Vif : Bien conserver ses vifs en été
avatar

S’il est bien une chose difficile en cette saison estivale c’est bien de conserver ses vifs. La plupart du temps la chaleur de l’été tue les vifs si on n’a pas un bassin suffisamment vaste ou une eau courante naturelle.

Regardons ensemble quand même quelques pistes pour limiter les risques de mortalités estivales.

Lutter contre les maladies :

Si vous gardez des vifs à longueur d’année vous aurez constaté que des maladies apparaissent régulièrement. Les maladies les plus courantes sont celles des points blancs et celle de la mousse.

 

Dans un bac à vif, à part le nettoyer régulièrement à la javel pour le désinfecter, il est impossible de se prémunir de ces maladies. Si on ne peut les éviter autant les traiter, c’est ce que je fais dès la première apparition des symptômes. Il existe des produits vendus en animalerie au rayon bassin d’ornement qui sont très efficaces et qu’il suffit de verser à la bonne dose près du système de pompe pour rapidement les diluer.

La première chose à faire pour éviter ou minimiser les maladies est de ne pas conserver un trop grand nombre de poissons dans son bac et de retirer au plus vite un poisson mort afin qu’il ne contamine pas le reste de la population du bassin.

Si en hiver on peut monter à un poisson pour 5 litres d’eau, en été on essayera de ne pas aller en dessous d’ un poisson pour 15 litres d’eau. C’est très souvent plus la promiscuité que la chaleur qui favorise le développement rapide des maladies.

 

Lutter contre la chaleur

Pour éviter que vos poissons baignent dans de la soupe et surtout ne subissent pas un choc thermique trop important entre le jour et la nuit, il faut placer votre bac à vif au nord de votre habitation. L’ombre d’un grand arbre, même s’il amène des feuilles en automne est un plus.  Si vous n’avez pas de terrain, gardez vos vifs à la cave tout en prenant soin de leur faire vivre une séparation entre le jour et la nuit au moyen d’un néon d’aquariophilie. J’ai, par le passé, perdu des vifs qui mourraient d’une forme de crise cardiaque quand j’allumais la lumière de la cave.

S’il fait vraiment très chaud, comme en cette période caniculaire on pourra congeler des bouteilles d’eau et en placer deux par demi journées dans le bac, certes ça ne fera pas énormément baisser la température mais ça peut aider un peu.

 

Sinon un simple canisse apportera une ombre bienfaitrice à votre bac.  Si vous le pouvez l’idéal est de l’enterrer au maximum car la terre possède un effet réchauffeur en hiver et refroidisseur en été mais ceci vous demandera des travaux conséquents.

En cas de fortes chaleurs vous pouvez aussi vider 30 % du bac et remettre de l’eau, idéalement de l’eau de pluie ou de l’eau de source car celle du robinet comporte du chlore.

La chaleur va induire chez les poissons une plus grande activité donc une plus grande consommation d’oxygène, pensez à mettre un bulleur ou une pompe filtrante qui recrache en jet, c’est ce que je possède depuis de nombreuses années.

 

Lutter contre les algues ou l’eau qui « tourne »

L’eau qui tourne est une eau qui sent mauvais et quelquefois les poissons ne semblent pas être trop affectés par cette eau néanmoins on a tout intérêt à l’éviter. Si ça arrive il n’y a guère d’autre solution que la changer. Pour ma part j’ai un bac d’eau pluviale à côté de mon bac à vif et il m’est facile de changer l’eau. Si vous n’en disposez pas, mettez tous vos vifs dans un bac de secours le temps de désinfecter votre bac principal et de le remplir à l’eau du robinet. Laissez le tourner à vide avec la pompe (filtres changés aussi) durant une journée pour évacuer le chlore.

Contre les algues filamenteuses et  les cyanobactéries qui peuvent infecter votre bac il n’y a qu’une solution, c’est un traitement. On trouve des pastilles dans les animaleries ou les magasins de bricolage qui tuent ces algues, pour que les poissons ne s’empoisonnent pas avec il faut placer ces pastilles dans le filtre. C’est plutôt efficace si c’est pris à temps, si les algues sont trop développées, mieux vaut nettoyer au karscher puis remplir le bac à nouveau.

 

J’ai été scotché par le passé de la résistance de petites carpettes dans un bassin de 1 m de large et guère plus profond que 50 cm. Ce bassin est orienté plein sud et devenait très chaud en été, malgré cela les carpettes ont survécu à l’été grâce aux plantes aquatiques alors que celles placées dans mon bac à vif sont mortes. Mystère mais l’oxygène libéré par les plantes, la vase, la nourriture…les ont sûrement aidées alors que le milieu aseptisé de mon bac à vif n’était pas idéal.

Gardez la pêche.

 

About sylvain l'esoxiste

52 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Techniques classiques, Techniques et astuces and tagged , . Bookmark the permalink.

4 Responses to Vif : Bien conserver ses vifs en été

  1. Yoann says:

    J’ai bien aimé les photos de tes vifs nageant dans ton bac !

    Merci pour l’article et les conseils !

    Pour ma part, j’ai conserver des vifs durant des années dans un aquarium dans mon sous sol, qui est frais par sa conception (maison des années 50), d’ailleurs je garde ce système quand j’ai besoin de vifs à conserver. Et je nourrissais mes vifs avec des paillettes à poisson rouges, c’était adorable à voir les gardons venant chipper dans un premier temps les paillettes en surfaces ! Puis après « entre deux eaux » ou sur le fond.

    Et j’ai jamais eu trop de mortallité, pas par la nourriture en tout cas, mais peut être par l’absence de lumière quand je l’allumais.

    Et je met… de l’eau du robinet (contenant du chlore donc et pourtant le volume est celui d’un aquarium.)

    @+

    • Tout dépend du fournisseur d’eau, Véolia a réduit les doses de chlore mais remet du calcaire dans mon eau acide…

    • Olivier says:

      Bonjour,

      Pour info, le chlore est volatil, il s’évapore en 24/48h.
      il suffit de stoker l’eau du robinet dans une poubelle et d’attendre quelques jours pour disposer d’eau non chlorée.
      Par ailleurs, les magasins d’aquariophilie proposent souvent de l’eau osmosée, gratuitement ou non, il faut y aller avec ses propres récipients.

      Bonne journée !

  2. Bonjour, sur la fin de ton article sur la conservation des vifs, je pêche beaucoup au vif, , tu parles de carpettes, en ces périodes de canicule, c’est les meilleurs poissons à garder vivants avec aussi les carassins et les tanches, encore faut il pouvoir en pêcher, mais on peut en acheter! A+.