Une journée de participation au Défi Prédators Est à Panthier (21)
avatar

Le dimanche 17 juin 2012 à Panthier (21) c’était la cinquième manche de la saison pour le Défi Est Prédators.

L’AAPPMA locale avait mis en place une organisation sans faille pour accueillir les participants, les placer dans la file d’attente pour la mise à l’eau et les placer ensuite sur un parking le long de la route. Pas mal de chemin à faire ensuite à pied pour rejoindre la mise à l’eau sous la pluie.

 

Nous sommes donc arrivés vers 06h00 en compagnie des copains de la Baresia Team Jura qui sont 1er au classement général du Défi Est. Nous serons rejoints par Pierre de Morvan Pêche accompagné de Morgan.

 

 

Accueil chaleureux de Claudia et Raph, les organisateurs, avec un Raph à la voix forte qui gère la mise à l’eau et fait activer les plus lents.

 

 

Merci à Météo France, une fois de plus, pour ses prévisions. Alors qu’une superbe journée était annoncée, j’ai été réveillé par la pluie sur mon Velux à 03h00 du matin. Ces averses se termineront vers 11h30.

 Pas un brin de vent, une eau assez claire de teinte azur, la pêche s’annonçait difficile malgré la réputation de nids à brochets du lac.

 Les consignes seront données peu avant le départ : quota de 4 carnassiers à faire mesurer, sécurité……comme d’hab.

 

 

Comme c’était une manche à l’électrique sur un réservoir de 150 ha, le départ ne sera pas aussi spectaculaire que d’habitude.

 J’aurai le bonheur de rencontrer, avant le départ,  Bertrand du blog Martin le Héron, qui, n’habitant pas très loin est venu voir ce que ressemblait ce type d’épreuve sportive. J’ai pu rencontrer aussi deux concurrents de Dijon, fidèles lecteurs de ce site, et deux autres concurrents d’Alsace qui me connaissaient aussi.

 

 

Ce qui est marrant dans ces concours et quand vous n’avez rien à gagner ni à perdre c’est de voir toutes ces équipes si différentes avec leurs bass boats. Vous avez des « bonne ambiance team », des « j’me la pète team », des curieux, des sympas, des renfermés, des anxieux, des semi-pros avec énormes bateaux et des débutants avec des barques….Tout un monde dont je retiendrai quand même la bonne ambiance.

 

 

Après un petit café offert par Driftking Fishing et l’AAPPMA la Vandenesse, je pourrai embarquer avec un bon petit verre de Peurne locale, malheureusement à peine goutée le reste du breuvage finira sur la moquette de la barque, renversé par Patoche. Ca a senti bon la prune une bonne partie de la matinée..

 Dès le départ, je choisi l’option pêcher la zone de mise à l’eau et au premier lancer avec un lipless Ecogear VT 65, j’enregistre une belle châtaigne mais le bec se décroche très rapidement. Nous insistons une demi heure mais plus rien.

 

 

La zone que je voulais pêcher est remplie de barques et j’ai mis le cap le long de la réserve. Pas mal d’échos un peu partout mais rien à faire rentrer du poisson. Des petits brochets sont pris un peu partout sur les bordures ou au dessus des herbiers.

 J’alterne lipless, cranck en pleine eau et jerkbait en bordure. Patoche est au spinner ou au LS.

Je prendrai ce petit bec non maillé au Vision 110 de Mégabass et ce sera le seul pour moi de la journée.

 

 

Nous quittons le secteur pour dériver jusqu’à une plage ou des herbiers denses sont implantés jusqu’à une hauteur de 3m environ, un vrai biotope à brochet. Après plusieurs dérives nous n’auront aucune touche mais nous verrons des bancs d’alevins fabuleux, il y en avait partout.

 Nous avons remonté doucement le long de la digue et malgré le drop, le leurre….que dalle alors qu’il y avait énormément d’échos.

 Vers 11h00, je décide de rejoindre le premier secteur et traversant lentement le lac, je vois un troupeau  d’une dizaine de grèbes, je m’approche et Patoche me dit « pendu ». C’est un superbe bec de 61 cm (60,6 cm précisément à la mesure officielle) pris au cranck Salmo Hornet 6. Nous voilà classé, merci patoche le Grand ! J’ai tourné un petite vidéo qui sera dispo certainement demain sur You Tube.

 

 

Nous continuons sur le secteur mais les grèbes se déplacent vite et semblent suivre un banc de gardons.  À 13h00, il est temps de replier le matériel et de rejoindre la rampe de mise à l’eau.

 Nous remettons la « deuze » sur sa remorque pour nous diriger au resto où l’organisation a prévu un repas chaud avant la remise des prix.

 

 

Après un petit apéro à base de houblon et quelques discussions sur la journée de pêche nous partons manger sous le chapiteau du Camping et au fromage c’est les résultats énoncés par raph. Nous nous retrouvons à table avec les fisheurs comtois  et la team baresia . Bien entendu nous avons parlé pêche. J’ai pu faire la connaissance d’un des fisheurs comtois: Beef, vu son blog, un redoutable pêcheur.

 42 bateaux participants, 17 bateau ont fait un capot mais à relativiser car les becs non maillés ont mordu. Il y a 25 bateaux qui ont fait mesurer du poisson et l’égrenage des résultats commence. Avec patoche nous sommes déjà contents pour notre première participation sur un lac inconnu d’avoir pris un maillé.

 

Les copains de la Team Barésia sont 22 èmes avec un bec et gardent leur place de 1er au général.

 

Nous terminons 14 èmes avec notre brochet, une place plus qu’honorable pour nous.

 Merci de tout coeur  à Raph pour la présentation qu’il a fait de nous, du site esoxiste.com et du Morvan. Maintenant les compétiteurs savent qu’il y a un Open le 15 septembre prochain aux Settons organisé par l’AMC.

 Les premiers avec trois brochets reçoivent des bon d’achat  de MC Technologie (Lowrance) et surtout d’un magasin de pêche Suisse :  « chez Lulu » qui a offert un bon d’achat de 100 francs suisses.  Merci aussi aux sponsors : Delalande, Berkley pour les pochettes de leurres souples à tous les concurrents.

 

 

Photo de groupe puis retour à la maison pour voter in extrémis à 17h55.

 Conclusion : Au débriefing avec Patoche (à l’apéro en réalité mais débriefing fait plus sérieux), nous avons revu notre stratégie, il nous aurait fallu plus insister au centre du lac, là ou les autres compétiteurs n’allaient pas. Tant pis pour une première participation, finir 14 ème c’est pas mal pour nous.

J’ai vu de belles barques, rencontré des gens sympa et découvert un super lac situé à 1 heure de chez moi que je ne connaissais pas, je vous le présenterai cette semaine.

Le format des épreuves du défi me plait bien. On attaque à 7h30 pour un coup du matin et on termine à 13h30 pour ceux qui veulent rentrer. Pas d’épreuve en deux manches comme l’ex AFCPL qui vous oblige à trouver un couchage local. J’espère  que le nouveau GN Carla suivra ce type de compets, pour l’heure essayez les défis c’est sympa.

Prochain concours le 15 septembre pour le trophée Ecogear  aux Settons, avec à la clé un séjour de pêche au brochet d’une semaine à Orellana (Pesca Extamadura) pour deux personnes à gagner.

 

Gardez la pêche

[subscribe2]

 

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Compétition and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.