La pêche du sandre à gratter
avatar

sandre 50 cathy 180513 (1)Lorsqu’on parle pêche du sandre actuellement on entend le plus souvent les termes de pêche en verticale ou pêche en linéaire mais la plus ancienne et le plus efficace est une pêche s’ apparentant au mort manié que l’on nomme maintenant « la pêche à gratter ».

D’une efficacité redoutable en toute saison, cette technique simple permet d’ aller chercher les sandres sur le fond et de leur proposer un leurre sous le nez en pêchant du bord ou d’ un bateau.

Découvrons cette pêche plus subtile qu’il n’y paraît.

En préambule et pour corser un peu le sujet, il n’y a pas une pêche à gratter mais des pêches à gratter, vous comprendrez en lisant ces lignes pourquoi je précise cela.

nokill sandre 180513 (13)La technique :

la pêche à gratter consiste à agiter sous le nez d’un sandre posé  au fond un leurre souple de forme  shad, virgule, slug ou n’importe quoi d’ autre de façon à l’ agacer jusqu’à provoquer la touche. On peut gratter vigoureusement ou ramener tout doucement mais le principal point à retenir sera le contact très régulier avec le fond.

La façon de procéder est simple, lancer puis contact avec le fond, on décolle le leurre sur quelques centimètres ou sur 1m, on gigote, on agite, on reprend contact et on recommence jusqu’à trouver la bonne animation.

 

sandre-sylvain-vouglans-2-2Le matériel :

Du bord il convient d’ avoir une canne résonnante d’ action de pointe qui sera assez longue pour pouvoir imprimer des mouvements au leurre et bien passer au dessus de la végétation de bordure. Les anciennes tailles de cannes de 2,6m étaient parfaites pour cela mais elle deviennent difficiles à trouver.  Laissez de coté les 1,80 à 2m qui seront réservées au pêcheurs en barque pour en trouver une plus longue, au minimum de 2,2m.

Niveau moulinet un spinning est plus adapté qu’un casting mais cette technique peut tout aussi bien se pratiquer avec un tambour tournant. La taille 2500 sera la plus pertinente avec un ratio moyen voir même lent car on va énerver le sandre par la lenteur non par la vitesse.

En corps de ligne une bonne 8 brins fine qu’on terminera par une tête de ligne en nylon ou fluorocarbone pour épargner la pointe des frottements sur le fond.

L’usage de têtes plombées football est destiné à éviter que le leurre souple ne se couche sur le coté lors des pauses mais on peut procéder de même avec une TP sabot.

sandre-patoche-vouglans-201

 

Les trois variantes de la pêche à gratter :

la plus classique façon mort manié, contact régulier au fond puis maniement  avec le poignet  pour effectuer des petits bonds sur le fond qui vont soulever du limon et attirer l’ attention des prédateurs.

La variante gros bonds avec des tirées plus importantes mais sans dépasser 1m ce qui laisse évoluer le leurre en nageant près du fond.

La dernière très efficace, on laboure doucement le fond avec des pauses régulière pouvant durer 5 secondes, très efficaces lorsque les sandres sont là mais ne mordent pas sur des animations classiques.

Sandre de Seille

 

L’ élément le plus important à prendre en compte est la lenteur ou tout du moins une amplitude  d’ animation peu importante. La gratte n’est ni de la verticale, ni de la pêche en traction, c’est une pêche qui est plus dans l’ esprit mort manié. Très intéressante car non monotone, elle permet d’insister sur les postes mais avec pour corollaire le fait de s’ accrocher plus souvent au fond, on pourra essayer les têtes plombées en texan pour y faire face. Pour le labourage, les TP Dam qui roulent ( Rolling Jighead et Jighead Offset)  sont à essayer. Voir mon article de mai 2017.

Gardez la pêche.

 

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in Techniques classiques, Techniques et astuces and tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.