Matinée sandres lombricophiles à Pannecière
avatar

A de nombreuses reprises j’ai constaté que les sandres adoraient les gros vers de terre. Que ce soit en France mais aussi en Espagne, les vers dits « canadiens » semblent de bons appâts pour le sandre et ce matin ils ont détrônés les vifs et les leurres.

Nous avons eu l’occasion de constater à nouveau cet attrait ce matin même à Pannecière (58) où nous sommes arrivés à l’ aube à la mise à l’eau.

Il y avait déjà foule à notre arrivée, pas moins de 6 barques sur la zone d’ Ardilly en tête de lac et d’autres sont arrivées après.Devant le nombre de barques présentes, j’ai mis de côté mon programme de pêcher le sandre sur le pont noyé pour me diriger sur le pont des moulins et pêcher les piles. Cathy prendra le seul poisson du poste, une petite perche de 25 cm au drop ver.

 

Au bout d’une heure de pêche appliquée à tous les appâts et sans succès, il a fallu se résoudre à chercher le brochet et c’est au niveau des falaises que je piquerai ce petit brochet au lipless.

 

Cathy décrochera un poisson et Patoche piquera une perche au crank avant que la dérive ne nous ramène vers le poste du matin. Il est 08h30 et nous cassons la croûte vers le pont. Deux options s’offrent à moi pour l’ heure et demi qu’il nous reste, soit insister vers le pont soit tenter le plateau en amont et c’est la seconde option que je prendrai en me disant qu’un brochet correct doit bien résider sur ce secteur.

Je sort d’ artillerie lourde avec un énorme crank qui pêche très profond, Patoche passe au chatterbait et Cathy continue avec un double drop ver et vif.

Arrivé sur une zone assez plate dans 7m Cathy annonce pendu, c’est plutôt combatif et nous pensons à un brochet mais c’est un sandre de 53 cm qui arrive à l’ épuisette. Il a mordu sur le ver alors qu’un vif est sur la même ligne.

 

Ni une ni deux je monte un drop ver sur ma canne light et je laisse un vif en tirette pendre le long de la barque. 10 minutes plus tard, je sens la touche d’une perche, je ferre mais ce n’est pas une perche. Sur la Pepper light le combat est sympa et je monte un joli 62 cm au bateau.

 

Il reste une demi heure de pêche et ma dérive sur ce plateau voit ma canne tirette au vif qui pend sur le côté partir. je ferre et ce coup ci c’est un brochet de 55cm avec une belle balafre lui ayant perforé l’ estomac, d’ailleurs les pattes d’ une écrevisse ressortent de ce trou. Pas le temps de faire un photo avant de le relâcher car Cathy enregistre une nouvelle touche mais c’est malheureusement loupé.

10h00 sonnent et il nous faut rentrer, une sortie sympa avec les trois carnassiers pris et surtout ces deux sandres lombricophiles qui n’ont pas voulu de nos vifs mais ont adoré nos vers.

Gardez la pêche.

 

About sylvain l'esoxiste

53 ans, habitant la région du Morvan, spécialiste de la pêche des carnassiers, auteur halieutique pour 1max2peche et Le Chasseur Français. Suivre esoxiste.com sur Facebook
This entry was posted in reportage de pêche and tagged , , . Bookmark the permalink.

6 Responses to Matinée sandres lombricophiles à Pannecière

  1. Alban says:

    Bravo les sandres ne vous boudent pas en ce  » début  » de saison ! Peut être que je vais faire un tour dans le jardin pour prendre quelques beaux veurtiaux !
    Pour ma part c’est le brochet qui m’a sourit hier matin avec une belle mémère de d’1m08 au lac de la sorme.. Grasse comme une vieille cochonne ! Et 70m de tresse déroulé par le nautilus glanis sans rien pouvoir faire jusqu’au décrochage…

    • Belle pêche, félicitation Alban

      • Alban says:

        Merci ! Un bon coup de vieux salmo slider au bord des herbiers pour attiré la bête et v’lan ! Quel plaisir ! Mais il y a bien… Bien plus gros à la sorme.. Dommage qu’il y a une réglementation plus que bizarre.. Mais ça, c’est une autre histoire !

        • Bonjour, oui les pêcheurs en barque ferait de belles pêches, si ils pouvaient naviguer! je vais souvent à la sorme, superbe plan d’eau, le seul souci, j’aime bien pêcher au vif, mais les « matous » sont nombreux et gâchent tout!

          • Alban says:

            Sans parler de navigation, simplement ouvrir des secteurs, les 3/4 du lac sont en réserves… Des queues ont encore été fermées cette année, des secteurs raccourcis…
            On pollue parce qu’on a les pieds dans l’eau… Vnf et veolia naviguent au thermique sur le lac ainsi que le club de voile…
            Pour les matous, quelques secteurs sont plutôt tranquilles, là où sont les plus gros silures et sur le grand réservoir.

          • En quoi la pêche en barque à l’ electrique ou le float tube pourraient être polluants sur ce lac? Il y a juste une volonté de ne pas autoriser ça de la part de la multitude des intervenants dans la gestion de ce lac.