Le monde de la pêche associatif sur le tour de France 2018
avatar

tdf2018-3Comme c’est maintenant le cas depuis deux ans, la FNPF, les fédés et les AAPPMA participent à la caravane du tour de France dans le but de faire connaître notre passion au plus grand nombre.

Si cette année la première partie du tour de France a été un peu boudée par la presse à cause de la coupe du monde de football, c’est reparti avec la retransmission journalière de cette épreuve qui se terminera le 29 juillet sur les Champs Elysées.

La FNPF est donc présente dans la caravane avec 1 char et 3 véhicules légers qui donnent au public des goodies, en l’occurrence des pare-soleils génération pêche.

Dans les villes arrivées, 30 stands des fédés et des AAPPMA accueillent les curieux dans le village du tour qui faut-il le rappeler draine énormément de badauds.

Même si nombre de pêcheurs estiment que dépenser de l’ argent en communication pour participer au tour de France est une bêtise, honnêtement en terme de communication envers le grand public c’est très efficace.

Pour relativiser je leur dirai que payer 1000 euros une page de pub dans un magazine de pêche pour dire que c’est l’ouverture de la pêche alors que tous les pêcheurs qui lisent ce magazine le savent ! Ca c’est une gabegie me semble-t-il.

tdf2018-2

 

A cette occasion du Tour de France la FNPF a souhaité mettre en lumière quelques chiffres qu’il est bon  de faire circuler :

La pêche de loisir en France c’est 1 528 452 pêcheurs dont 81 956 femmes représentant un poids économique de près de 2 milliards d’ euros.

La pêche de loisir c’est 1 000 salariés en France et plus de 40 000 bénévoles.

A titre d’exemple, mon département de Saône-et-Loire qui n’est pourtant pas le mieux servi en lacs ou qui n’est pas une grande destination touristique fait quand même partie des 5 départements de tête qui ont plus de 30 000 pêcheurs.

12 millions d’euros d’ aide à l’emploi sont reversés par la FNPF à destination des Fédés, 4,7 millions d’euros sont aussi reversés pour le développement du loisir pêche et la protection du milieu.

630 actions en faveur du milieu ont été subventionnées par la FNPF en 2017.

4000 demi journées d’intervention à destination des écoles, collèges et lycées ont concernée 62 800 élèves.

3500 demi-journées de sensibilisation à l’environnement auprès du grand public  ont rassemblé 102 000 personnes.

tdf2018-1

Images FNPF

Retrouvez les infos et les animations sur les villes étapes et les fanzones pêche en vous connectant à : http://www.generationpeche.fr

Gardez la pêche

 

About sylvain l'esoxiste

51 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour Planète Carnassiers, 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre L'Esoxiste sur Google+ et esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in informations diverses pêche and tagged . Bookmark the permalink.

4 Responses to Le monde de la pêche associatif sur le tour de France 2018

  1. Le gueulard says:

    Encore une fois la FNPF se fout de notre gueule.
    Elle claque un pognon monstre dans des débilités inutiles au milieu et aux pêcheurs
    On attends plutôt des résultats sur les cormorans, la pollution agricole, les gens de l’est qui posent des filets etc …
    On a pas besoin de plus de pêcheurs mais un milieu de meilleure qualité … Si le domaine public est attrayant, on mettra un frein à la course aux étangs privés bien mieux gérés, entretenus … et les pêcheurs reviendront.
    Mais non au lieu de se poser des questions, on balance des casquettes au peuple à nos frais … Du grand n’importe quoi

  2. Eric says:

    Bonjour Sylvain et merci pour tous tes articles.
    Aurais-tu connaissance de chiffres concernant:
    – la fréquentation des stands de la fédé sur le tour
    – les retombées en terme de nombre de cartes de pêche
    – une évolution du nombre de carte entre 2015, 2016, 2017 et 2018 afin de voir si une quelconque inflexion de la courbe aurait lieu
    Merci

  3. Yoann says:

    On peut rester septique sur cette action mais il y a le mérite de faire quelques choses pour promouvoir la pêche de loisir. Même se poser des questions est normal… (combien cela coute aux pêcheurs, quels sont les retomber, est ce efficaces où non ?, etc…) et bien évidement ce n’est pas une solution miracle pour résoudre tout les problèmes de la pêche de loisir mais cela peut aider.

    Par contre indéniablement, c’est une très bonne vitrine publicitaire pour la pêche de loisir, qui touche petit comme grande personne.

    Aussi sur le chiffre que tu avance Sylvain: « La pêche de loisir en France c’est 1 528 452 pêcheurs dont 81 956 femmes représentant un poids économique de près de 2 milliards d’ euros. », je dit à titre personnel que c’est plus que ça car là on ne compte seulement que les pêcheurs prenant une carte de pêche…

    Combien pêche sans prendre de carte ? Tel est la question ^^