Quand je ne pêche pas, je chasse !
avatar

20160220_135540Avec la fermeture de la pêche des carnassiers ( pour moi au 31/01/16) j’ ai le plaisir de me remettre à la chasse en profitant des invitations des amis.

La chasse c’est aussi une façon de se rapprocher de la nature et de se confronter à la réalité plus encore qu’à la pêche.

Voici quelques clichés de ce week end, le plaisir d’être, le plaisir de partager les émotions et un sanglier de 96 kilos pour un copain.

Félicitation à Jean Paul pour ce magnifique vieux mâle sanglier qui aura quand même blessé un chien, pour ce brocard de 20 kilos  et à Jean Louis pour ce renard.

chasse février 1612

chasse février 1613

chasse février 1620

chasse février 1622

chasse février 1621

chasse février 1633

chasse février 1603

chasse février 1610

 

Pour ceux qui ne partagent pas mon amour de la chasse, désolé mais la pêche et la chasse font partie de mes passions.

Gardons la pêche !

 

About sylvain l'esoxiste

50 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre L'Esoxiste sur Google+ et esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.

16 Responses to Quand je ne pêche pas, je chasse !

  1. ludo71 says:

    Mmmmhh la chasse, la pêche. Tous ces loisirs d’extérieur, reliques de notre instinct de prédateur inscrit dans nos gènes. et sans lequel nous ne serions pas ce que nous sommes aujourd’hui… Grisant. Si seulement certains se rappelaient qu’il est indispensable que des animaux meurent pour que nous autres humains vivions, peut-être accorderions nous un peu plus de respect à ce que nous mangeons tous les jours, et qui a été vivant. Avec notre argent nous nous dédouanons de notre responsabilité dans la mort d’innombrables animaux. Un ami éleveur (pas du tout chasseur, et à peine pêcheur) m’a dit un jour: toutes les personnes se permettant de manger un animal devraient être obligées de le tuer : ils respecteraient bien davantage leur repas. Nous sommes tous pêcheurs et chasseurs, beaucoup l’ont oublié. Mais il est vrai que désormais la pêche et la chasse ne sont plus (heureusement ou pas) un moyen de subsistance et ne se résument plus à la seule mise à mort d’un animal. Des arts. En tous cas, vive la chasse et vive la pêche. Pour nous autres passionnés, quels hommes serions nous sans ces modes de vies ?

    • Ce qui m’étonnera toujours, à la chasse comme à la pêche, c’est cette bizarrerie humaine de trouver des espèces plus nobles que les autres. les non chasseurs ou certains pêcheurs vont classer les espèces et certaines seront honnies. Personne ne s’émeut du sort des brèmes que les pêcheurs au coup prennent ou des grives tuées par les chasseur mais dès qu’on parle renard, truite….on s’attaque à des symboles. Et il y a pire, loup, ours , lynx, dauphins, requins..En gros les pires prédateurs les plus dangereux ou qui ont le plus d’impact seraient même meilleurs que nous selon certains.
      Je n’ai aucune volonté d’être un modèle mais je sais « éplucher » un lapin, fileter un poisson, plumer un poulet et je n’ai pas besoin de payer un professionnel pour faire ce job. Notre modèle de civilisation nous éloigne de la vie réelle et surtout donne une parole à hauteur de la nôtre aux personnes qui n’adhèrent pas au concept. Sauf que la vie réelle, c’est la réalité.
      Vive la chasse et la pêche qui nous font vraiment côtoyer la vraie nature, celle des bêtes et la nôtre.
      Et que les minorités hurlantes se calment car ils nous saoulent vraiment.

  2. WALLY says:

    yo sait un site de pêche ou de chasse faut savoir la bande de tète rouge a gilet orange non merci na

  3. Le regulateur says:

    Suis également passione de chasse, mais j’y passe tout l’hiver car je ne pêche pratiquement que la truite, et le carnassier de mai à octobre, , et très peu au coup, conclusion, 5 chevreuils et 3 sangliers à mon actif plus quelques lapins, et en plusje vais aux cèpes et girolles, mais tout ceci me permet de vivre au contact de la nature, convivialement car ne ne crache pas sur le casse croûte arrosé de bon vin ,que des défauts pour les citadins endurcis, pourvu que je puisse continuer encore longtemps,,,

  4. Dip says:

    Ah sympa de voir tes amoureux de nature accomplis ! Sympa la Kipplauf. Bientôt la fin des battues et le début pour la truite que demande le peuple ?
    Encore merci pour ton site Sylvain c’est toujours un plaisir de te lire.

  5. Bijout says:

    La chasse c’est cool, juste pas compatible avec le No Kill … Dommage !!
    Et la photo à califourchon sur le sanglier ne le met pas en valeur !

    +1000 pour la chasse à l’arc qui laisse un peu plus de chance à la bête.

  6. François says:

    J’ai aussi ce défaut et en plus j’ai vendu la carabine pour chasser à l’arc traditionel….

  7. Salut Sylvain , beau tableau ! Si vous avez besoin d’aide pour manger tout ça n’hesitez pas à m’appeler ;))

  8. Alban says:

    Autant j’aime la pêche..
    Autant la chasse c’est pas mon truc, mais chacun ses goûts !
    Moi je préfère avoir la chose directement dans l’assiette ! Et là, aucune pitié !
    Mais pourquoi tuer le renard ? Nuisible ?

    • Le renard est classé gibier en France et nuisible dans certains départements dont le 71, c’est le plus gros prédateurs de petit gibier mais c’est aussi le porteur sain d’une grave maladie qui touche l’homme: l’échinococcose alvéolaire

      • Red_Rab says:

        C’est quoi que tu appelle précisément petit gibier ?

      • Rom1_25 says:

        Mangeur de petit gibier mais aussi de campagnols… Et il en mange un paquet le bougre, surtout en hiver. Je pense qu’on a tendance à l’oublier. Il n’y a qu’à voir la quantité de renards dans les champs depuis le début de l’hiver (chez moi en tout cas).

        Tu parles d’espèces (que certains jugent nobles) mais c’est intéressant de voir que certaines sont devenues nuisibles d’après l’homme… La faute à qui si le renard pullule ? Personnellement je déteste les pies qui ravagent les nids de nos passereaux adorés. La faute à qui si elles sont en si grand nombre ? Mais bon les mésanges on s’en tamponne… Par contre les perdreaux et les lièvres « putin !! ».

        Je n’ai rien contre la chasse bien au contraire. J’ai beaucoup suivi des amis lorsque j’étais plus jeune et le temps à fait que je ne l’ai jamais pris pour passer le permis. Moi c’était la bécasse qui me bottait.

        Si je fais ces réflexions c’est que, comme à la pêche, les raccourcis sont parfois vite faits… Je vois un point commun entre le renard et le chevesne ; c’est bien connu, s’il n’y a plus de truites c’est que c’est lui le responsable !

        Enfin bref, c’est peut être pour ça qu’il y a tant de divisions entre passionnés car nos avis sont parfois trop tranchés et pas forcément fondés.

        Tu l’as dit, vive ces passions de plein air, « c’est la vie réelle ». S’il y avait plus de gens proches de la nature en la pratiquant (pas comme ces abr**** d’écolos qui veulent tout mettre sous cloche), nous aurions sûrement moins de problèmes. 😉