Un jour un leurre : Le Duck Fin Shad de Daiwa
avatar

Daiwa, cette énorme entreprise japonaise a fait une entrée remarquée dans le domaine des leurres souples ces deux dernières années (D’Fin, D’tail et D’Swim).  Après les modèles chargés en attractant, Daiwa à lancé un shad  non imprégné en 2013 mais plein de petites innovations et surtout avec un tarif attractif : Le Duck Fin Shad.

Ce qui surprend avec ce leurre lorsqu’on le tient en main c’est sa finition vraiment exceptionnelle. Pas de bavure, une peinture de grande qualité et une impression d’avoir affaire à du sérieux.

 

Seul petit bémol que je mettrai au crédit du Duck Fin c’est son odeur très forte de plastique, la même odeur qu’on trouve chez les leurres les plus réalistes de la concurrence (Real Eel Savage Gear par exemple). Il semblerait que pour obtenir cette finition il faille employer des plastiques à l’odeur forte, mais forte pour les humains car les poissons ne paraissent pas trop s’en soucier.

 

J’ai pu tester le modèle wakasagi, un coloris ventre blanc, dos marron clair avec des reflets bleutés sur les flancs. J’ai pris quelques perches car les brochets n’étaient pas actifs ce jour là. Voyons les caractéristiques de ce leurre :

 

Ce que l’on remarque de suite c’est la silhouette effilée du Duck Fin et son battoir caudal particulier.

Celui ci en forme de patte de canard et positionné verticalement par rapport au reste du leurre ce qui va provoquer la mise en route de la queue à faible vitesse. L’autre caractéristique est la finesse de la partie terminale qui va faciliter le battement de la queue.

 

On retrouve cette caractéristique sur les leurres de pure verticale qui demandent un petite vitesse d’animation pour rentrer en action. Daiwa a donc tenté la quadrature du cercle en affermissant un peu la matière plastique et en développant ce battoir en patte de canard pour permettre au leurre de fonctionner correctement en linéaire et en verticale. Il en résulte une souplesse correcte ni trop ni trop peu et un leurre qui fonctionne bien même ramené à haute vitesse.

Le tout, comme tous les leurres, est de suffisamment le plomber pour le garder dans l’axe sinon il peut décrocher.

 

Outre sa queue particulière et sa peinture exceptionnelle car elle tranche avec les autres productions, le fabricant à doté son leurre d’une fente dorsale pour faciliter un armement en Texan. J’ai pu l’essayer au milieu des herbiers en texan lesté est le leurre a nagé sans aucun problème.

 

Le Duck Fin est actuellement disponible en six coloris et en une seule taille de 9 cm pour 5g, on le trouve en moyenne vendu au tarif de 5.7 euros la pochette de 7.

 

 Acheter des Duck Fin Daiwa

Gardez la pêche

 

 

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Leurres carnassiers, Leurres souples and tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.