Le coin du débutant : Démarrer la pêche en power fishing
avatar

coin debutant 300La méthode du power fishing a été mise au point lors des tournois de pêche du bass aux USA et part d’une constatation logique : C’est en maximisant les déplacements et les lancers qu’on trouvera du poisson actif.

Vous l’aurez donc compris cette technique consiste à multiplier les lancers avec des leurres de prospection en gardant une certaine allure avec votre embarcation.

La vitesse de déplacement

La traîne étant malheureusement interdite en France sauf dans quelques lacs, il vous faudra naviguer à l’électrique avec une vitesse comprise entre 1 km/h et 2 km/h.  Une récente volonté de la FNPF voulait faire dire à un texte de loi qu’en dessous de 3 km/h ce n’est pas de la traîne mais cette disposition n’a semble-t-elle pas encore été retenue par le législateur.

Sachez qu’à partir de 2 km/h, pour moi, ça devient difficile de pêcher au leurre surtout quand on pêche à deux. L’idéal est de se caler sur un timing précis. Le premier lance trois quarts amont et quand il est arrivé à la moitié de la distance le séparant du bateau le second lance à son tour trois quarts amont. Ainsi aucun ne fait passer son leurre sur une zone où est déjà passé un leurre et en lançant amont on termine sans treuiller son leurre derrière le bateau.

pecheur-GL-2012-2

Pour le power fishing pur et dur, le matériel casting permet d’aller plus vite, il nécessite moins de gestuelle pour lancer et fait donc gagner quelques précieuses secondes à chaque fois.

Les bons leurres du powerfisheur

Tous les leurres métalliques conviennent avec une petite préférence personnelle pour le spinnerbait qui passe partout. Les éclats renvoyés par les palettes font réagir quasiment tous les carnassiers, ayez en toujours quelques un avec vous.

Les leurres souples sont les moins usités sauf pour le 360 GT de Storm qui a justement été mis au point pour cette technique, sinon utilisez des leurres conçus pour le linéaire qui ne décrochent pas à grande vitesse.

open-amc-2016-127

 

Au niveau des leurres durs, deux champions s’affrontent : le lipless et le crank. Au Etats Unis on pêche aussi beaucoup avec le jerkbait minnow et j’avoue qu’il m’a rapporté de belles prises.

Le leurre doit pêcher vite, pousser beaucoup d’eau ou emmètre vibrations et sons. Il doit capter l’attention du carnassier de loin. Niveau efficacité sur des pêches très rapides c’est le lipless qui l’emporte, le crank demande moins de vitesse selon mon expérience.

Les zones à pêcher

En début de saison et en été privilégiez les bordures en les rasant à 20/25 m, n’insistez pas sur un arbre noyé ou une roche sauf si vous avez pris un poisson à cet endroit. En gros, vos lancers seront parallèles et espacés de 5/10 m donc s’il y a un poisson actif dans le secteur, il se déplacera.

Essayez aussi les hauts fonds connus au large, les pointes qui s’avancent dans l’eau, les structures immergées ou les abords d’îles.

open amc 2014426

 

L’intérêt du power fishing

En pêche récréative il permet de moins s’ennuyer et de trouver les poissons mais il est fatiguant et demande beaucoup de concentration et de calage avec votre partenaire. En concours il est très efficace et souvent il permet de faire la différence.

Toutes mes pêches estivales se font en power fishing jusqu’à ce que je trouve de l’activité, ensuite je ponce le poste d’abord avec du leurre flashy et rapide pour finir au drop shot sur les derniers poissons qu’il faut décider.

Gardez la pêche.

 

About sylvain l'esoxiste

51 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre L'Esoxiste sur Google+ et esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in le coin du débutant, Techniques et astuces, Techniques modernes and tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.