Partir pêcher à l’étranger, bonne idée ?
avatar

danemark 201582Si vous suivez un peu ce site, vous aurez constaté que j’ apprécie aller pêcher en Espagne à Mequinenza, d’ailleurs j’en revient. Peut être vous aussi aimeriez vous pêcher en dehors de nos eaux nationales ?

Si les impératifs financiers sont souvent ce qui gêne les pêcheurs, d’autres craignent de devoir prendre l’avion, parler une autre langue, ou simplement peur de l’inconnu.  S’ils savaient !

Je ne vais pas vous parler des destinations phares car je ne fais que les rêver mais vous livrer une réflexion sur le voyage de pêche.

Partir, comme le chantait si bien Julien Clerc, c’est un rêve que nous faisons tous un jour. Pour ma part c’est depuis de longues années que je fantasme sur les gros peacocks bass d’Amérique centrale, ou les carangues GT des zones tropicales.  Malheureusement, un voyage de pêche là bas ne se conçoit qu’avec une structure pour vous accompagner dans ces contrées sauvages et là les tarifs ne sont pas encore à  portée de ma bourse.

bass 38 patoche breuil

 

Cette année 2015 m’aura vu quitter le territoire deux fois, une première fois au Danemark et une seconde fois en Espagne. La dernière fois que j’avais pris l’avion, c’était en 1990 pour un séjour en Nouvelle Calédonie, ensuite maison et travaux, enfants, autres occupations ne m’ont plus permis de voyager plus loin que la Bretagne.

Que c’est bon de partir, s’en aller vers l’inconnu, se remettre en question  et prendre bien entendu plus de poisson en une semaine ou presque que dans son année au pays.  Car c’est indéniable, le potentiel halieutique de l’étranger est à 100 lieues du nôtre.

danemark 2015130

 

Au Danemark, 60 brochets de 60 cm à 95 cm à la barque dans la journée, en Espagne avec sandres et grosses perches tous les jours….

Un voyage coûte cher me direz vous, certes oui mais combien coûte notre matériel ? Etant un grand amateur de belles cannes et de beaux moulinets, il m’arrive de dépenser plus de 1000 euros pour un tel ensemble mais est ce que ça me fait prendre du poisson ? J’ai bien le plaisir à utiliser ces outils hauts de gamme mais c’est surtout le plaisir de la prise, du combat avec le poisson que je recherche.

Si avec cette somme d’argent, au lieu de me payer un ensemble canne moulinet, je m’étais offert un petit voyage de pêche ?

mequinenza 2014480

Le budget d’une semaine à l’étranger peut vite varier du simple au triple, voir plus en cas d’agences de voyages.  Mon séjour à Méquinenza ne me revient qu’à moins de 500 euros car j’y vais avec mon propre bateau et je me nourris de ma pêche ou presque mais si je voulais partir en Nouvelle Zélande, il me faudrait un peu plus.

Il existe pléthore d’offres de voyages de pêche sur internet, la plus connue étant la destination Irlandaise mais les pays comme la Suède offrent de belles prestations, comptez 1500 euros tout compris pour une semaine auquel il faut rajouter l’avion.

D’autres destinations sont à découvrir telle la Pologne ou le Delta du Danube mais celle qui me fait aussi rêver depuis très longtemps est le Canada. Partir une semaine chez les cousins du Quebec, pêcher le bass à petite bouche, le doré, la ouananiche, le muskie, tous ce noms qui font rêver et que j’aurai peut être la chance de pêcher l’année prochaine.

mequinenza 2013 (80)

J’en rêve de l’ alligator gar, du snake head, du tucunaré, du dorado, du poisson coq, du mérou, du thon rouge, de la dorade coryphène, de la carangue GT, du saumon…

Et ce n’est pas la barrière de la langue qui m’arrête car bien qu’ayant eu 6 au bac en anglais et 2 en espagnol (je n’ai jamais été bon en langues à l’école), j’arrive à me débrouiller. j’ai trouvé sur mon smartphone un programme vocal de traduction, vous parlez et le téléphone traduit, génial non ?

mequinenza 2013 (160)

C’est décidé, 2016 sera pour moi une année de séjours à l’étranger. Si vous le pouvez, faites des voyages de pêche et gardez la !

 

About sylvain l'esoxiste

49 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique. Suivre L'Esoxiste sur Google+
This entry was posted in Tourisme pêche des carnassiers. Bookmark the permalink.

6 Responses to Partir pêcher à l’étranger, bonne idée ?

  1. Anthony says:

    Salut Sylvain,

    J’ai déjà eu l’occasion d’aller deux fois au Quebec et j’en garde un souvenir inoubliable, si tu veux des infos tu peux me contacter par mail.

  2. le régulateur says:

    salut, tout ceci fait rèver, il est vrai que je souhaiterais faire des voyages de pèche et de chasse, pour l’instant mes moyens financiers ne me permettent que d’écumer le morvan avec un matériel restreint, mais qui sait ! il ne faut jamais dire jamais! et dans ton cas tu as un sérieux avantage , ta compagne a la mème passion de la pèche que toi, moi a l’étranger le séjour serait divisé en deux, pèche et tourisme, car si je parts je n’envisage pas de partir seul. allez a plus!

  3. rémi says:

    Hahaha typiquement français la réaction sur la barrière de la langue ! On n’à pas à faire d’efforts ont à des smartphones !
    Personnellement j’ai habité 2 ans au Canada et oui c’est un autre monde niveau pêche !

  4. khaloud says:

    Je suis allé avec ryanair en suéde pour 50 euros aller/retour + 40 euros le bagage en soute (payant chez ryaniar) mais au final à 90 euros le billet, c moins cher qu’un Paris Lille en TGV…
    J’ai juste pris une canne savage geard road runner, et un moulinet rarenium 2500, et j’en ai profité pour pecher à stockolm intra muros (pas besoin de permis de peche dans la capitale), et voila comment se faire plaisir pour pas cher par exemple

  5. Lolo says:

    Salut sylvain
    Si le Canada est ton rêve contact moi par mail j ai peut être quelque chose pour toi
    Mon beau père est taxidermiste et organisé des séjours chasse et pêche !!

    Et surtout il exerce en bourgogne 😉
    Donc n hésite pas à me contacter et je me ferais un plaisir de vous mettre en relation

  6. Lavarenne says:

    La barrière de la langue n’est pas vraiment un gros problème,ne parlant pas un mot d’anglais je suis allé pêcher quatre fois en Irlande et pour l’espagnol c’est pareil,une fois à Alcantara (c’est vrais que c’était chez des français, ça aide)
    C’est sur que financièrement ,l’écureuil fait la gueule,mais on ne vit qu’une fois,alors si vous pouvez,partez pêcher hors de nos frontières,vous ne le regretterez pas….
    C’est vrais que le Canada me fait aussi rêver………