Techniques de pêche du sandre en automne hiver
avatar

gueule-sandreLa pleine saison du sandre arrive doucement, la chute des feuilles et la baisse des températures marquent le moment où vont se regrouper les poissons. Les sandres, plus que tous autres, redoutent ce moment car c’est là que le pêcheur délaisse le brochet  et se concentre sur eux.

Les techniques automnales et hivernales sont peu ou prou les mêmes, on va chercher le sandre sur le fond, près des obstacles.

C’est à cette période que j’aime ressortir mon vieux mort manié, pas qu’il soit moins efficace avant mais parce qu’il l’est plus en automne.  J’ai bien essayé d’insister au leurre et pour des raisons pratiques c’est au leurre que je pêche le plus mais le mort manié met la pâtée à toutes les autres techniques hormis la tirette qui fonctionne aussi très bien.

sandre-martinet-du-091009

Du bord le manié me permet de ratisser large et les sandres ne restent pas bien longtemps bouche cousue devant un gardon bien manié sous leur nez.  Pour cela j’aime bien utiliser une canne de 2,4m  ou plus qui me permet d’éloigner la bannière des herbes de bordure. Les vieilles triques à manier ont été remplacées par des cannes plus progressives mais tout autant tactiles. Une tête de ligne en fluoro  de 30 centièmes permettra le petit plus en terme de discrétion et éviter à la pointe de la tresse de s’érailler sur le fond.

En tirette, idem mais canne plus longue car j’ai cette habitude de ramener mon montage à la canne et non au moulinet. J’ai toujours ma canne tirette de 2,7 m et celle ci me convient tout à fait pour ce type de pêche.

sandre-251111k

En bateau, je ne m’encombre pas de canne longue et je ne pêche quasiment plus en tirette. Pour le manié c’est une canne de 2,1m en 10/30g qui fait tout le boulot.  J’allège juste la tête de ligne fluoro  pour passer en 25 centièmes car en barque on risque moins l’accroc et il est plus facile de se décrocher.

sandre-42cm-martinetLorsque l’hiver est installé avec son cortège de températures fraîches, je laisse de coté le manié pour me consacrer du bord à une tirette exclusive. J’ai constaté il y a bien longtemps que les sandres réagissaient mieux à la tirette en plein cœur de l’hiver qu’au manié. Ils semblent comme l’est la campagne, endormie.

Pourtant je réalise des pêches correctes au plomb palette, pas vraiment un leurre calme, je ne sais pas pourquoi mais c’est à essayer. De plus le montage tirette a tendance à bien moins s’accrocher au fond que le mort manié et en plein hiver refaire ses montages  est franchement galère.

En barque le leurre souple s’invite plus car c’est la grosse saison de la verticale mais c’est surtout le fire ball qui fonctionne à merveille. Une canne courte, typée verticale, et une animation proche du zéro absolu, juste décoller le vif du fond, voilà une pêche hivernale sympa qu’on peut pratiquer avec des moufles pour se préserver du froid piquant.

sandre vouglans 2012 patoche

Pour ceux qui ne veulent pêcher qu’au leurre, très efficace en verticale, on essaiera de trouver les échos de poisson au sondeur et de rester dans la profondeur de ces échos. Oubliez la prospection des grands plateaux pour vous concentrer sur les cassures qui fonctionnement mieux en hiver.

Gardez la pêche.

 

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Techniques classiques, Techniques et astuces and tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.