c’est efficace sur le brochet. Chez nous attention à l’amende !!!!

Dans ces poissons soumis à taille légale de capture on retrouve aussi les lamproies marines et fluviatiles ainsi que le mulet et l’esturgeon européen…Etonnant non ?

vif attaque sandre (2)

 

Il est en outre interdit de pêcher au vif avec les espèces suivantes car elle sont protégées sur le territoire national (ce qui n’exclut pas que certaines puissent être pêchées avec une taille mini) :

La lamproie de Planer, la bouvière, la loche d’étang et celle de rivière, la blennie fluviatile, l’apron du Rhône, la vandoise, le barbeau méridional mais aussi l’ide mélanote et le corégone. Il est aussi interdit d’utiliser l’alose feinte et la grande alose lors de leur migration.

La troisième restriction porte sur le fait qu’il est interdit aussi de pêcher au vif avec des espèces susceptibles de provoquer des déséquilibres biologiques. On retrouve donc dans la liste des interdits les célèbres poissons chats et perches arc en ciel.

seau à vif (1)

Dernière restriction, les espèces non représentées dans les eaux Françaises.

Étonnamment, dans cette liste on ne retrouve pas le pseudorasbora, pourtant il est présent dans énormément de plan d’eau. On ne trouve pas non plus les carpes chinoises amour. Donc interdits comme vifs.

On le voit la liste des espèces interdites est longue et complexe, elle requiert de bien connaître les poissons et de savoir les différencier. Il y a quand même quelques aberrations et c’est bien là le signe que notre administration et nos lois sont toujours à la traîne. Ignorer le pseudorasbora, interdire la vandoise et l’ide, interdire les écrevisses là où elles sont présentes, du grand n’importe quoi selon moi! Dans certains lacs du Morvan on prend des perches en été à l’estomac rempli d’écrevisses américaines, pourquoi interdire de pêcher à l’écrevisse alors que le lac en est plein ?

hybride d'ide

hybride d’ide

Quid du poisson rouge ? Le poisson rouge est l’espèce carassin doré, présent sur la liste des poissons représentés en France donc on peut clairement l’utiliser comme vif, contrairement à ce que croit une majorité de pêcheurs.

Quid de la carpe koï ? A priori non, même si vous avez eu une grosse reproduction dans votre bassin. La Koï n’est pas sur la liste des espèces représentées en France.

Quid de l’ide orange ? Ce petit vif très remuant qu’on trouve chez nos détaillants serait un hybride d’ide mélanote donc, toujours à priori, usage interdit comme vif.

Quid de l’anguille ? Elle est spécifiquement interdite par un article du code de l’environnement, donc même si vos copains siluristes les utilisent, ne le faites pas. Idem pour la civelle qui est l’anguille en phase larvaire.

La disposition d’interdiction relatives aux espèces non représentées en France vise à protéger nos eaux en interdisant l’usage de ces espèces en vif mais aussi en peuplement piscicole. Les Etats Unis subissent une invasion du snake head, pourtant formidable poisson de sport mais importé par des aquariophiles qui les ont rejetés à la nature. Il subissent aussi l’invasion des carpes chinoises comme nous l’avons eu avec le poisson chat.

Il est loin le temps de la première moitié du 20 ième siécle où mon département de Saône et Loire fut à la pointe de l’acclimatation des poissons exotiques en France avec le bass, le bass à petite bouche, le crapet de roche et beaucoup d’autres poissons que je ne connais pas.

vifs en bac

 

En attendant, tenez le pour dit, ne pêchez qu’avec les quelques espèces connues pour faire d’excellents vifs : Vairon, goujon, ablette, gardon, rotengle, brème, chevesne, carpe et tanche. Là vous savez les reconnaître et vous ne risquez pas de vous faire verbaliser.

Merci à Rémy du blog sioux fishing  dont l’article sur le même sujet m’a grandement inspiré.

Gardez la pêche….Au vif !

sandre-71-287

 

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in informations diverses pêche, Techniques et astuces, Techniques modernes and tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.